L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Discussion utilisateur:Marieclaire

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.

--Coat 30 octobre à 14:14 Marie Claire, un message de ma part est dans votre boite "réception" du RdV des Rédacteurs. J'ai des nouvelles de René à faire parvenir à votre frère et des photos aussi !


Salut Marie Claire. Tu as mélangé les pages Bibliographie et Population à Palikao et Thiersville. J'ai remis en place.

Pense à signer tes messages dans les pages Discussion. Bertrand 27 octobre 2006 à 16:14 (CEST)



Reformatage par --WebSahib 30 octobre 2006 à 21:22 (CET) Note : si on laisse un espace en début de ligne c'est considéré par le système comme un commentaire.. Rappel : ce que dit Bertrand est très juste !! penser à cliquer sur button_sig.png pour signer ses messages !


Je réponds au sujet des photos des familles HURCH et ALBET de DOMBASLE. Sur la 1ère photo, René est assis entre mon père et le militaire. Sa soeur Ginette n'est pas présente, il s'agit de mes parents, ma tante, ma cousine (la blessée lors de l'attentat des Rameaux) et mes 2 soeurs. Sur la 2ème photo, René est debout a gauche derrière mon frère et surement un autre militaire, car autant que je m'en souvienne, la maison de mes parents était souvent le lieu de rencontre et de fêtes avec les militaires.

En ce qui concerne l'attentat du mois de mars 1959, je regrette que peu s'en souvienne. Ce dimanche là, alors que nous nous rendions à l'église, sur le chemin qui menait de la cave au carrefour de la rue où habitait la famille de Paul LACROUX, un jeune arabe a sorti de sa djellaba une hachette et a commencé à frapper à l'aveuglette. Marie-Thérèse ainée a esquivé les coups mais ma soeur Marie-Paule a été assommée et ma cousine Bernadette WURSTHORN (de Mascara en vacances à Dombasle) a été sérieusement touchée à la carotide. Etant la dernière de la file, j'ai alors fait demi tour et m'entendant hurler, les militaires du dispensaire, mes parents ont accouru. Le jeune arabe s'est alors caché dans les champs voisins où une battue a été organisée avec l'armée et la gendarmerie. Le samedi suivant se mariait Nadine MAIRE institutrice et durant toute la cérémonie, nous avions mes soeurs et moi même une peur monstre de la foule craignant à tout moment de voir resurgir un jeune fou....