Historique Bulla Regia - Ville

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : Navigation, rechercher


center Pays::TUNISIE

Bulla Regia

Historique

Cadre fond.gif
Vise-rep.gif

Documents Supplémentaires

Retour
Liste des Villes



 

Sommaire


Situation

Bulla Regia est un site antique situé dans le nord-ouest de la Tunisie à 5km au nord de Souk el Arba dans la région montagneuse de la KROUMIRIE (tribus des Kroumirs) : confins Nord-ouest de la Tunisie et de l'Algérie orientale, située entre les plaines de la moyenne Medjerda au Sud, la plaine de Bône, la côte méditerranéenne et, au Nord-Est, les montagnes des Mogods.


Histoire ancienne

Autrefois placé sur la route reliant Carthage à Hippone, le site a fait l’objet de recherches archéologiques partielles, qui ont cependant permis de mettre en évidence l’ancienneté de l’occupation et de mettre au jour un élément caractéristique de l’architecture domestique à l’époque romaine : la construction d’un étage souterrain reprenant le plan des maisons, pièces fraîches, ordonnées autour d'un péristyle ou l'on admire la perfection des mosaïques et de l'ingéniosité d'un système de canalisations amenant l'eau dans chaque villa. Sous l'Empire Romain Bulla Régia avait été déclarée municipe dès la fin du siècle de notre ère ; Hadrien la nomma colonie (117-118), mais c'est au Ile siècle qu'elle devait atteindre le sommet de sa richesse : On retrouve à Bulla Regia toutes les composantes de la cité romaine antique : temples, forum, bains publics, théâtre.

Au IIIe siècle av. J.-C., la ville est sous l’influence de Carthage car des inscriptions révèlent la présence d’un culte offert au dieu Baal Hammon (parfois surnommé le « Saturne africain »), et l’inhumation des morts dans des vases funéraires de type punique.

C'est à Bulla Regia que le Vandale, maître de Carthage, Gelimer,  se réfugie après avoir été battu une première fois par le Byzantin Bélisaire. Il y attendra son frèreTzatson occupé à combattre une révolte en Sardaigne. Ils seront battus définitivement le 15 décembre 534 à Tricamarum (Tricaméron).

Elle est ruinée avec l'arrivée des Arabes et sombre dans l'oubli.

Les ruines de Bulla Regia sont peu spectaculaires. Mis à part les thermes, tous les ensembles monumentaux ont été jetés à terre par un séisme tellurique



Présence française

100px

  • 1881 12 mai : Signature du Traité du Bardo instaurant le protectorat Français
  • 1956 20 mars : Fin du protectorat - Indépendance

Les fouilles archéologiques effectuées par le Docteur Louis CARTON (1861 - 1924 figure emblématique de la Société intellectuelle coloniale de Tunisie - Médecin militaire archéologue amateur) en 1900 ont permis de découvrir des vestiges très précieux tels que le marché ,l'église, le théâtre et quelques maisons souterraines.

Les fouilles des sépultures et des basiliques débutent à l’extrême fin du XIXe siècle tout comme les premières explorations des thermes de Julia Memmia. Les premières véritables excavations ne débutent qu’en 1906, en partie stimulées par la destruction de l’entrée monumentale de la ville romaine du fait de travaux de voirie.

Entre 1909 et 1924, une véritable excavation des grands thermes a lieu. Quant au temple d’Apollon, il est dégagé vers 1910 alors que le forum, entouré de portiques, est excavé pour sa part entre 1949 et 1952. En 1955, des travaux stabilisent les ruines des thermes alors qu’un certain nombre de voies sont dégagées entre 1957 et 1961 et permettent de passer d’un monument à l’autre afin de se faire une idée de la configuration de la cité antique

Aujourd'hui

Bien que peu visité, Bulla Régia est certainement un des sites antiques les plus passionnants de Tunisie. Aucun transport public ne dessert le site

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les sites de NJ
Boîte à outils