L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

DEGUELDRE Roger Légion Etrangère

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Révision datée du 21 mai 2005 à 15:05 par Legiopat59 (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.
Revenir
DEGUELDRE Roger Origines Légion Etrangère Période O.A.S. Epilogue
DEGUELDRE Roger Légion Etrangère
1945, c'est la fin des hostilités.

Degueldre, ayant opté pour la nationalité belge, signe son contrat comme engagé volontaire dans les rangs de la Légion Etrangère. Affecté au 1er R.E.C, sous le commandement du Colonel de Blignères, il embarque pour l’Indochine. Quelques deux mois suffiront à cet homme exceptionnel pour recevoir les galons de Brigadier. Six mois après, sa valeur de combattant, son autorité lui permettent d’accéder au grade de Maréchal des Logis. En 13 ans d’ailleurs, Roger DEGUELDRE va s’élever du rang de simple légionnaire à celui de Lieutenant au prestigieux 1er R.E.P.

algpriseb.jpg

Pendant ses différents séjours en « Indo », Roger DEGUELDRE ne cesse de s’illustrer.

A deux reprises il sauve son Chef de Corps. Le 21 janvier 1950, aux environs de Tra vinh, le 2e escadron du 1er R.E.C, équipé de "crabes", ces engins amphibies pourvus de chenilles, qui à l'origine étaient destinés aux terres polaires, commandée par le Capitaine De Blignières, se trouve dans une situation critique, assailli de tous côtés par les viets, ces derniers encerclent une partie des crabes engagés, dès lors, le combat est ouvert.

Les pertes sont lourdes, le Capitaine est très grièvement blessé, il ne peux se déplacer, Degueldre le tirera pour le mettre à l'abri. Il profitera des nuits pour charger le corps du Capitaine sur son dos, traversant ainsi, sur des dizaines de kilomètres, les lignes ennemies. Il arrivera avec son précieux fardeau au poste. C'est le lendemain que le Général de La Tour en personne, viendra le décorer de la Médaille Militaire. Légionnaire cavalier de base, au 1er R.E.C, puis au 2e R.E.C, Chef de bord d’un « crabe », puis chef de peloton, Roger DEGUELDRE mulitiplie les actions d’éclats et cumule les citations sur sa croix de guerre TOE

- 8 citations, dont 2 (brigade), 2(Division), - 2 (corps d'armée) 2 (armée)

Il est alors décoré de la Médaille Militaire au feu et décoré de la Légion d'honneur.

Le 04/09/1954 il rejoint les légionnaires parachutistes du 1 er BEP. Nommé sous–lieutenant en Janvier 1958, il sera promu Lieutenant trois ans plus tard au 1er R.E.P.

En 1961, début Janvier, il déserte le 1er R.E.P. Ses prises de position, son attitude pro Algérie Française lui valent une affectation au 4eme REI qui se trouve au fin fond du Sud de l’Algérie. Il est hors de question pour le Lieutenant DEGUELDRE de se voir affecter à un autre régiment que le 1er R.E.P ni de quitter ALGER. Il part donc du Régiment, non sans adresser à ses supérieurs, et aux autres officiers, une lettre dans laquelle il explique son attitude.