L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

2eD

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.


2e Régiment de Dragons

Origine : Avant d'être désigné pour l'Algerie, le 2e Régiment de Dragons est stationné en république fédérale allemande.

dragon2.jpg

Création : En 1635, lors de sa création, le régiment était de cavalerie.

Versé dans la subdivision d'arme des dragons en 1776 il a alors pris le titre de "Condé-Dragons" qui figure au bas de l'insigne.

Le dragon de l'insigne tient entre ses serres l'étendard "d'Enghien-Cavalerie" qui était celui du grand Condé à la bataille de Rocroi.

Arrivée en Algérie : Le 2e Régiment de Dragons débarque à Alger le 30 mars 1956.
Implantation : Il est affecté dans l'Algérois et s'installe dans la région de l'Alma.

A partir de Septembre 1956, le régiment fait de la nomadisation dans le sud Algérois dans la région de Bou-Saada, Djelfa, Laghouat.

En été 1957 le régiment s'installe dans le secteur d'Ain Taya.

En septembre 1957 le secteur est divisé en deux quartiers, le régiment prend à son compte l'Alma, Corso, Keddara, la ferme Bouchet à StPierre-StPaul,la cote 776 et la maison forestière de Bou Zegza.

Au 2e trimestre 1959 le régiment est transféré sur la frontière tunisienne dans la région de Souk Ahras.

Août 1961 le régiment est regroupé à Tebessa.

Actions/missions : Jusqu'au mois d'août 1956, le régiment participe à toutes les opérations de la 7e DMR : le Horna, le Djudjura, les Bibans, les Aurès...

Après un faux départ pour Suez (il embarque à Alger mais finalement ne part pas),il va faire une année de nomadisation dans le Sud Algérois puis sera chargé de la pacification dans le sous secteur d'Ain Taya.

A nouveau équipé d'engin blindés il sera chargé de la "herse" sur le barrage tunisien

Composition : Dès son arrivée en Algérie, le régiment est reconverti selon le TED INF 107 et comprend :

- 1 escadron de commandement et des services

- 4 escadrons de combat à pied.

En juillet 1959, le régiment est à nouveau équipé de blindés et compte :

- 1 escadron de commandement et des services;

- 4 escadrons mixtes AMX 13 - Portés;

- 1 escadron d'éclairage sur jeeps.

Commandements :
- 1959 : Lieutenant colonel CARAVEO;

- 1957 : Lieutenant colonel PERIN;

- 1959 : Lieutenant colonel de TORQUAT:

- 1961 : Lieutenant colonel de BUTLER.

Dissolution : Le 2e Régiment de dragons embarque à Bône le 6 septembre 1962 et prend garnison à Haguenau.