Population El Arrouch - Ville

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : Navigation, rechercher


center Pays::ALGERIE

El Arrouch

Cadre fond.gif
Vise-rep.gif

Documents Supplémentaires

Rechercher quelqu'un à El Arrouch

Retour
Liste des Villes
 

Sommaire


Le boucher d' El-Arrouch

Originaires du Palatinat, Heinrich Hertz et sa famille comptaient se rendre aux Amériques, mais comme beaucoup de leurs compatriotes, soit qu'ils aient été escroqués par des passeurs, soit qu'ils aient été volontairement déroutés par le gouvernement français, ils se sont retrouvés en Algérie.

Boucher de profession, Heinrich s'installa rue Caraman à Constantine. Eprouvant des difficultés à approvisionner la boucherie, il entreprit avec un de ses frères et un de ses oncles de produire eux mêmes la viande en se portant acquéreurs d'une concession.

Etant étrangers et surtout juifs, l'attribution d'une concession se révélait aléatoire, la meilleure solution pour eux fut de racheter à un capitaine en retraite sa concession, ce qui fut fait le 27 novembre 1850.

Mais qui dit racheter une concession dit racheter non seulement les droits mais aussi les devoirs et suite à quelques procédures tendant à lui faire retirer les droits sur cette concession et la non réception de son titre définitif de propriétaire, Heinrich piqua un coup de colère et écrivit au préfet de Constantine pour faire valoir son bon droit.

La copie de cette lettre incluse dans le dossier Gottlieb archivé à Aix-en Provence, rubrique des titres de propriété : Constantine 2 M 180 nous en dévoile la teneur.

Cette transcription en respecte les fautes de style ou d'orthographe du rédacteur, dont l'Allemand était la langue maternelle. En italiques, les notes rajoutées par le transcripteur pour la compréhension.


Constantine, 29 janvier 57

Monsieur Le Préfet,

j'ai l'honneur de vous exposer que le 27 novembre 1850, j'ai fait l'acquisition d'une propriéter à El Arrouche avec mon frère Gottlieb Isaac, provenant de monsieur D'Es... capitaine en retraite, moyenant la somme de dix huite cents franc. Cette concession consistait en 49 hectares 71 ares 07 et portait les n'15, 16, 190, 152, 177, 211, 216, 217, 218, 227, 228 Son (Son: même prononciation en Allemand que le mot français zone) AI 2 et 13 Son (zone) B

Pour signifier cette transmission au Général nous lui avons envoye tout les pièces concernant cette vende. Les pièces étaient perdu au bureau et monsieur Déroyer secrétaire du Général nous a engagé de faire une nouvelle demande pour obtenir cette même concession; ce que aussi nous avons fait. Et le 10 juin 1852 nous avons obtenu de nouveau notre titre de concession de la même concession et de la même maison et quantité de terre et sous le nomme de mon frère Gottlieb Isaac.

Nous avons depuis tout le teins que nous sommes en possession de cette concession l'exploité, sans qu'on nous puit reprocher quelque chose. Et avons payé régulièrement la rente annuelle de 134 franc 77 cent. Le 17 9bre (novembre) 1852 j'ai acheté la part de mon frère et je suis resté seul propriétaire de cette concession.

Le 20 mai 1852, j'ai encore acheté avec mon frère Gottlieb Isaac et mon oncle Gottlieb Hertz la ferme d' El arrouche dit ferme du 3 me bataillon d'Afrique. J'ai racheté la part de mon frère égallement le 17 novembre 1852 et le 12 novembre 1855 j'ai enfin acheté la part de mon oncle. Telle manière, je suis resté seul propriétaire de la ferme d' El arrouche et de la concession à El arrouche.

La ferme d'El arrouche, dit ferme du 3 me bataillon d'Afrique est situé environ un kilomètre d'El arrouche même. J'exploite cette ferme et concession avec une rare activité. J'ai défriché une grande quantité de terre et tout la terre disponible je laboure an céréal, j'ai greffé de vingt à vingt cinq hectar oliviers, et greffé avec soin, je deplante des arbres de la pepiniere qu'existe à la ferme. J'ai fait des prairies artificielles, j'ai fait un puits et cherché et decouvert des nouvelles sources, j'exploite un jardin des plusieurs hectars. Afin la ferme qu'existe me sert tant pour des prairies, de laboure, jardin et oliviers, et le rest pour paturage et la concession j'ai fait presque entierrement des prairies artificielles.

J'éleve beaucoup des bestiaux et j'engraisse égallement. Je maintiens toujours un troupeau de 150 à 175 têtes des bêtes cornés, quatre à cinq cent moutons et brebis et 70 à cent porcs, quatre vingt à cent choeuvres tout espece de vollailes. Pour abriter tout ces bêtes j'ai déja depensé beaucoup de l'argent, et il en faut encore depenser vu que la ferme était guerre probiste (propice) pour loger des bestiaux quand nous l'avons acheté. Comme égallement la maison d'El arrouche, j'ai fait retablir tout élégante, et était en parfait bon état avant le tremblement de terre. Mais elle a beaucoup soufert, et aussi je suis tout prêt de la faire repparrer. C'est pourquoi je prie monsieur le Préfet de m'exempter de faire construire une seconde maison à El arrouche sur le lot n° 16 à coté du lot n° 15, à ce dernier existe la maison, et n° 16 sert pour remise et jardin.

