NATATION - Algérie

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : Navigation, rechercher

Retour

G.M.O

Glorieuse Marine Oranaise

Sommaire


Petite histoire

La G.M.O, sous l'implusion de son Président Louis Perez dit Le Fougo et l'entraineur Germain de Miras dit ZEL ZEL, réussit à obtenir un terrain, dont personne ne voulait, dans les fossés du vieux château au Chemin de Gamrahs. Cette acquisition fit bien rire le milieu sportif oranais
Il fallait avoir l'esprit dérangé pour s'imaginer construire une piscine dans un endroit pareil. Mais les deux compères qui liaient une amitié indéfectible et une passion sans bornes de la natation ne l'entendirent pas de la même oreille.
Armés de pelles et de pioches ils commencèrent à déblayer le terrain, passant leurs week-ends et leurs congés à déplacer des tonnes de terre et de roches, déracinant et brûlant les figuiers sauvages qui tapissaient le ravin
Et le miracle s'accomplit ! le vieux ravin accidenté devint un champ plat et régulier. Ils réussirent à obtenir un financement substantiel en hypothéquant les biens familiaux.
Le 15 mai 1955 la piscine de la G.M.O fut inaugurée, c'était l'aboutissement pour Zel Zel et Le fougo, de 20 années de rêve mais c'était surtout, ce qui leur avait fait le plus défaut, un outil de travail avec lequel ils allaient enfin pouvoir donner toutes la mesure de leurs capacités d'entraîneurs.


Germain de Miras (4.11.1913 Oran - 26.12.1990 ) débute jeune à la pratique de la natation. Animé par un souci constant du perfectionnement, il observe la manière de nager et son évolution sur les champions d'alors. Il met en pratique sa technique et impose une nouvelle façon de nager plus coulante, plus dynamique.
Il demeura comme l'un des pionniers à nager dans cette discipline de nage libre, en lui donnant un nouveau style bien loin de celui pratiqué jusqu'à alors tête hors de l'eau. L'école de Miras était née. La G.M.O, sera 17 fois championne d'Oranie. En 1953, il laisse ses copains de l'équipe de water-polo dont il était devenu entraîneur pour se tourner vers la compétition et se consacrer à l'éducation des jeunes. Il est à noter qu'à cette époque, la G.M.O, ne possédait pas de piscine. Les entraînements se déroulaient au port, pas loin de la pêcherie. On devine aisément les conditions difficiles dans lesquelles les nageurs pratiquaient leur sport favori dans une eau salée qui sentait le mazout, le plan d'eau était celui des plaisanciers...
Le 14 mai 1955 enfin, la piscine est inaugurée, une nouvelle ère commence pour de Miras entraîneur et "fougo " Louis Perez, ce dernier sera président du club jusqu'en 1962.
La qualité d'enseignement de Germain de Miras ne va pas tarder à produire des effets auprès des jeunes nageurs, les résultats flatteurs se succèdent dans le département, en Algérie et aux championnats de France où les nageurs brillent dans toutes catégories.
En 1957, cinq nageurs de la G.M.O participent aux championnats de France. En 1959, ils étaient dix, un chiffre qui sera en augmentation jusqu'à1962……..avec des titres et records en prime : Alain Gottvalles, jeune nageur en 1954.

Le nageur athlétique Alain Gottvallès (1,85m et 82 Kg) est remarqué par l'entaineur de la Glorieuse Marine Oranaise, club dont il porte les couleurs vert et noir jusqu'en mai 1962. Il est le porte-drapeau de la natation oranaise et il reste pour tous ses amis de la G.M.O le symbole de la volonté de vaincre.

GOTTVALLES Alain

200px

est né le 22 mars 1942 à Casablanca au MAROC, où son père ingénieur, s'était fixé avant la guerre, il a passé son enfance à Oran en ALGERIE où il commença à nager en 1952. Rapatrié en métropole en 1962, il devient alors licencié au Racing-Culb de France et grâce à une bourse de la jeunesse et des sports, poursuit son entraînement.
- le 10 août 1962 bat son premier record d' Europe sur 100 m à Thionville en 55"
- le 10 août 1962 : Alain Gottvallès devient recordman du monde du 4 fois 100 mètres, en compagnie de Gérard Gropaiz, Jean-Pascal Curtillet (Algérois) et Robert Christophe.en 3'42"5
- le 13 septembre 1964, il améliore le record du monde du 100m en 52"9
- le 12 octobre 1964 il prend la 4ème place aux 100m des J.O de Tokyo et arrête la compétition.

La natation française est en deuil. L'un de ses plus beaux représentants est décédé le 29 février 2008.

  • Source Revue P.N.H.A n° 164 Article de J.M Lopez

BRIDJA - SPORT d' ALGER

Club de quartier (Le Ruisseau) Alger

CURTILLET Jean-Pascal

150px

né en 1942 à Alger , c'est l'un des grands champions de l' Algérie Française. La rue Curtillet près du Parc Galland à Alger rendait hommage à une admirable lignée de chirurgien installée depuis 1887 en Algérie. Le père de Jean-Pascal, Etienne fut l'un des pionners des opérations à coeur ouvert

  • 1959 : Jean-Pascal Curtillet (Bridja S Alger), 2:09.2 champion de France 200 m nage libre
  • 1960 : Jean-Pascal Curtillet (Bridja S Alger), 2:09. Champion de France 200 m nage libre
  • 1964 : Jean-Pascal Curtillet (SC Lyon), 2:03.2 RF champion de France 200 m nage libre
  • 1962 : Jean-Pascal Curtillet (Bridja S Alger), 4:38.4 champion de France Demi-fond court messieurs
  • 1962 : Recordman du monde 4 fois 100 m avec Alain Gottvallès, Robert Christophe, Gérard Gropaiz

Jean-Pascal participa au J.O de Rome en 1960 et de Tokyo en 1964


Grand sportif Curtillet s'était installé à Aix-en-Provence comme kinésithérapeute

Trop tôt disparu

. Extrait partiel de la Revue P.N.H.A N°113 07/09/2000

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les sites de NJ
Boîte à outils