CdoJaubert

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : Navigation, rechercher

Retour


Le commando JAUBERT

Origine : A Toulon en janvier 1945 est créé une compagnie de reconnaissance. Elle participe au désengagement de la frontière Franco-italienne entre Nice et Menton. Début mai 1945, elle rejoint Arcachon, zone de stationnement des divisions coloniales des forces expéditionnaires françaises d'Extrème Orient où elle est intégré à la Brigade Marine d'Extrème Orient sous le commandement du capitaine de vaisseau Kilian.La compagnie prend alors le nom de compagnie Merlet, du nom de son chef.
Octobre 1945 la compagnie est en Indochine et participe aux opérations de l'ouest cochinchinois (Mytho, Vinhlong, Cantho). Dirigée ensuite sur le Tonkin, la compagnie devenue compagnie Jaubert en l'honneur du capitaine de frégate François Jaubert, grièvement blessé le 25 janvier 1946 à Tan Huyen (décédé le 29)

[[150px]]

Création : 1945
Arrivée en Algérie : juin 1956
Implantation : Sud oranie
Actions/missions : le commando, intégré à la DBFM, participe aux opérations de maintien de l'ordre en Afrique du nord. En avril et mars 1959, le commando est détaché aux ordres du général commandant la zone sud oranais où il participe aux opérations de surveillance du barrage et est utilisé comme troupe d'intervention dans les actions menées pour anéantir les bandes qui tentent le passage.

En juin 1959, le commando rejoint le Groupement des Commandos Marine nouvellement formé (GROUCO) et participe à de nombreuses opérations dans l'atlas saharien.

Composition : Une escouade de commandement à 2 groupes et trois escouades à 2 groupes de combat.
Commandements :
lieutenant de vaisseau Scheidhauer
Dissolution : Le 6 juillet 1962, le commando Jaubert rentre en France après le cessez le feu et l'indépendance de l'Algérie, et s'établit à St Mandrier.
Le 26 octobre 1960, son commandant, le lieutenant de vaisseau Scheidhauer est tué en voulant changer de position face à un commando de rebelles
Suivent ensuite des opérations de maintien de l'ordre à Oran, des opérations dans les zones de Geryville, Djeinien, Descartes, Chanzy, Ben Alan et Ain el Orak.

Et pour terminer il assure le maintien de l'ordre à Lartigues et Mers El Kébir en février 1962.

Les Bérets Verts
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les sites de NJ
Boîte à outils