Vie Sociale - Thèmes

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : Navigation, rechercher

Back.png Revenir


Sommaire

Thèmes suggérés

  • La place de l'Administration et des entreprises d'état dans la Société
  • La place de l'Armée
  • Entreprises privées et individuelles

Organisation administrative et économique en Algérie en 1882

Monnaies, poids et mesures :

En 1882, on se sert dans toute l’Algérie des mêmes monnaies, des mêmes poids et des mêmes mesures qu’en Métropole. On trouve encore cependant pour les monnaies, l’ancienne piastre d’Alger en argent qui vaut 3,72 Frs et se subdivise en 2 boudjous (budchus) et 24 mozounah (musunes) ; et aussi le karib, en cuivre, qui vaut un demi-mozounah c'est-à-dire 0,4 Frs (francs 1882).


Boudjouboudjou.png


Pour les poids, il faut citer comme étant encore en usage chez les Arabes et les Maures :

le rottolo atari (drogueries) 0,546 kgs
le rottolo gredouri (fruits frais) 0,614 kgs
le rottolo kebir (huile, miel) 0,819 kgs
le rottolo fend (articles précieux) 0,497 kgs
le quintal attari 60,069 kgs
le quintal kebir 90,649 kgs
le métical (or, argent, pierres précieuses) 4,655 grammes
se subdivise en 42 karubs

Pour les mesures de longueur, on emploie :

le pik turc 0,640 m
le pik arabe ou maure 0,480 m

Et pour les mesures de capacité, les blés et les matières sèches :

la caffisse de 16 tarries 317,4 litres
le ssa’a 58 litres

Les matières liquides ne se vendent qu’au poids.

La Poste :

Les conditions de taxes et d’affranchissement pour les lettres et les imprimés sont les mêmes que pour l’intérieur de la Métropole.

La législation :

Tout ce qui regarde la législation, l’organisation judiciaire et l’administration civile est en continuelle évolution depuis une vingtaine d’année. Notons néanmoins le sénatus-consulte du 21 avril 1863 relatif à la constitution de la propriété dans les territoires occupés par les arabes, le décret du 24 octobre 1870 qui déclare citoyens français les israélites indigènes de l’Algérie, la loi du 26 juillet 1873 relative à l’établissement et à la conservation de la propriété en Algérie, les décrets des 10 et 15 août et 23 septembre 1875 relatifs à l’organisation de la justice, de l’instruction publique et des conseils généraux, etc. Les ouvriers qui veulent se rendre en Algérie peuvent obtenir des permis de passage gratuits sur les navires de l’Etat, et quand ils ont obtenus ces permis, ils ont de plus la faveur de ne payer qu’une demi-place sur les chemins de fer et les bateaux à vapeur dont ils ont à se servir jusqu‘au lieu de leur embarquement. La demande de ce passage soit être adressée au ministre de la guerre par le préfet du département.

Concessions de biens immobiliers, terres et mines :

Le principal intérêt que les Européens non commerçants peuvent avoir en Algérie c’est d’y obtenir des concessions de terres ou de mines. Une personne non domiciliée en Algérie doit adresser sa demande en concession, soit au ministre de la guerre, soit au préfet si elle veut s’établir dans un territoire civil et au général commandant la division, si le terrain est en territoire militaire. Elle indique ses nom, prénom, profession, domicile et joint à sa demande des pièces justificatives de sa moralité et de ses ressources pécuniaires dont le minimum doit être de 1.500 frs. Ces ressources doivent être prouvées, ou par des extraits de rôles de contributions directes, avec titres de propriété sans hypothèques, ou par des certificats de maires, de percepteurs ou de tribunaux de commerce, ou par des actes de notoriété passés devant le juge de paix du domicile du demandeur. Quand la concession a été accordée par l’autorité et avec les formalités que la loi détermine, elle confère la propriété immédiate des terres concédées à charge de l’exécution des conditions prescrites. Les actes de concession sont passés devant notaire, enregistrés et transcrits. Le concessionnaire est déchu si dans les trois mois il ne requiert pas sa mise en possession. La propriété ayant été immédiatement transmise au colon par le fait de la concession, il peut hypothéquer, aliéner, à titre gratuit ou onéreux, tout ou partie des terres concédées, sous la réserve des conditions qui lui étaient imposées à lui-même. Dans le mois qui suit le délais fixé pour l’accomplissement des conditions de la concession, il est procédé à la vérification ; si toutes les conditions ont été remplies, il est déclaré par l’autorité compétente que le droit du concessionnaire ne peut plus être résilié ; dans le cas contraire, ou le concessionnaire obtient un nouveau délai, ou il est déclaré déchu par le ministre de la guerre après avoir été entendu et sauf (terme de droit : à l’exclusion de) son recours en conseil d’Etat. Il peut demander à justifier que les conditions ont été remplies avant le délai prescrit afin que sa concession devienne plus tôt définitive. Si la déchéance a été prononcée contre lui et que l’immeuble ou bien soit facilement partageable, il peut obtenir qu’on lui attribue la partie sur laquelle il aurait fait des travaux d’amélioration. Si l’immeuble ou bien ne peut se partager facilement, il est mis en adjudication publique et le prix de l’adjudication, déduction faite des frais, appartient au concessionnaire qui a fait des améliorations à la propriété. Les charges, hypothèques ou autres droits qu’il aurait crées ne peuvent s’exercer que sur le prix et l’immeuble ou bien passe franc et quitte entre les mains de l’adjudicataire.

