AFN Esclavage

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : Navigation, rechercher


En bas, dans le jardin, dansait un nègre à la peau d’un noir de poix, jouant sur un petit violon, faisant claquer ses longues castagnettes de fer, tout en se livrant à des contorsions bizarres, son visage tordu par un large et joyeux sourire. Ces nègres d’Algérie étaient en général, naguère les esclaves des Turcs, Arabes, etc., mais ils sont devenus libres sous le régime français.

Karl Marx - lettre à Jenny Longuet - Alger - 6 avril 1882


Si les Turcs choisissaient des noirs, les « barbaresques » préféraient les « chrétiens » bien blanc(he)s.

Il serait grand temps de rendre hommage à ces pauvres gens que le politiquement correct (un esclave ça ne peut être que noir, voyons !) refuse de voir, les milliers d’Européens capturés par les Maures sur les côtes de Malte, d’Italie, de France, d’Espagne et même du Portugal.




Extraits du NUMERO SPECIAL de L'HISTOIRE - La vérité sur l'esclavage

Voir aussi dans la Bibliographie PN sur CousCous, Paellas et Destins Esclave à Alger




Ce sont deux pirates Turcs, les frères BARBEROUSSE, qui après avoir fait d'ALGER leur repaire, soumirent la ville aux OTTOMANS.

Charles QUINT tenta vainement de s'emparer d'ALGER en 1518. Sa flotte fût détruite par une tempête mais il s'empara de TUNIS en 1541 et délivra 25.000 esclaves de toutes origines.

Il arriva qu'en une seule expédition 4.000 Chrétiens soient  « razziés » sur les côtes d'Europe puis vendus à CONSTANTINOPLE par les pirates d'ALGER.

A la fin du XVIe siècle, on dénombrait 30.000 esclaves Chrétiens en Afrique du Nord. ALGER comptait 6 bagnes officiels où étaient entassés 4.000 Chrétiens, tandis que des milliers d'autres étaient exploités par des particuliers. Le célèbre écrivain CERVANTES resta enfermé 5 ans avant que sa mère et sa sœur ne se ruinent pour le racheter 1.000 ducats.

Des religieux, Les Frères de la Merci, faisaient la quête dans toute la Chrétienté pour racheter les esclaves Européens.

De 1628 à 1634 (6 ans), 80 navires furent pris à la France et 3.000 matelots réduits en esclavage.

En 1650, le Consul d'ANGLETERRE lui-même, travaillait attaché à une charrue en attendant d'être racheté.

Après Charles QUINT et les HOLLANDAIS, LOUIS XIV ordonna 5 expéditions contre Alger pour délivrer les esclaves : juillet 1664, juin 1665, août 1682, juin 1683 et juin 1688. Les Chrétiens furent placés devant les bouches à canons et déchiquettés face à la flotte Française. En juin 1683 ce fût le cas pour le Consul de France et 22 esclaves et en juin 1688 le nouveau Consul de France et 40 esclaves furent à leur tour massacrés de la sorte.

En 1770 une expédition échoua encore puis Charles III d'Espagne en 1775, en vain à nouveau.

En 1803, Bonaparte écrivit au Dey d'Alger : « deux navires ont été pris par vos corsaires dans la rade d'Hyères et ont donc violé le territoire français... ». Cette lettre était comminatoire et exigeait la libération des 150 matelots réduits en esclavage. Napoléon n'eut pas le temps de s'en occuper.

Quelques années plus tard le savant Arago fit partie de la liste des esclaves à vendre. Napoléon envoya le commandant Boutin effectuer un relevé topographique détaillé des côtes d'Alger et dressa les plans d'une expédition mais sans plus.

Les exactions continuèrent, les Nations Européennes continuèrent à payer les rançons mais l'indignation et la colère grandissait en Europe.

Après une escadre Américaine de 8 navires, ce fut une flotte Anglo-Hollandaise qui bombarda Alger en août 1816. C'est dans ce contexte que naquit l'affaire des créances du marchand de blé Jacob Cohen Bacri, escroc notoire qui était parvenu à intéresser le Dey d'Alger à la récupération d'une somme de 2.5 millions de francs, reliquat d'une créance de 7 millions contestée par la France. Cette affaire se termina par un « coup d'éventail » le 27 avril 1827 sur le Consul de France Duval par le Dey d'Alger.

En juin 1827 la FRANCE entrepris le blocus d'Alger qui durera 3 ans... et ce fût la fin de l'esclavage en Algérie et... le début de l'Algérie Française.




Liste des 373 esclaves rachetés à Alger en 1785




Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les sites de NJ
Boîte à outils