J'ai donc l'honneur de vous soumettre mes motifs pourquoi je vous fait la demande de m'exempter de faire encore une maison à El arrouche.

Premièrement l'ancienne maison qu'a soufert par le tremblement de terre qu'elle faut nécesserement reparer ce que je suis tout pret.

Secondement, que j'ai dépensé beaucoup de l'argent à la ferme en exploitation de tout ce qu'appartient à la culture et battiment, et qu'une seconde maison à El arrouche puit me rendre guerre de service et pouvoit plutôt me gener à l'exploitation de ma ferme avec la terre rural de la concession, où j'ai tant sacrifié, que je puis très difficillement depenser de l'argent, outre ce que j'ai l'honneur de vous soumettre.

Je prie donc monsieur Le Prefet de me faire delivrer mon titre definitif, que j'attende depuis sept année, et après avoir examiné la parfaite sinceritée de la presente, je vous prie de me daigner d'une reponse

J'ai l'honneur de me signer votre tout simple

et dévoué

Hertz Isaac marchand boucher

rue Caraman maison hermet à Constantine

Constantine le 29 janvier 1857



Pourtant, le ministre de la guerre, celui qui n'était encore que le Général de Saint Arnaud, avait déjà donné son appui pour l'obtention du titre définitif de concession en mai 1852. Et en quels termes!


saint_arnaud.jpg


Mais hier comme aujourd'hui, l'administration reste l'administration et presque 5 ans après, les choses en étaient toujours au même point. Mais il faut quand même dire à la décharge de l'administration qu'Henrich Hertz avait tendance à changer de nom en fonction des affaires qu'il traitait comme le montre cet extrait notarié.


notaire.jpg


Mais à l'époque, il était fréquent de prendre un nom d'emprunt, comme le fit un certain William Frederick Cody né en 1846 et qui est plus connu sous le nom de Buffalo Bill.

État nominatif des concessionnaires établis

au Bourg d’El Arrouch au 1er mai 1846

  • Acary- Cultivateur- 09 mars 1846
  • Anesley / Bertin- Voiturier- 16 mars 1845
  • Athénas- Cultivateur- 08 octobre 1845
  • Bohn- Cultivateur- 05 octobre 1845
  • Brun- Cultivateur- 05 octobre 1845
  • Chassagne- Maçon- 16 octobre 1845
  • Chuit- Maçon- 20 mai 1845
  • Coleil- Cultivateur- 20 octobre 1845
  • Delmas . Vve- Débitante- 20 mai 1845
  • Dozol- Cultivateur- 08 décembre 1844
  • Droromond (?). Vve- Couturière- 20 mai 1845
  • Dupin- Cultivateur- 20 octobre 1845
  • Durand- Cultivateur- 16 mars 1845
  • Dutoil- Aubergiste- 20 mai 1845
  • Ernst- Cultivateur- 05 octobre 1845
  • Escaich- Cultivateur- 16 avril 1846
  • Ferraz (fils)- Cultivateur- 01 novembre 1843
  • Ferraz (père)- Boulanger- 19 février 1839
  • Fossereau- Cultivateur- 07 mai 1845
  • Foucroy- Aubergiste- 01 janvier 1839
  • Gallez- Cabaretier- 01 juillet 1845
  • Gebelin- Cabaretier- 17 avril 1846
  • Godard- Maçon- 11 janvier 1846
  • Gral- Cultivateur- 03 avril 1845
  • Grima- Jardinier- 26 août 1845
  • Grolez- Cultivateur- 10 novembre 1845
  • Guillon- Cultivateur- 06 avril 1845
  • Gutmann- Cafetier- 20 mai 1845
  • Jouve- Cultivateur- 06 avril 1845
  • Kausfenbach- Cultivateur- 10 novembre 1845
  • Lafont- Tuilier (?)- 20 mai 1845
  • Larose- Cultivateur- 09 décembre 1845
  • Martin- Maçon( 16 octobre 1845
  • Mazoyer- Cultivateur- 17 avril 1846
  • Nourriga- Cabaretier- 22 juin 1845
  • Pelletier- Épicier- 11 novembre 1845
  • Perraud- Cultivateur- 26 août 1845
  • Pitoy- Cultivateur- 27 avril 1846
  • Richard - Maçon- 20 mai 1845
  • Rocques- Cultivateur- 25 janvier 1844
  • Rousseau- Pharmacien- 20 septembre 1845
  • Roy- Menuisier- 20 octobre 1845
  • Saint Étienne- Voiturier- 03 avril 1845
  • Schell- Cultivateur- 05 octobre 1845
  • Schiendler- Cordonnier- 25 octobre 1845
  • Sellier- Boulanger - 10 décembre 1841
  • Sutter- Cultivateur- 23 avril 1846
  • Thées- Cultivateur- 02 juin 1845
  • Théric- Cultivateur- 18 janvier 1846
  • Tournié- Serrurier- 15 mars 1846
  • Tracqui- Serrurier- 17 avril 1846
  • Viguier- Entrepreneur- 17 avril 1846
  • Villemain- Cultivateur- 04 janvier 1844


"El Arrouch le 1er mai 1846 Le Chef de Bataillon Scruteur des travaux de la colonisation du Bourg Signature (illisible)"

Source : Relevé effectué aux archives du CAOM par Yves BRISCIANO
(des erreurs de transcription sont possibles)

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les sites de NJ
Boîte à outils