Quand l’Etat accorde une concession, il ne donne pas autre chose que le sol. Les dépenses de l’exploitation restent entièrement à la charge du concessionnaire ; toutefois l’administration accorde à lui, à sa famille et aux colons attachés à l’exploitation de la concession, le passage gratuit de première traversée sur mer.

Les concessions de mines en Algérie se font suivant les mêmes conditions et d’après les mêmes lois de celles qui s’accordent en France (Décret du 26 avril 1851 ; loi du 16 juin 1851 ; arrêté du gouverneur général du 24 mars 1852).

Organisation administrative et économique en Tunisie en 1882

Monnaies, poids et mesures :

En 1882, pour les monnaies, on compte en piastres.
La piastre ou rial vaut 16 kharroubes et 52 aspres. Comme monnaie réelle, on a des pièces d’or de 100, 50, 25, 10 et 5 piastres qui valent 60,42 frs centimes, 30,21frs, 15,11 frs, 6 ,05 frs, et 3,02 frs. Des pièces d’argent de 1 et 2 piastres de 0,62 fr et 1,24 fr. Enfin comme monnaie en cuivre, le karroub de 0,4 fr

Piastrepiastre.png

Pour les poids, on distingue trois sortes de livres.

Le rottel-attari de 506,90 grammes
Le rottel-souky de 568 grammes
Le rottel-kaddari de 639,453 grammes

Le quintal varie de 100 à 150 livres

Les mesures de capacité sont le métal, de 16 à 19 kilos
Le coffis ou kafis de 600 litres environ
La ouibe ou ueba de 37,50 litres
Le soss 12è de la ouibe.

Les mesures linéaires sont la coudée qui varie de 0,484 à 0,667 mètre.

Il existe d’autres mesures qui sont excessivement variables.

La Poste :

Le transport du courrier suit les voies de communications régulières de l’Union Postale par les paquebots français partant de Marseille le vendredi, par la voie d’Italie ou de Tripoli en Syrie à Alexandrette.

Les lettres ordinaires sont affranchies facturées 0,5 centime par 15 grammes, les cartes postales ordinaires affranchies à 10 centimes et avec réponse, 20 centimes, les papiers de commerce et d’affaires, les échantillons affranchis à 5 centimes par 50 grammes, les journaux 2 centimes jusqu’à 25 grammes et au dessus en sus, 1 centime par 25 supplémentaires.


Organisation administrative et économique au Maroc en 1882

Monnaies, poids et mesures :

Les monnaies le plus généralement en usage pour le commerce extérieur sont les monnaies d'Espagne. Dans le pays on compte en métikals. Le métikal se subdivise en 10 onces (ukias), 40 blanquillos et 240 fluns.

Les monnaies réelles sont :

Le dirham
Le madridia en or 52,50 frs
Le bendoki ou Bataka 10,50 frs
Le demi-Bendoki 5,26 frs
Le métikal en argent 2,63 frs
Pièce de 10 dirhamsdirham.jpg

Pour les poids, il existe :

Le kutar ou quintal de 100 livres 50,800 kgs
Le rottle de Mogador 0,538 kgs

Pour les mesures on distingue :

Le cubit ou canne 0,532 m
Le dreah ou codo (aune) 0,571 m
Le sahh à 4 mudds pour les grains 56 litres
Le kula pour l'huile 15 litres
Les autres liquides se vendent au poids.

La Poste :

Les correspondances doivent être adressées à un correspondant résidant à Tanger pour en assurer la réexpédition. Les communications sont régulières par les paquebots de l'Algérie au départ de Marseille les mardi, jeudi et samedi de chaque semaine et par la voie d'Espagne. Pour la taxe et l'affranchissement des lettres, échantillons, cartes postales, imprimés, Tanger est assimilé aux pays qui font partie de l'Union Postale et Télégraphique.

Documentation :

Dictionnaire Universel de la Vie Pratique (Edition d'avril 1882 droit et économie par G.Beleze)
Numismatique, site www.cgb.fr

Retour

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les sites de NJ
Boîte à outils