NICOLLE

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : Navigation, rechercher

 


Back.png Revenir

Charles NICOLLE

Nicolle 1958-1-.jpg

Médecin, Prix Nobel de Médecine.


Date de Naissance : 21 septembre 1866

Lieu de Naissance : Rouen (76)

Pays de Naissance : France


Date de décès : 28 février 1936

Lieu de décès : Tunis

Pays de décès : Tunisie


Présentation :
Médecin formé à l’Institut Pasteur de Paris, fils de médecin, frère de médecin (Maurice), père de médecins (Marcelle et Pierre). Il retourne travailler à l’Hôpital de Rouen. Il y donne notamment un cours de microbiologie

Atteint très tôt de surdité il s’oriente vers la dermatologie et se consacre de plus en plus aux manipulations en laboratoire qui restent des voies ouvertes.
Ses recherches couvriront toute la pathologie infectieuse sous les aspects microbiologique et des traitements à y apporter.

Faits marquants :
  • Enseignement de la microbiologie à Rouen. Cours de renommée internationale.
  • Nomination à la direction de l’Institut Pasteur de Tunis.
  • Découverte du mode de transmission du typhus exanthématique.
  • Prix Nobel de Médecine 1928
Dates importantes :
  • 1866- Naissance à Rouen
  • 1884- début à Rouen de ses études de médecine
  • 1887-1889 poursuite des études à Paris - reçu interne des hôpitaux de Paris
  • 1890 premier stage en laboratoire à l’Institut Pasteur de Paris
  • 1894-1902 médecin des hôpitaux, chef de laboratoire de bactériologie, école de médecine à Rouen
  • 1902/1903 Nomination à la direction de l’Institut Pasteur de Tunis : Obtient la promesse, tenue, de la construction d’un nouvel Institut Pasteur.
  • 1903 Début des ses recherches : paludisme, brucellose
  • 1907 Travaux sur le trachome
  • 1907-1908 Travaux sur une maladie infantile de la rate qui permettront d’élucider le mode transmission de diverses autres maladies
  • 1909- découverte du rôle du pou dans la transmission du typhus exanthématique

Les dispositions prises permettront l’éradication de cette maladie endémique en 3 ans.

  • 1913-1930 diverses publications littéraires
  • 1918- travaux sur le virus de la grippe espagnole. Démontre que le virus et un virus filtrant.
  • 1923- participe à la fondation et à la présidence de Ligue internationale contre le trachome
  • 1927- attribution du prix Osiris
  • 1928- attribution du prix Nobel de médecine
  • 1931- mission au Mexique
  • 1934- nommé membre du Conseil scientifique de l’Institut Pasteur
  • 1936- décès à Tunis le 28 février
Contexte :

En ayant entre autres ambitions celle de la création d’une unité de recherche microbiologie au sein de l’Hôpital de Rouen, Charles Nicolle s’est lassé des conflits répétés surgissant avec la direction de cet établissement. A sa demande il obtint la direction de l’Institut Pasteur de Tunis.

Il y assumera simultanément les rôles d'administrateur, de chercheur, de chef d'école, de militant de l'éducation sanitaire, organisant la lutte prophylactique. Malgré le poids de ces tâches multiples, il trouvera le temps de produire, défendre, faire publier une œuvre littéraire d’intérêt marginal. On le rencontrera avec son ancien camarade d’études et ami George Duhamel assidu, peut être à cause de sa surdité, des concerts que fait donner Erlanger à Sidi Bou Saïd. Ses profond attachement à sa Normandie et la Tunisie, né de son parcours, sont gravés sur la stèle de sa tombe, un pommier (normand) est enlacé à un olivier (tunisien).

Outre l’hôpital de Tunis et celui de Rouen qui portent son nom, divers établissements scolaires baptisés Charles Nicolle commémorent les bienfaits légués par ce grand homme de science. Son travail acharné et la totale dévotion à sa vocation font aisément oublier le caractère parfois ombrageux que sa surdité provoquait de temps à autre.

photo.png NICOLLE Camera.gif audio.gif


Début de l'article
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les sites de NJ
Boîte à outils