L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

13eDP

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Révision datée du 9 avril 2006 à 17:44 par Aicardi (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.


13e Régiment de Dragons Parachutistes

Origine :

dragon13-para.jpg

Création : Créé à Barbesières en 1676, dissous en 1815, le 13e Régiment de Dragons a été reconstitué par changement d'appellation des dragons de l'Impératrice.

C'est pouquoi son insigne est orné, dans le haut, du monogramme couronné de l'Impératrice Eugénie. Au dessous, l'aigle impériale se détache sur le soleil de Louis XIV.

Arrivée en Algérie : En garnison à Castres, le 13e Régiment de Dragons Parachutistes est désigné pour l'Algérie en septembre 1955.
Implantation : Affecté à la 27e Division Alpine, le régiment est dirigé vers la Kabylie.

Le 1er octobre 1957 il passe sous l'autorité de la 10e Division Parachutiste.

En novembre 1960, il quitte la Kabylie pour l'Algérois et s'installe à Ain Taya.

En décembre 1960, il est dans le Nord Constantinois : Richelieu, Mila et Djidjelli.

En août 1961, le régiment est affecté comme force de réserve générale du Corps d'Armée de Constantine, sa base arrière est à Philippeville.

Actions/missions : Dans le cadre de la 27e DA le régiment est une réserve d'opération de la Division, mais il réalise aussi des escortes de convoi, des reconnaissances, des patrouilles et embuscades, la surveillance et la garde des points sensibles, l'exploitation rapide du renseignement avec un commando divisionnaire mis sur pied à partir d'un peloton du régiment.

Sous l'autorité de la 10e DP, dont il devient le régiment de reconnaissance, le 13e Dragons retrouve les missions classiques de ce type d'unité : Maintien de l'ordre, contôle des populations, recherche et destruction des bandes armées.

Composition : Pendant son séjour en Algérie, je régiment est organisé en régiment de reconnaissance avec :

- 1 escadron de commandement et des services;

- 4 escadrons équipés d'automitrailleuses M 8.

En 1959 le régiment perçoit les automitrailleuses Ferret qui vont équiper 3 escadrons, le 4e recevant des jeeps avec canons sans recul.

Commandements :
- 1954 : Lieutenant colonel AUDEMARD d'ALANCON;

- 1956 : Lieutenant colonel PALLU;

- 1958 : Lieutenant colonel POTTIER;

- 1960 : Lieutenant colonel de SAINT SALVY;

- 1961 : Lieutenant colonel DUNAND-HENRY.

Dissolution : Le régiment embarque à Bône à destination de la métropole le 25 août 1962 et se réinstalle dans sa garnison de Castres.


Véhicules