Historique La Sénia - Ville

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Version du 11 décembre 2011 à 15:47 par MORGANA (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : Navigation, rechercher


120px Pays::ALGERIE

La Sénia

Historique

Cadre fond.gif
Vise-rep.gif

Documents Supplémentaires

Retour
Liste des Villes




Sommaire

Présence française

1830-1962

« La Sénia » en francais , « Es-Senia » en arabe

L'origine de ce mot est employé par les arabes ayant occupé l'Est de cette commune avant 1844. Chaque nouvel habitant creusait un puits pas très profond (environ 2 m ) lui permettant d' exploiter un lopin de terre pour ses propres besoins appelé « jardin potager » Traduit en arabe littéraire « es-senia » .

La colonisation du pays est appliquée presque continûment depuis 1830, par divers moyens unitaires ou collectifs. Des dépenses considérables sont consenties par la France pour structurer et organiser le pays, notamment médicalement. Il y a de grandes souffrances chez les colons, chez les indigènes, chez les militaires. Tous payent au passage, un tribut énorme aux épidémies successives de choléra et de paludisme.

Pendant ce temps, l'infrastructure lourde du pays financée de bout en bout par la France avance à grands pas. Le choix des options économiques de développement se révèle être une réussite. Le pays découvre les vertus de la trilogie des cultures méditerranéennes : l'olivier, le blé et le vin.

L'implantation des moyens de communication demande des études puis des budgets colossaux. Tout est décidé et réalisé avec une méthode exemplaire. A partir de ce moment date une expansion économique méritée, mais porteuse de problèmes qui rejailliront un siècle après.

A l'arrivée, les colons baptisent « La Sénia » et occupent la partie Ouest du douar, construisent la première école et le premier dispensaire.

En effet l'arrivée des français en Algérie s'accompagne de la mise en place de structures sanitaires propres à prévenir sinon à guérir les maladies endémiques du pays. C'est ainsi que naissent et se développent des institutions médicales comme les dispensaires contre la propagation de la syphilis et des MST et contre la variole.

Commune de plein exercice

Le village est créé en 1844 par le Génie militaire, tracé de la commune, fontaines, puits, travaux de route, plantation d'arbres etc.

L’érection de La Sénia en commune de plein exercice date du 26 Janvier 1874.

Avec l'existence sur la commune de l'Hippodrome du figuier, de très belles propriétés rurales et de plusieurs usines qui contribueront à faire de ce charmant village une agglomération importante.

Aérodrome

On installe un terrain d'aviation dans des conditions particulièrement favorables, le terrain est d'une horizontabilité parfaite ; Aucune forêt voisine ne constitue, pour les avions en exercice, de danger permanent ; L'immensité de la plaine sans ondulation, la ventilation est régulière et comporte bien moins de remous dangereux qu'ailleurs. La Sénia a naturellement été choisie par l'autorité militaire pour siège de plusieurs escadrilles, les alentours constituant un excellent champ d'entrainement aérien. La présence du personnel, que l'utilisation et l'entretien de ces escadrilles nécessitent, constitue pour la région un fort appréciable élément de prospérité.

1909 : 14 décembre, sur un terrain de La Sénia, Julien Serviès effectue le premier vol retentissant en Oranie, avec un monoplan Sommer. Le 9 janvier suivant, un grand meeting rassemble quarante mille personnes, toujours à La Senia, en présence de Lyautey.


En 1946 le Ministère des Travaux Publics approuvent les plans du nouvel aérodrome Oran-La Sénia (basé à la Sénia) : (voir les plans)

Recherches généalogiques

Nom Actuel

Es-Senia Wilaya d'Oran

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les sites de NJ
Boîte à outils