L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Etat APRES Sidi Bel Abbès - Ville

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.




Ecu Sidi Bel Abbès.gif
Algérie drapeau.gif
ALGERIE

Sidi Bel Abbès Nom actuel : ?

Cadre fond.gif
Vise-rep.gif


Retour
Liste des Villes

 

Avenir ??

Le général LAMORICIERE qui commande Oran`, adresse un long mémoire au Maréchal BUGEAUD. Il propose de créer, dans le site de Sidi Bel-Abbès, qui lui paraît réunir des avantages géographiques et stratégiques convenables, un grand centre de population, promis selon lui à un magnifique avenir.

En 1847, une ordonnance royale décide que le poste militaire de Sidi Bel-Abbèsdoit doive être érigé en ville.
En 1848, une commission, présidée par le capitaine PRUDON est chargée d'élaborer le plan de la nouvelle cité.

Quand l’administration militaire remit aux civils la charge de la ville, celle-ci était déjà une cité presque achevée et prospère.

Jusqu’en 1962, l’entente ne cessa de régner, resserrant les sentiments de confiance et d’amitié des habitants.

Le quartier Vienot de Sidi-Bel-Abbès, devenu la plaque tournante de la Légion, vit passer tous les légionnaires nouvellement engagés, ceux en instance d’affectation, et tous les libérables.
Les Légionnaires, non contents d’avoir fondé la ville, la firent vivre jusqu’au bout.

Sidi-Bel-Abbes fut construite par les Français sur un plan en damier dans une enceinte rectangulaire, percée de quatre portes, indiquant les points cardinaux

La France en fera une ville de plus de 100.000 habitants ayant débuté par 431 habitants habitants, chiffre porté en 1859 à 5259 dont 2046 espagnols.

Le premier maire sera Monsieur ROUBIERE en 1870.

Qui ne se souvient pas des parallèles, des perpendiculaires et des angles de la géométrie urbaine la plus absolue qui se puisse imaginer : 800 mètres sur 400, avec le croisement central des quatre horloges.

Les quatres murailles de ce petit univers rectangulaire percées de quatre portes aux voûtes retentissantes : les portes d'Oran, de Tiemcen, de Mascara et Daya.

Les boulevards sont d'un fonctionnel militaire qu'il faut prendre, lui aussi dans sa signification absolue. Le boulevard du Nord est le plus turbulent parce qu'il longe le grouillant plateau solaire du Village Nègre.

Le boulevard de l'Est est le plus étrange, avec ses mûriers pulpeux et ses hauts platanes, ses institutions religieuses et leurs clochetons, sa mystérieuse poudrière surmontée d'une guérite et du soldat de garde.

Dry Farming

l'Ecole d'agriculture - La révolution des techniques agricoles à travers l'empire français, c'est à Sidi Bel-Abbès qu'elle explose pour recouvrir de moissons qu'elle n'attendait plus, la steppe décharnée du Sersou et des hauts plateaux avec en outre la technique du Dry Farming découverte à Sidi Bel-Abbés :
"(Un ensemble de procédés, connus sous le nom de Dry Farming, ont pour but et pour effet d'utiliser le plus complètement possible l'eau des précipitations atmosphériques, de réduire au minimum les pertes d'eau par évaporation et de faire profiter une récolte de l'eau tombée pendant deux années consécutives. Le dry farming a permis d'une part d'augmenter, de régulariser les rendements, d'autre part de consacrer à la culture des céréales des régions situées à la limite du Tell et des steppes,
comme le Sersou, où on ne s'y livrait pas autrefois.)"

Légion Etrangère

C'est bien sûr aussi et surtout le berceau de la Légion étrangère. Centre d'instruction des jeunes recrues, avec ses casernements, ses foyers, son camp retranché, ses solemnités militaires. La Légion Etrangère, fleuron de l'Armée française, connue aux quatre coins du monde. La Légion et la ville était un couple d'amoureux passionnés l'un de l'autre.

La France quitte l'Algérie et la Légion doit abandonner sa terre natale. Pour la première fois, des régiments de Légion prennent garnison en métropole. Le 1er régiment étranger quitte Sidi bel Abbès pour rejoindre Aubagne.

Les Gloires De La Ville

  • Gaston JULIA fut l'un des plus grands mathématiciens du monde. Fils d'un mécanicien et d'une repasseuse il sera nommé à 27 ans maître de conférence et professeur à la Sorbonne. Considéré comme son égal par EINSTEIN ce maître de l'analyse, de la géométrie et de la mécanique et par Henri Poincaré, il sera un grand mutilé de la guerre 1914-1918.

Aujourd'hui le prix de Gaston JULIA est décerné chaque année.

  • Le ténor ROUSSELIERE de l'Opéra de Paris
  • Le général BRECARD grand Chancelier de la Légion d'Honneur
  • Alain MIMOUN (champion olympique de course à pied, n'a pas vu le jour entre les quatre murs de la ville, mais aux alentours au Télagh.

sont tous des enfants de Sidi Bel-Abbès.