Réconciliation

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : Navigation, rechercher

Retour

L'encyclopédie N'EST PAS UN ESPACE D'OPINION !

Si vous exprimez un point de VUE personnel celui ci sera IMMEDIATEMENT placé dans la Catégorie CHIKAYA juste avant la poubelle !! Mais en attendant, l'article est livré à tous et tout le monde pourra vous contredire ou vous approuver.

En restant poli SVP


Il y a toujours des avis et opinions ::


UN RETOUR ?

Pour intervenir METTEZ simplement un espace devant votre texte
Attention aux retours à la ligne !! 

A propos de la réconciliation entre les Pieds Noirs et le peuple Algérien ?

L'actuel engouement des PN à vouloir retourner une dernière fois au pays et la reception chaleureuse qui leur est faite,laissent peut être présager un début de fraternité retrouvée ? Qu'en pensez vous ?

MARC MORA : une très faible quantité de PN veulent retourner et n'est pas
significative de la Communauté. Pouvez-vous donner des chiffres vérifiables ?
Bertrand BOURET: Des harkis aussi aimeraient bien y aller mais ça leur est interdit,  
comme le leur a si bien dit M Bouteflika à la tribune de l'Assemblée Nationale Française 
alors qu'il est lui même un ancien combattant du FLN et reçu en France sans problèmes.

N'est il pas le moment venu de tendre la main aux nombreux Algériens qui manifestent cette envie de retrouvailles et qui, si l'on en croit les forums des nombreux sites algériens, manifestent une envie certaine de vérité et de pardon qui devra se materialiser tôt ou tard par une reconnaissance réciproques de faits et d'évènements encore occultés.

MARC MORA: quels pourraient en être les préalables ? 
Bertrand BOURET: Je crois que la France a déjà reconnu pas mal de ses torts, mais
je n'ai encore jamais entendu l'Algérie regretter les attentats aveugles du FLN ou  
le massacre des harkis. Bien au contraire.

Cette occasion n'est elle pas une chance inespérée pour les PN de pénétrer un cercle d'ayant droit à la parole et venir expliquer autrement que nous l'avons fait jusqu'à maintenant,( c'est à dire comme des parias et des suppots du colonialisme), ce que fut notre histoire. La dernière émission de Mermet en fut la dernière et déconcertante démonstration. L'estocade que Mme Driff porta à notre représentant fut d'une facilité et d'une rapidité digne d'un grand maestro.

MARC MORA: les médias français ont depuis longtemps choisis leur type d'action

Il serait grand temps,"si tous les PN voulaient se donner la main", d'envoyer des représentants un peu plus techniciens, historiens et habitués à ces joutes, où les journalistes sont rarement de notre bord etles personalités politiques, rompues à ces exercices de la mauvaise foi et du mensonge.

Quand alons nous comprendre qu'il est désormais grand temps de changer le fusil d'épaule et d'énoncer clairement quelles sont nos revendications mais aussi nos erreurs et commencer dans le plus grand calme et la plus grande sérinité, à reconnaître cette Vérité Historique que nous réclamons tant en ne voulant qu'entendre que ce qui nous convient!

MARC MORA : s'il y a eu un jour un combat des PN, il est largement perdu depuis
longtemps ! Le seul combat qui reste à mener est pour nos enfants ! D'où viennent
t-ils ? et qui ETAIENT les Pieds Noirs ? Ca c'est un VRAI boulôt !! Pour le reste
Ne REVEZ pas tous celles et ceux qui nous ont collé le nez dans le CACA sont encore
près des pouvoirs !!! Rappelez-vous aussi que le PROCESSUS KOSSOVO, c'est à dire
l'envahissement physique est consommé et que dans 10 ans, 1 français sur 2 sera du
Maghreb !! Donc apprenons aux quelques français européens qui restent, le mode
d'emploi !!

Allons nous continuer à passer pour d'affreux colonialistes et permettre à une clique, responsable et condamnable, de continuer de souiller et de falsifier l'histoire, ce qui arrange pour les raisons que nous savons,autant la France que l'Algérie. Alors, OUI à la réconciliation, si celle ci se déroule entre gens de bonne volonté, désireux de perpétuer les liens affectifs entre algériens et PN.

MARC MORA : Participez à cette encyclopédie concrètement sera + efficace que toutes
les émissions TELE de la TERRE !! N'inventez-pas des liens qui n'ont été qu'à sens
unique ! Et dites vous bien que ceux qui tenaient aux Français sont morts ou en 
France !!
Bertrand BOURET: Quand on entend madame Zorah Drif-Bitat, vice-présidente du sénat algérien
et ex-poseuse de bombes du FLN, dire sur les antennes de la télévision française qu'il y 
avait de l'apartheid en Algérie du temps des Français, on se demande si le pouvoir Algérien 
veut signer un traité d'amitié ou de soumission.

Quand à l'autre réconciliation... celle avec la France et les Français...Tant que la France ne reconnaitra pas le génocide des Harkis et sa responsabilité dans ce qui fut une violence d'état, nous resterons indifférents et totalement étrangers à toute vie civique. Gabriel GONESSA, enfant de Bab el Oued avait trouvé il y a longtemps cette merveilleuse formule:" Nous sommes Français...oui, mais des français non-pratiquants."

