Historique Tocqueville - Ville

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : Navigation, rechercher


Algérie drapeau.gif
ALGERIE

Tocqueville

Historique

Cadre fond.gif
Vise-rep.gif

Visiter la Documentation PN sur {{{doc}}}

Retour
Liste des Villes

 

Sommaire

Histoire ancienne

De nombreux vestiges romains sur ce territoire attestent de sa richesse passée. Ruines de Tamoulouba la Romaine


Présence française

1830 - 1962 Algérie

Centre de colonisation

Ce centre comme l'indique son nom arabe est à la source d'une rivière : Ras-el-Oued veut dire "tête du ru, de l'oued", les eaux y sont abondantes, le climat salubre, les terres très vastes.

Ce lieu est dans la province de Constantine, arrondissement de Sétif, commune mixte des Rhiras.


La source d'une rivière : Ras-el-Oued a donné son nom au centre qui est devenu Tocqueville en 1895 peu de temps après la création en 1892.

A cette date,Tocqueville a reçu ses premières familles : six de l'Algérie et une de chacun des départements de l'Ardèche, de la Drôme, de l'Ariège et l'Allier. Et, à côté des Français de France sont venus s'établir en assez grand nombre des Algériens, propriétaires de lots achetés aux enchères aux conditions suivantes :

  1. Bâtir dans les délais d'un an des constructions d'une valeur minimum de 1.500 F. Prix à payer en 6 termes égaux, le premier comptant, les autres annuellement.
  2. Résider personnellement ou à défaut, installer et maintenir sur la propriété, pendant au moins 10 ans une famille d'origine européenne.

En 1895, le village se peuple, M. Petit est Adjoint spécial.
Le nom de Tocqueville est substitué à celui de Ras-El-Oued.

Le 10 février 1896, le Gouverneur Général approuve la délibération du conseil départemental de l'enseignement primaire de Constantine portant création d'une école de garçons par dédoublement de l'école mixte actuelle.

Le 1er Août 1900 , construction d'un gué sur l'Oued Ras-el-Oued, afin de faciliter l'acès à certaines fermes, d' un coût de 5.500 F

En 1902, Rapport de l' Administrateur des Rhiras : 1 800 ha sont semés en céréales - 28 ha en jardins et 10 en vignes.
Le Bétail comprend : 150 boeufs, 2 000 ovins, 130 chevaux e mulets.
Le matériel agricole se compose de : 75 charrues françaises et 120 autres matériels, 60 constructions ont été réalisées, ainsi que 4 moulins à farine.

Le centre a plutôt périclité, cela tient au mauvais choix des concessionnaires, à leur incapacité agricole, à la faible superficie de leur concession, à la situation, en cul-de-sac, du village sans commerces ni débouchés.

Les causes des départs sont l'insuffisance des ressources et la faiblesse de l'administration vis-à-vis des attributaires 4 immigrants, 12 Algériens, 2 indigènes sont venus s'ajouter aux anciens attributaires qui ne sont plus que 61

En 1913 : Fixation d'une taxe sur la possession de chiens ; Mise en service du réseau téléphonique urbain.

Commune de plein exercice

En 1922 le 12 avril, suivant décret du Ministre de l' Intérieur Maurice Maunory, Tocqueville devient Commune de plein exercice avec le rattachement du territoir des douars Abdel-Ouahad, Titest, Ouled-Teben, Ouled-Braham ainsi que les hameaux de Toumela et Bir-Hamoudi, distraits de la commune mixte des Rhiras.

Le premier Maire est M. Gassiot-Talabot. Inauguration du Monument aux morts de la Grande Guerre.

En 1959 le 5 mai, installation de la nouvelle municipalité, Monsieur Gassiot-Talabot est réélu Maire pour 12 votants sur 13

En 1937 : construction d'un hôpital.

En 1940 le 22 mai, « La Tocquevilloise » coopérative de consommation S.A à Capital et personnel variable est créée.
- et Enseignement professionnel : formation de Mécaniciens auto-ajusteurs - Forgerons et Maçons.

En 1947 Le centre minier de Bir-Hamoudi est rattaché à Tocqueville. Électrification de Tocqueville.


Recherches généalogiques

Nom actuel

Ras-el-Oued Wilaya de Bordj-Bou-Arreridj

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les entrepôts en travaux !
Les sites de NJ
Boîte à outils