L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Historique Kairouan - Ville : Différence entre versions

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.
m (Catégorie -)
(Histoire ancienne : Kairouan la romaine)
 
Ligne 13 : Ligne 13 :
 
|  
 
|  
 
== Histoire ancienne  ==
 
== Histoire ancienne  ==
 +
[[image:Kairouan_1890_mosaiques.jpg|right|thumb|250 px|Des villas romaines, il ne reste que les sols en 1890. Les pierres des murs et les colonnes ont servi à la construction de la mosquée du Barbier à l'arrière plan]]
  
 
Treize siècles sont passés depuis que Okba Ibn Nafaa a fondé Kairouan (670 ap J.-C. ), la première ville Islamique au Maghreb.  
 
Treize siècles sont passés depuis que Okba Ibn Nafaa a fondé Kairouan (670 ap J.-C. ), la première ville Islamique au Maghreb.  
Ligne 30 : Ligne 31 :
 
'''La Grande Mosquée'''  
 
'''La Grande Mosquée'''  
  
Fondée au VII<sup>e</sup> siècle par Okba Ibn Nafaâ. Construite sous sa forme actuelle au IX<sup>e</sup> siècle. A l'intérieur de très belles voûtes, colonnes et chapiteaux. Le Minaret, le Mihrab, le Minbar, la maksoura, la coupole et la somptueuse salle de prière constituent un véritable musée d'art et d'architecture musulmane.  
+
Fondée au VII<sup>e</sup> siècle par Okba Ibn Nafaâ. Construite sous sa forme actuelle au IX<sup>e</sup> siècle. A l'intérieur de très belles voûtes, colonnes et chapiteaux. Le Minaret, le Mihrab, le Minbar, la maksoura, la coupole et la somptueuse salle de prière constituent un véritable musée d'art et d'architecture musulmane.
  
 
== Protectorat français  ==
 
== Protectorat français  ==

Version actuelle datée du 9 juin 2012 à 06:48




Ecu Kairouan.gif
Tunisie drapeau.gif
TUNISIE

Kairouan Nom actuel : ?

Historique

Cadre fond.gif
Vise-rep.gif


Retour
Liste des Villes

 


Histoire ancienne

Des villas romaines, il ne reste que les sols en 1890. Les pierres des murs et les colonnes ont servi à la construction de la mosquée du Barbier à l'arrière plan

Treize siècles sont passés depuis que Okba Ibn Nafaa a fondé Kairouan (670 ap J.-C. ), la première ville Islamique au Maghreb.

Elle est bientôt devenue le point de départ des raids Musulmans pour conquérir le Maghreb (Afrique du Nord) et étendre les enseignements de l'Islam et la civilisation Arabe parmi ses peuples.

Depuis Kairouan devint la capitale de l'Ifrikya puis celle de la dynastie des Aghlabides au IXe siècle.
Délaissée sous la dynastie fatimide, la ville retrouva son rôle de capitale sous le califat d'al-Mansour,au Xe siècle. Détruite en 1057.

A partir du IXe au XIIe siècle (l'âge d'or de la civilisation Islamique Arabe) Kairouan était le centre d'une des civilisations les plus brillantes du Moyen-Âge et resta à ce jour un centre spirituel important pour les Musulmans.

Toutefois, Kairouan reste considérée comme la quatrième ville sainte de l'Islam après la Mecque, Medine et Jérusalem. Elle en est aussi la quatrième ville construite par les musulmans après Al Basra (Bassorah), Al Koufa et Al Foustat.

Son passé est riche en événements historiques dont le plus célébre est le départ de Tarak Ibn Ziad et son armée pour la conquête de l'Espagne (où la civilisation musulmane et arabo-andalouse rayonna sur le bassin méditerranéen durant près de sept siècles de 712 à 1492 Ap. J.-C.) et d'Assad Ibn El Fourat pour la conquête de la Sicile qui resta sous domination de Kairouan de 827 à 1090 Ap. J.-C.).

Kairouan fut relevée à nouveau au XVIIe siècle par les Husseïnites. Puis en 1881, et comme toute la Tunisie, la ville fut occupée par les Français

La Grande Mosquée

Fondée au VIIe siècle par Okba Ibn Nafaâ. Construite sous sa forme actuelle au IXe siècle. A l'intérieur de très belles voûtes, colonnes et chapiteaux. Le Minaret, le Mihrab, le Minbar, la maksoura, la coupole et la somptueuse salle de prière constituent un véritable musée d'art et d'architecture musulmane.

Protectorat français

12 mai 1881 - 20 mars 1956

Le 12 mai 1881, le traité du Bardo établit le protectorat français signé par le Bey Mohammed es-Sadok

Avant l'instauration du protectorat français dans la Régence de TUNIS il n'existait pas d'état civil au sens moderne du terme en TUNISIE

Créé par décret beylical du 29 juin 1886, de par la nature même du protectorat, il est resté facultatif pour les étrangers qui avaient la possibilité de suivre la législation de leur pays d'origine.

Voir Un exemple explicite de jurisprudence en 1915