HENRI BAPCERES

HENRI merci de vous indentifier la prochaine fois que vous intervenez, cliquez en
haut à droite sur IDENTIFICATION, pour vous et pour le site MERCI

JM LUCAS - Oran - Plus ou moins nous savons tous tout cela. La grande question consiste à savoir si cela présente un intérêt quelconque de vivre dand l'acrimonie,dans l'animosité remâchée. On sait que les ex-FLN ont une grande rancune contre la France, sans doute il y eu des raisons, comme d'ailleurs il y eu d'excellentes et de grandes choses faites aussi par la France, c'est une évidence. De plus, mélanger ce qu'ont été les PN et ce que fit la France, à travers ses institutions, sa classe politicienne, ce sont deux choses bien différentes qu'on mélange et qui n'a pas à l'être: ça n'a rien à voir. C'est sûr que la fraternisation est un plus, un grand pas fait dans la bonne direction: celle de l'Homme. Pour cela in faut faire table rase de bien des choses; pour certains c'est impossible: trop de rancoeur, trop de rancune, trop de sang, trop d'excés. Pour d'autres, moins traumatisés, c'est encore possible... Le temps passe... les enfants et les suivants n'ont pas vécu ces drames; ils n'en sont en rien respponsables, ils ont droit à trouver le chemin de la fraternité, au-delà de savoir si cette religion est meilleure que telle autre, si un tel est plus intelligent que tel autre. La société PN a été engloutie par la bêtise humaine, comme bien d'autres histoires, bien d'autres sociétés, et ce n'est sans doute pas fini... Si malgré les propos idiots et malhonnêtes (au moins intellectuellement parlant) de tel ou tel (ir) responsables nous pouvons aller dans le sens, non pas d'un retrour, l'histoire ne connait pas cela, mais d'une reconnaissance, d'une fraternisation, d'un dialogue, d'un échange entre gens intelligents, je crois que là nous pourrons faire oeuvre util, et sinon mrettre les compteurs à zéro, e, tous cas montrer ce qu'il ne fau(drait) plus refaire, tenter d'aller dans le sens de l'humanisme. c'est un vaste programme, c'est un gros travail. Pour le faire il faut un grande humlilité... c'est pas simple.

Bertrand 16 mar 2005 à 12:29 (CET) J'étais trop jeune pour être coupable 
mais assez vieux pour être marqué. 
Je n'ai aucune haine envers qui que ce soit, seulement du dégout pour ceux qui disent
n'importe quoi.
Le dialogue et l'échange, je connais et si tu vas sur le site http://www.boufarik.org que je
gère, tu y trouveras le témoignage de Mohamed Arabdiou qui y est né, qui en fut un moment
responsable FLN pendant la guerre et qui est un ami aujourd'hui.
Pour un dialogue, il faut être deux et le fait de ne pas être d'accord sur tout 
ne doit pas empêcher le dialogue.
On ne refait pas le monde, on ne refait pas l'histoire ici. On montre ce que l'on sait.


WebSahib 16 mar 2005 à 12:46 (CET) 
Par le même processus qui fait que l'on explique aux européens les risques de se 
"faire embarquer" dans une logique qui a produit hier Hitler, il parait judicieux de 
regarder beaucoup plus loin que la simple réconciliation.. 
Il a existé un processus dans lequel les habitants d'Afrique du Nord ont oublié leurs
véritables appartenances et ont délégués à d'autres le droit de penser à leur place...
pour les musulmans, ils se sont fait embarquer par un encadrement déplorable et les
européens par la France !!! (et bien d'autres hélas qui auraient mieux fait de se
mêler de leurs affaires...) comme dans tout çà ce sont des idéologues de part et
d'autre qui ont "fait le travail" les peuples ont oubliés d'être eux mêmes et l'on
connait le résultat.
Alors réconciliation de qui et pourquoi !! c'est sans doute çà la vraie question !!
De toutes façons votre point de vue est énervant dans la mesure où NOUS accueillons
ROYALEMENT les Algériens par exemple et qu'ils nous est impossible d'y aller dans
des conditions normales de liberté. C'est donc chez eux qu'il faut aller dire çà..
non ? Ceci dit merci de vous être exprimé.


(P. Such) Réconciliation...retour...pardon...repentance...chacune de ces options très "tendance", trouvera à coup sûr ses propres adeptes dans ce qu'il est convenu d'appeler les Pieds Noirs compte tenu de leur extrême hétérogéneité. Ils seront tout à tour mis en valeur au gré des tenants médiatiques, selon les intérêts citoyens (!) de nos grandes consciences... . Oui, certains retourneront, puisque certains sont restés, mais il faut laisser les morts enterrer les morts. Le débat me paraît dépassé depuis le 2 juillet 1962. L'essentiel du drame que nous avons vécu me semble être d'ordre Culturel, c'est à dire concerner une manière certaine d'être, de Penser, et d'Agir, qui nous est propre, unique et originale en tant qu'Européens de souche ou par adhésion de coeur. Prométhée a volé pour nous le feu aux dieux, ne nous laissons pas déposséder de cette potion magique, en grand danger de délocalisation !

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les sites de NJ
Boîte à outils