L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Groupes de Compagnies Nomades d'Algérie

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.


Groupes de Compagnies Nomades d'Algérie

Origine :

cienomade.jpg

Création : Entre les mois de juillet et de décembre 1955, quatre Groupes de Compagnies Nomades, constitués avec des indigènes locaux, sont mis sur pied en Algérie.

Leur organisation s'inspire des anciens "Goums" : les personnels reçoivent avec leur solde un "pret franc" pour leur alimentation. Ainsi, les célibataires peuvent se regrouper pour se nourrir alors que les mariés prennent leurs repas avec leurs familles qui vivent à proximité des postes et même parfois dans les casernements.

Arrivée en Algérie :
Implantation : Le commandement de l'ensemble des quatre GCNA est à Alger.

Le 1er GCNA qui comprend les compagnies 1, 2 et 3 et le 13e escadron est implanté dans l'Oranais . Il sera déplacé quatre fois ( voir carte en annexe).

Le 2e GCNA, avec les compagnies 4, 5 et 6 et le 14e escadron est formé à Miliana puis rejoint la région de Teniet El Had (voir carte en annexe).

Le 3e GCNA, compagnies 7, 8 et 9 et 15e escadron est formé dans le Constantinois (voir carte en annexe).

Le 4e GCNA, compagnies 10, 11 et 12 et 16e escadron est installé sur les hauts plateaux dans la région de Paul Cazelles (voir carte en annexe).

Actions/missions : Destinés initialement au maintien ou à la reprise de contact avec les populations, en particulier dans les zones difficiles d'accès, ces formations ont été rapidement utilisées dans les secteurs opérationnels y compris dans des actions interarmes.

L'activité principale de ces formation reste cependant les sorties régulières de reconnaissance et de contrôle qui permettent aussi le recueil de renseignements opérationnels.

Le contact permanent avec la population locale n'est pas sans risque dans les zones ou l'influence de la rebellion est bien établie et va favoriser de compromissions internes et des désertions.

Le comportement de ces unités au combat est quand même jugé satisfaisant. Malgré quelques revers, le bilan de leurs actions est particulièrement positif et certaines unités se distinguent particulièrement comme les 5e et 6e compagnies de Teniet El Had employées avec succès à partir de 1959 comme commandos de chasse Kimono 31 et 32.

Composition : Commandés par des officiers français, les groupes sont constitués de trois compagnies de fantassins et d'une compagnie à cheval rapidement appelée "escadron".
Commandements :
A la dissolution, les groupements de compagnies nomades d'Algérie étaient commandés par le colonel AUBERT
Dissolution : Le 1er GCNA est dissous le 30 juillet 1960, les personnels des compagnies seront affectés au 6e Tirailleurs, ceux de l'escadron au 9e Régiment de Spahis.

Les 3 autres GCNA seront dissous le 1er juin 1962.

http://stock.encyclopedie-afn.org/h/armee/cavalerie/gcna/Annexe :

Carte des zones d'implantation