L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Discussion:ARMEE RECOMPENSES

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.

Bertrand 24 juillet 2006 à 20:31 (CEST)

Pas d'accord avec vous Claude.

Mon propre père n'a jamais porté sa Croix de Guerre avec étoile de bronze décernée par l'Ordre Général 117 signé le 25 juin 1940 par le général Besson contresigné par le Lieutenant Colonel Jourdan commandant le 8ème RTT pour avoir pris part du 8 au 25 juin 1940 de l'OISE à la DORDOGNE, être resté à son poste et avoir fait tout son devoir (je peux en fournir le scan de cette citation que moi aussi, j'estime ridicule)

Officier de liaison entre le front et l'état major, il avait honte d'être venu d'aussi loin pour courir aussi vite, mais dans l'autre sens.

Par contre, il portait toutes les décorations acquises après 1943, de l'Italie à l'Autriche.

L'honneur c'est ça et je comprends parfaitement que Guy l'écrive pour son père comme je le fais pour le mien.


ceci est VRAIMENT mon dernier contact avec cet individu. J'accepte avec plaisir d'être "viré" de l'encyclo plutôt que de subir ce genre de divagations. Vous dérapez mon cher Monsieur vous êtes nul et je persiste dans cette opinion. Vos allégations sont dénuées de tout fondement,ne sont basées que sur vos propres opinions ou sur des impossibilités(comment voulez vous que j'aille interroger la tombe de votre père ???)Je vous signale cependant que je suis délégué général et responsable du site de l'UNABCC et de la RANAT et que ces organismes représentent une dizaine de milliers de retraités militaires de toutes armes et qu'a ce titre je dispose certainement de plus d'informations que vous. Vous pouvez à présent baver tant que vous voulez , je ne répondrai plus à vos affirmations, de même, je n'écrirai plus une seule ligne sur cette encyclopédie, tant que vous serez en mesure de nuire sur ce site (c'est sans doute ce que vous attendez). Lieutenant colonel (ER) Claude Aicardi Coat---Albi, le 24 juillet 2006---(34° à 11h00) il est 14h13

Monsieur Aicardi,

Effectivement, il est amusant mais de constater que vous ne voulez pas comprendre ce que je tente d’expliquer car vous répondez tout à côté de ce que j’ai essayé de vous dire. En effet, si vous relisez bien le texte en réponse à vos remarques, je ne demande en aucun cas de respecter mes textes. Bien au contraire, si dans l’un d’eux, quelque chose choque, je suis d’accord pour une discussion de bon aloi, éventuellement étendue à un système qui existe dans l’Encyclopédie sans l’employer toutefois pour des points qui n’ont pas l’importance de ce que vous leur donnez, de couper les ailes de mouche en quatre ou comme je vous l’ai par ailleurs déjà dit, trouver plus de deux pattes à un canard.

De plus, si j’avais bien compris dès le départ de mon engagement à produire dans l’Encyclopédie, tout un chacun peut alimenter la documentation de celle-ci même en complément de ce qui a déjà été écrit par un autre Rédacteur, Encyclopédie, qui appartient à tout le monde sans appartenir à personne, par son modeste savoir et en collaboration avec les autres Rédacteurs. Or, vous réagissez comme si cette Encyclopédie vous était chasse gardée. J’ai très bien compris votre réaction en ce qui concerne l’Armée. J’ai d’ailleurs abandonné la rédaction d’articles concernant l’aspect militaire, qui n’attendent d’ailleurs que votre très grande compétence pour être complète mais apparemment vous avez mis l’arme aux pieds. Je sais que vous n’aviez pas envie de collaborer avec moi, puisque comme vous me l’avez dit, vous me trouviez incompétent en matière de savoir militaire car je ne suis envers vous, officier supérieur, de Saumur par surcroît, qu’un modeste sous officier, chef de pièce d’artillerie de campagne. Or je vous le répète à nouveau, vous vous êtes tout de même servi de ma mise à jour de l’implantation des grandes unités en Algérie avec les Régiments y étant affectés, notamment en ce qui concerne la Cavalerie. Certains parlent de discrimination raciale, j’oserai parler en ce cas de discrimination d’ordre social…

De plus, votre manière de procéder et votre langage écrit frisent parfois l’incorrection. Nous ne sommes plus à la Maternelle ou à la caserne où vous aviez pouvoir sur l’homme. Les expressions que vous employez sont par trop outrancières.

Je me demande à ce jour quels sont vos réel but et action à l’intérieur de cette Encycl. sinon celle de décourager les bonnes volontés bénévoles et votre refus de collaboration ? Quelle serait la ‘zaouia’ que déclencherait celui ou celle qui oserait écrire un article sur les différentes Religions… ou les langues employées en Afrique du Nord… n’est-il pas ?

… et puis cette nouvelle polémique m’ennuie… le ciel est bleu… trop bleu… un gaspacho nous attend ce soir à déguster sur la terrasse de la maison suivit de grillades issues de produits du Pays de la Cocagne… mon épouse voulait que nous déjeunions d’aligot de l’Aveyron mais avouez que par cette chaleur, l’aligot risque de coller aux boyaux… à boire, un Chablis premier cru Côte de Léchet et du rosé de Gaillac seront les bienvenus après l’anisette traditionnelle, c’est que désirent les Amis qui dîneront avec nous…au fait, dans le potager, les tomates éclatent parce que trop arrosées… les haricots verts donnent à plein… les courgettes produisent trop, personne chez les voisins n’en veulent plus… les abricots ont été cueillis et dégustés et les brugnons ne sont pas encore assez à point… les figues sont délicieuses surtout cuitent dans le jus du foie gras frais… les enfants dans la piscine déjà s’ébrouent… vers 16h il est prévu 38 ou 39°… la sieste sera bonne… avez-vous un potager, Monsieur Aicardi… aimez vous le Saumur Champigny… ah que… la sieste sera la bienvenue… il fait déjà 39° à l’extérieur de la maison…

Guy Coatanroc’h


le 24 juillet.

