L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Historique Sétif - Ville : Différence entre versions

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.
m
m (lien)
Ligne 17 : Ligne 17 :
 
PERIODE FRANCAISE
 
PERIODE FRANCAISE
 
----
 
----
Occupée pour la première fois par le général Galbois, commandant la province de Constantine, en 1838, la ville moderne est construite en damier au XIXe siècle par la colonisation. En 1844, le 19e régiment d’infanterie légère participe à la fondation de la garnison. Garnison où le 3e bataillon étranger de parachutistes est créé en 1949, au quartier Chadeysson. En 1954, il rejoint l’Indochine pour fusionner avec le reliquat des effectifs des BEP, anéantis dans le camp retranché de Diên Biên Phu. Sétif devient alors le dépôt des unités parachutistes de la Légion.  
+
Occupée pour la première fois par le général Galbois, commandant la province de Constantine, en 1838, la [[SETIF Villages|ville moderne]] est construite en damier au XIXe siècle par la colonisation. En 1844, le 19e régiment d’infanterie légère participe à la fondation de la garnison. Garnison où le 3e bataillon étranger de parachutistes est créé en 1949, au quartier Chadeysson. En 1954, il rejoint l’Indochine pour fusionner avec le reliquat des effectifs des BEP, anéantis dans le camp retranché de Diên Biên Phu. Sétif devient alors le dépôt des unités parachutistes de la Légion.  
  
 
Son monument aux morts inauguré le 5 oct. 1952 est déplacé à Calvi en 1964.
 
Son monument aux morts inauguré le 5 oct. 1952 est déplacé à Calvi en 1964.

Version du 15 août 2006 à 00:17

Sétif

setif.gif
ALGERIE

Sétif
Historique | Etat des lieux à l'arrivée des Européens | Etat des lieux à l'Indépendance
Plans de Sétif | Médiathèque | Quartier Sétif
Population | J'y ai vécu et je raconte | Bibliographie

setif.gif



SETIF : Ancienne Esedif punique, puis Colona Norviana Augusta Martilis Veteranum Sitiiusum romaine, capitale de la Maurétanie sitifienne au IIIe siècle, construite 1096 m d’altitude au centre d’un vaste plateau dénudé.



On retrouve quelques vestiges de ces périodes anciennes avec des remparts, des basiliques, un cirque antique du IV ème siècle et une nécropole romaine.



PERIODE FRANCAISE


Occupée pour la première fois par le général Galbois, commandant la province de Constantine, en 1838, la ville moderne est construite en damier au XIXe siècle par la colonisation. En 1844, le 19e régiment d’infanterie légère participe à la fondation de la garnison. Garnison où le 3e bataillon étranger de parachutistes est créé en 1949, au quartier Chadeysson. En 1954, il rejoint l’Indochine pour fusionner avec le reliquat des effectifs des BEP, anéantis dans le camp retranché de Diên Biên Phu. Sétif devient alors le dépôt des unités parachutistes de la Légion.

Son monument aux morts inauguré le 5 oct. 1952 est déplacé à Calvi en 1964.



DIVERS


La fontaine d’ain Fouara est célèbre ; elle est née dans l’atelier parisien du sculpteur Francis de Saint Vidal et installée à SETIF le 25 février 1898.

Le cheval de SETIF est renommé, il aurait été conservé pur et sans croisement depuis 323 avant JC ou il a vu le jour dans l’élevage de JUGARTHA.