L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

19 septembre 1837 CONSTANTINE St ARNAUD

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.

Constantine

constantine.gif
ALGERIE

Constantine
Historique | Etat des lieux à l'arrivée des Européens | Etat des lieux à l'Indépendance
Plans de Constantine | Médiathèque | Quartier Constantine
Population | J'y ai vécu et je raconte | Bibliographie

constantine.gif




Lettres du : 30 août 1837 | 19 septembre 1837 | 29 septembre 1837


A M. LEROY DE SAINT-ARNAUD, AVOCAT A PARIS

Au camp de Doueïra, Bône, le 19 septembre 1837

Dix lignes, frère, écrites au bivouac sur mes genoux, mais qui te diront ce que je vais devenir et t'empêcheront d'être inquiet.

Si j'avais le temps d'écrire, je te dirais de belles choses, car j'ai un magnifique tableau sous les yeux, dix mille hommes sous la tente, autour de Bône; un état major innombrable; un matériel immense. Toute cette armée magnifique va se mettre en mouvement vers le 25 et marcher sur Constantine, où l'on veut être établi vers le 15 octobre.

Personne ne se dissimule les difficultés. 20 000 cavaliers arabes et à peu près 10 000 fantassins nous barrent la route. Ils ont fortifié des positions qu'il faudra enlever.Enfin, nous aurons fort à faire et l'on se battra comme il faut. Moi je vis, je respire, je suis dans mon centre. Bivouac, marche, combat, tout cela est un bonheur pour moi. J'anime mes soldats, je les prépare, je les instruis et je crois que je leur devrai quelque chose à ma boutonnière.