L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

France et Algérie

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.

A propos de la réconciliation entre les Pieds Noirs et le peuple Algérien ?

L'actuel engouement des PN à vouloir retourner une dernière fois au pays et la reception chaleureuse qui leur est faite,laissent peut être présager un début de fraternité retrouvée ? Qu'en pensez vous ?

N'est il pas le moment venu de tendre la main aux nombreux Algériens qui manifestent cette envie de retrouvailles et qui, si l'on en croit les forums des nombreux sites algériens, manifestent une envie certaine de vérité et de pardon qui devra se materialiser tôt ou tard par une reconnaissance réciproques de faits et d'évènements encore occultés.

Cette occasion n'est elle pas une chance inespérée pour les PN de pénétrer un cercle d'ayant droit à la parole et venir expliquer autrement que nous l'avons fait jusqu'à maintenant,( c'est à dire comme des parias et des suppots du colonialisme), ce que fut notre histoire. La dernière émission de Mermet en fut la dernière et déconcertante démonstration. L'estocade que Mme Driff porta à notre représentant fut d'une facilité et d'une rapidité digne d'un grand maestro.

Il serait grand temps,"si tous les PN voulaient se donner la main", d'envoyer des représentants un peu plus techniciens, historiens et habitués à ces joutes, où les journalistes sont rarement de notre bord etles personalités politiques, rompues à ces exercices de la mauvaise foi et du mensonge.

Quand alons nous comprendre qu'il est désormais grand temps de changer le fusil d'épaule et d'énoncer clairement quelles sont nos revendications mais aussi nos erreurs et commencer dans le plus grand calme et la plus grande sérinité, à reconnaître cette Vérité Historique que nous réclamons tant en ne voulant qu'entendre que ce qui nous convient! Allons nous continuer à passer pour d'affreux colonialistes et permettre à une clique, responsable et condamnable, de continuer de souiller et de falsifier l'histoire, ce qui arrange pour les raisons que nous savons,autant la France que l'Algérie. Alors, OUI à la réconciliation, si celle ci se déroule entre gens de bonne volonté, désireux de perpétuer les liens affectifs entre algériens et PN.

Quand à l'autre réconciliation... celle avec la France et les Français...Tant que la France ne reconnaitra pas le génocide des Harkis et sa responsabilité dans ce qui fut une violence d'état, nous resterons indifférents et totalement étrangers à toute vie civique. Gabriel GONESSA, enfant de Bab el Oued avait trouvé il y a longtemps cette merveilleuse formule:" Nous sommes Français...oui, mais des français non-pratiquants."

HENRI BAPCERES