Il est amusant de constater que vous demandez aux autres de respecter vos textes , mais que vous n'appliquez pas ce principe avec celui des autres !

Les textes comme les images de cet article sont de moi . Alors ayez vous même la politesse que vous prônez avant de la prescrire aux autres.

Je n'ai aucune envie de partager mes écrits avec vous et je vous l'ai déja dit. Alors si vous avez tant de choses a dire... faites le mais pas en modifiant mes propres textes et je puis vous assurer que je ne modifierais aucune virgule de vos productions.

Aicardi

le 23 juillet Je conteste l'avis personnel du dernier intervenant sur le texte de la médaille militaire et qui a trait au port de cette décoration.

Il faut savoir que cette médaille peut être attribuée aux sous officiers de deux manières:

- soit pour faits de guerre;

- soit après une vingtaine d'années de service pour récompenser un "bon serviteur" de l'Etat.

Je n'ai rencontré qu'un seul cas ou un retraité ne "CONSENTAIT" à porter que cette seule décoration, mais il l'avait obtenue de la deuxième manière et n'avait que des médailles commémoratives pour l'accompagner!! cette attitude lui permettait de laisser planer un doute sur son passé militaire.

TOUS les autres, et ce sans exception, sont fiers (à juste titre) de porter leurs croix de guerre avec les palmes ou les étoiles qu'ils ont obtenus parceque , justement, elles attestent que leur médaille militaire a été acquise à titre exeptionnel.

Alors s'il vous plait prenez la peine de contrôler vous informations avant d'inscrire de telles inepties.

Claude Aicardi


Coat---Albi le dimanche 23 juillet 2006 à 21h56


Monsieur Aicardi,

Vous même devrez vérifier et contrôler une fois de plus, vos affirmations. Tout au moins, par politesse, il vous serait de bon aloi d'en parler avec l'auteur du texte, en l'occurence, moi-même et ne pas ameuter le quartier. Si je suis intervenu sur le texte concernant la Médaille Militaire, ça n'est pas pour recevoir encore une fois l'expression de votre rancune en mon égard, c'est comme cela que j'interprête vos remarques, même si je je m'en moque et en l'absence de Marc pour annuler d'autorité ce que j'ai déposé! Si vous n'étiez pas d'accord, il y avait, prévu dans l'Encyclo une discussion possible avec même d'autres Rédacteurs dans le pavé 'Chicaya' je crois.

En ce qui concerne le port de cette distinction, je vous prie d'aller consulter mon père en sa sépulture. Ancien du RICM, vous savez, ou vous l'ignorez, le Régiment d'Infanterie Coloniale du Maroc, celui qui s'est distingué à Verdun et a repris le fort de Douaumont le 24 Octobre 1916, qui date pour date a repris avec le 4è Zouaves le fort de la Malmaison sur le Chemin des Dames et pour ceci et d'autres faits d'Armes, il recut cette Médaille avec 5 citations dont 3 à l'ordre de l'Armée à sa Croix de Guerre sans compter la Military Médal Anglaise, le Ruban Rouge et le reste. Et bien mon cher Monsieur, c'est la seule distinction, la Médaille Militaire qu'il portait, surtout pendant la dernière guerre pour emmerder les boches car c'est la seule qui comptait pour lui. Il faisait partie d'un réseau de la Résistance car 1940 lui était resté en travers de la gorge. Une Rue porte notre nom à Saint-Denis car il n'était pas seul de notre famille à se distinguer de cette sorte à cause de la collaboration et à laisser des plumes.

J'aurai aimé lui entendre dire que ce geste était une 'ineptie'... au risque et périls du remarquant !

Encore une fois, Monsieur, vous vous êtes planté et vous vous rendez ridicule avec votre rancune, je le répète, tenace en mon égard. Maîtrisez vous dans vos expressions Otez donc vous même de votre texte que les français, dont vous êtes, "... ont l'esprit cocardier", c'est peut-être mépriser ceux qui ont souffert des combats et dont les Médailles restent leur seul bien devant l'Eternel et les Hommes.

Par honnêtteté intellectuelle, voici le texte litigieux qui a été effaçé par Monsieur Aicardi. Je réclame le jugement des Rédacteurs de l'Encyclo :

(Depuis qu'elle existe, 156 généraux et maréchaux seulement ont reçu la Médaille Militaire. Parmi eux, Joffre, Foch, Lyautey, Pétain, de Lattre de Tassigny, Leclerc mais aussi Sir Wiston Churchill et le général Eisenhower. L'histoire de France se confond avec la Médaille Militaire, elle symbolise l'aventure de la Nation et la bravoure de ses enfants. Malgré les aléas tortueux de l'histoire de notre Nation, il est remarquable que la seule décoration que certains anciens qui ont combattus sur différents fronts et à différentes époques ne consentent à porter que cette seule décoration parce qu'ils considèrent que c’est la seule valable et pour ce, sont fiers à l'avoir obtenue.)

Guy Coatanroc'h