L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

BERBERES

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.

Sources : Encyclopédies : Encarta, Universalis et AZ.) ("Le tout en un" Roger Caratini - Jean Servier "Les Berbères" (Que sais-je?)

Travaux.png

Cet article est en chantier, son contenu pourra évoluer profondément. Vous pouvez le compléter (éditer) ou le commenter (discussion) - En cliquant sur 'historique' vous verrez et pourrez contacter les auteurs! Attention vous devez être Connecté donc Enregistré !

LES BERBERES :

BERBERE, mot désignant une partie des habitants du Maghreb. Ils se désignent sous le nom d'Imazighen (hommes libres). Ce sont essentiellement des ruraux nomades (ou sédentaires), ils sont familiers des régions montagneuses et désertiques.

C'est au Maroc qu'ils sont le plus nombreux : dans le Rif, le Moyen-Atlas, le Haut-Atlas. En Algérie, les zones berbères regroupent les Kabyles, les Aurès, les régions sahariennes (Mzab et Hoggar). D'autres groupes moins importants situés dans l'oasis de Siwa (Egypte), l'ile de Djerba en Tunisie et dans quelques villages du Sud Tunisien.

(Jean Servier dit (je cite) " Le terme de Berbère par lequel nous avons l'habitude de désigner les plus anciens habitants de l'AFN est, en fait, un terme inadéquat, puisque dérivé du grec Barbaroi et, par-delà, du sémitique, puis de l'arabe brabra. Il désigne en premier des gens dont on ne comprend pas la langue. C'est une appellation méprisante donnée par un vainqueur à un vaincu ou par un voyageur sûr d'appartenir à une civilisation supérieure. Ce n'est pas le nom qu'un peuple se donne à lui même."

Nous savons peu de choses des ancêtres berbères et la localisation de leur origine est incertaine. Il n'existe pas de race berbère, car ils présentent des groupes ethniques bien divers et politiquement, ils n'ont jamais formé une seule nation.

Les 1ères influences historiques furent celles des Phéniciens et des Grecs, mais ne semblent pas avoir influencé les Berbères. La longue domination Romaine puis Bizantine ne furent pas beaucoup plus efficaces : elles ne s'étendirent jamais à toutes les populations berbères et les tribus soumises s'insurgent souvent. La civilisation romaine ne christianisa et n'assimila qu'une partie très faible des Maghrébins.

Le Maghreb resta farouchement lui-même.

Leur langage : il existe une multitude de dialectes et de parlers locaux. Il existe plusieurs dialectes, apparentés à un fond commun, la langue berbère. Cette langue est rarement écrite, sauf en pays Touareg, où l'alphabet berbère a été conservé.

L'art berbère : il a existé un art ou, plutôt, un style berbère dans l'art du Maghreb. La décoration d'objets quotidiens par des formes géométriques, trouvées sur des poteries, des bijoux et des tapis.(Jean Servier) La musique populaire berbère est d'abord, avant tout, un rythme de travail et de danse. Les chanteurs : on trouve différentes catégories de chanteurs professionnels dont les noms varient d'une région à l'autre et repose surtout sur le répertoire qui est le leur et la place sociale qu'ils occupent.(Jean Servier) Les Contes : le conte est à l'occident la forme la plus connue de l'expression d'une certaine créativité berbère.(Jean Servier). Il n'y a pas une littérature berbère mais Des Littératures berbères.

Le folklore est riche et abondant.

Leur histoire est marquée depuis le VIIème siècle par la résistance aux Arabes.

Ils ont constitué la trame de l'histoire du Maghreb, et en ont été au fil des siècles les principaux acteurs.

Leur rôle dans l'évolution de l'Islam a été certain.