L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Discussion:ARMEE RECOMPENSES

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.

le 26 juillet

Une page précise et sans contestation possible ne peut être rédigée que par un "Chancelier" ayant reçu une formartion spécifique et très pointue sur le sujet. Ce n'est pas mon cas ! .

je connais quelques uns de ces oiseaux rares, s'ils veulent bien rédiger un article, je le retranscrirai sur l'encyclo, mais ce n'est pas gagné !

Claude


--WebSahib 25 juillet 2006 à 14:50 (CEST) Bonjour à tous, j'étais absent et je découvre donc ce désaccord. Bien que l'on ne m'ait rien demandé, je l'ouvre quand même...

Sur le fond : il est exact que la page concerne la période qui nous occupe. Mais d'un autre côté rien n'interdit de créer une page dans les documentations expliquant ce que sont ces décorations. En outre, cela me parait bien utile. Car tout bon civil en ignore totalement les arcanes et les significations. Je dirai même que ces pages de Documentation pourraient avantageusement en expliquer les tenants et les aboutissants d'une façon générale et la page spécialisée être + descriptive pour la période qui nous occupe.

Sur la forme :heu ? à revoir sérieusement.... je parle de l'échange...

Sur le fonctionnement :L'encyclo est un ouvrage collectif, elle est donc ouverte à multiples interventions. Si à l'évidence, le créateur d'un article jouit d'un statut particulier, c'est à cause de sa paternité sur l'article qu'il a crée. Le mot paternité convient bien. Car il s'agit bien de responsabilité et non pas de droit, car les enfants n'appartiennent pas aux parents... C'est vrai que les formes d'intervention sont prévues... donc pourquoi ne pas les suivre ?

Il fait assez chaud dehors !! Alors ne chauffez pas dedans sinon on ne saura plus où se mettre !





le 25 juillet.

Bertrand,

Vous avez pris la peine d’émettre un avis, je prendrais celle de vous répondre.

L’article incriminé est restrictif et précise bien dans son préambule qu’il s’agit des récompenses attribuées à ceux qui ont participé aux évènements d’Algérie, donc pendant la période 1956-62.

Dans ce contexte et pour ce qui concerne la médaille militaire, ceux qui l’ont obtenue sont à 98% des militaires d’active pour la plupart sous-officiers.

Les survivants de cette période se retrouvent actuellement dans le cadre d’associations d’anciens combattants et c’est là que je les côtoies journalièrement, soit directement soit par le biais des fédérations dans lesquelles j’exerce des responsabilités : l’UNABCC (Cavaliers) la RANAT (interarmes).

Je ne pense pas avoir trahi la pensée majoritaire de ces gens là en affirmant qu’ils sont fiers de porter leurs croix de guerre.

Maintenant qu’en d’autres lieux et à d’autres époques, en particulier celle troublée que vous évoquez, les comportements aient été différents, c’est une vérité que je me garderai bien de contredire, mais CE N’EST PAS LE SUJET DE MON ARTICLE .

Vous me permettrez donc de ne pas accepter votre remarque qui ne s’applique pas au contexte défini.

Si le sujet des décorations militaires inspire un rédacteur qu’il le traite donc mais le thème est suffisamment complexe et polémique pour mériter un développement particulier et ne pas être greffé insidieusement sur un article existant.

Claude



MORGANA 24 juillet 2006 à 23:36 (CEST)

La chaleur sans doute ! Le sujet aussi évidemment puisqu’il touche ceux qui ont contribués à défendre la Patrie !

Mais nous sommes plus assez nombreux pour nous permettre le luxe de décider de nous priver de l’un ou de l’autre d’entre nous.

La page des modifications récentes démontre, s’il en était besoin, le peu d’apport depuis plusieurs semaines.

Alors …

  • Je nous renvoie à cette page de l’aide,
  • j’efface le contenu de cette discussion (chacun sait que c’est réversible),
  • je précise que j’ai exactement les mêmes droits et devoirs que la plus part des précédents intervenants sur cette page.