DELBECQUE Léon

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : Navigation, rechercher


Back.png Revenir

Léon DELBECQUE

Delbecque Léon.jpg

Député


Date de Naissance : 25 Août 1919

Lieu de Naissance : Tourcoing

Pays de Naissance : France


Date de décès : 9 décembre 1991

Lieu de décès : Tourcoing.

Pays de décès : France


Présentation :
Industriel - Directeur commercial et homme politique -Chef de cabinet de Jacques Chaban-Delmas en 1957 - Député 1958-1962 Nord (3ème circonscription)
Faits marquants :

1958 créé le Comité de Salut public

Dates importantes :
Contexte :

- Fils d’ouvrier, Léon Delbecque est né le 25 août 1919 à Tourcoing. Il fait ses études à l’Institut Saint-Louis à Tourcoing. En 1938, il épouse Georgette Desprez.

- Il aura 3 enfants dont Guy, mort pour la France en Algérie.

- Membre actif de la résistance pendant la guerre de 1939-1945.

- 1953 il milite puis assume des responsabilités au R.P.F.

- 1957, il est au cabinet de Jacques Chaban-Delmas, ministre de la Défense Nationale ; il se rend en Algérie au début de 1958 pour créer l’antenne du ministère à Alger. Il est l’un des acteurs importants des événements de mai 1958 et dans leur exploitation au bénéfice du général de Gaulle.

Alger - 13 mai 1958 Cté Salut public

- Vice-président du Comité de Salut Public créé à Alger dès le 13 mai 1958. Le 15 mai 1958 devant 100.000 personnes (dont plus de la moitié de musulmans) rassemblées sur le forum à Alger, le général Salan termine son discours par un « Vive l’Algérie française ! ». Léon Delbecque, qui est à ses côtés, se penche vers lui et l'invite à dire Vive De Gaulle, mon général.
Raoul Salan, faisant face à la foule, lance alors un : « Vive le général de Gaulle". La foule acclame longuement cet appel qui sera décisif dans le processus de retour au pouvoir du général de Gaulle.


- Elu député de Lille, en désaccord avec le parti gaulliste et par fidélité à ses convictions en faveur de l’Algérie française, il quitte l’U.N.R et votera l’amendement « Salan » en novembre 1961.

- Il viendra témoigner au procès du général SALAN.

- Il est battu aux élections législatives de novembre 1962 et quitte la vie politique. En 1970, il se rapproche de Jacques Soustelle qui, de retour d’exil, a créé le mouvement Progrès et Liberté.

- A la fin de sa vie, il confie à ses amis de 1958 son amertume d’avoir participé, contre son gré, à la mise en œuvre de la plus mauvaise solution du problème algérien.

- Léon Delbecque est l’auteur d’un récit sur les événements liés au 13 mai 1958, publié dans l’ouvrage dirigé par Gilbert Guilleminault : « De Bardot à De Gaulle, le roman vrai de la IVème république » édité par Denoël en 1972.

photo.png DELBECQUE Léon Camera.gif audio.gif
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les sites de NJ
Boîte à outils