ARMEE MAKHZEN

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : Navigation, rechercher

Retour


150px

les Mokhaznis des Sections administratives spécialisées (S.A.S.), étaient regroupés en makhzen d’environ trente hommes.

Ces unités furent créées en même temps que les sections administratives spécialisées, en septembre 1955.
Les mokhaznis assuraient la garde rapprochée des S.A.S. et de ses officiers.

Ils étaient recrutés par le chef de S.A.S. lui-même, théoriquement localement. Ce ne fut pas partout possible, et certains officiers S.A.S. durent faire appel à des mokhaznis venus d’autres localités, voire d’autres régions, ou même exceptionnellement à des Marocains ou à des Tunisiens.

Un certain nombre d’Européens servirent également en tant que mokhaznis, notamment dans le département d’Oran où ils représentaient encore environ 15 % des hommes engagés à la fin de l’année 1956.

Les missions des mokhaznis dépendaient entièrement du chef de S.A.S. et allaient d’une simple garde statique jusqu’à des opérations offensives avec les unités militaires du secteur, ou par leurs moyens propres.

Néanmoins, malgré quelques tentatives locales de « makhzens opérationnels », les directives officielles de l’état-major interarmées les définissaient toujours comme des unités défensives devant assurant la garde rapprochée de la S.A.S. Ils signaient des contrats de six mois renouvelables.
L’état-major comptabilisa jusqu’à 20 000 mokhaznis au début de l’année 1960.


  • Les supplétifs algériens dans l'armée française pendant la guerre d'Algérie - Charles-Robert Ageron - Vingtième Siècle. Revue d'histoire
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les sites de NJ
Boîte à outils