L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Algérie Chemin de Fer Philippeville à Constantine

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.

Retour

Travaux.png

Cet article est en chantier, son contenu pourra évoluer profondément. Vous pouvez le compléter (éditer) ou le commenter (discussion) - En cliquant sur 'historique' vous verrez et pourrez contacter les auteurs! Attention vous devez être Connecté donc Enregistré !



La construction et l'exploitation de la ligne de Philippeville à Constantine a été concédée à une société anonyme la Compagnie de chemins de fer Algériens, cette concession a été accordée par les Lois du 20 juin, 11 juillet 1860. Cette société par actions acquises par des banques et des particuliers, et une partie des actions ont été mise en vente au public.
On reviendra par aillieurs aux péripéties de la vie de cette société.
La ligne Philipeville Constantine fut mise en service le 1 septembre 1870.
Pour l'instant je n'ai pas trouvé d'éléments pour développer. si ce n'est que des souvenirs de mon Grand père et arrière grand père 1846/1948.

En quittant la gare de Constantine, la ligne de Phillippeville pénètre dans une série de tunnels percés sous le Djebel Mecid, par le vallon de l'Oued Zied elle s'éloigne de la gorge du Rhummel et s éléve par deux courbes ; on dessert le Hamma et on parvient à Bizot. La voie s'abaisse vers la vallée de l'Oued Smendou qu'elle franchit et dont elle remonte la rive droite pour, après un tunnel, arriver à la station de Condé-Smendou. La ligne s'élève de nouveau, décrit une boucle étroite, passe en tunnel sous le col d'El Kantour, franchit un profond ravin, puis descend rapidement en faisant un lacet (tunnels) et gagne la gare du Col-des-Oliviers (buffet). La descente continue en dominant les vallées de l'Oued Ameur et de l'Oued Saf-Saf ; on parvient à Bougrina, desservant El -Arrouch, situé à 6 kil, à l'Est, au confluent du Saf-Saf et de l'Ensa ; il s'y tient un marché des plus importants, chaque semaine, où les huiles de Kabylie, les céréales, les laines, les peaux et les tissus sont l'objet de transactions considérables. Vient ensuite Robertville (service de voitures publiques pour Collo et d'autobus sur Djidjelli par El-Milia). Continuant à descendre on atteint l'Oued Saf-Saf à Saint-Charles (tram. pour Bône); la voie suivant le belle vallée parcourue par l'oued, dépasse Saf-Sat et Damrémont et, s'éloignant de la rivière, franchit l'Oued mida et, par un tunnel, parvient à la gare de Philippeville.

Guide Conti - 1912

Bertrand 27 mar 2005 à 10:10 (CEST) Ces horaires datent de 1880 environ. 86km500 en 4h14 dans un sens et 3h42 dans l'autre. Quel est le sens de la pente?;o)

horaires_Phil_Const.jpg
Gares Aller Retour
PhilippeVille Port 0 6
PhilippeVille marc. 6 9
Damrémont 9 11
Saf Saf 11 16
Saint Charles 20 28
RobertVille 32 17
El Arrouch 27 24
Col des Oliviers 28 48
Condé Smendou 59 34
Bizot 33 13
Le Hamma 13 16
Constantine 16 0

Les cases de même couleurs sont à comparer

Et voilà le profil de la route de Constantine à Philippeville.

profil_Phil_Const.jpg


Début de l'article