FRANCHET DESPEREY

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : Navigation, rechercher


Back.png Revenir

Louis Félix Marie François FRANCHET D'ESPEREY

150px

Académicien

MARECHAL de FRANCE


Date de Naissance : 25 Mai 1856

Lieu de Naissance : MOSTAGANEM

Pays de Naissance : ALGERIE Française


Date de décès : 8 Juillet 1942

Lieu de décès : Saint-Amancet (Albi)

Pays de décès : France


Présentation :
Maréchal de France - Président de la Société de géographie en 1933 et membre de l’Académie française le 15 novembre 1934.
Faits marquants : Dates importantes :
Contexte :

-Il est né 25 ans après le débarquement de l'Armée Française en Algérie.
- En 25 ans les soldats ont relevé les ruines romaines ou byzantines, construit les casernes, les hôpitaux, les murs d'enceintes, des maisons, des églises. Puis autour des bourgs ils ont tracé des routes, édifié des ports, asséché des marais, endigué des oueds, creusé des puits, canalisé des sources. Toute une population bigarrée d'indigènes, de soldats, de fonctionnaires et émigrants du bassin méditerranéen animaient les rues de la cité.
- Son père est militaire (capitaine) et sa jeune mère est originaire de l'Artois. Cent ans plus tard une plaque sera apposée sur leur maison 

"Ici le 25 mai 1856 est né Louis, Félix, Marie, François Franchet D'Esperey, Maréchal de France".

- Lycéen à Versailles.
- Il sort de Saint-Cyr en 1876.
- Affecté au 1er Régiment de Tirailleurs Algériens, le lieutenant Franchet d'Esperey fait la campagne de Tunisie en 1881, celle du Tonkin en 1885.
- En 1900, en Chine, il se bat contre les Boxers.
- Officier noté "hors ligne, de valeur exceptionnelle".
- En 1903, il est colonel.
- En 1906, lors des grèves des mineurs dans le Nord et le Pas-de-Calais, il reçoit le commandement d’un détachement et rétablit l’ordre en quelques jours.
- Il est promu général en 1908.
- Général de division en 1912, il est appelé par Lyautey au commandement des troupes du Maroc.
- En 1914, il commande le 1er Corps d'Armée et gagne la bataille de Guise. Placé à la tête de la Ve Armée, selon Joffre lui-même, « C’est lui (Franchet d’Esperey) qui a rendu possible la victoire de la Marne. »
- En juin 1918, il est appelé à la tête de l'Armée d'Orient. Il accule la Bulgarie et la Turquie à l'armistice, libère la Serbie, campe sur le Danube. A Salonique, il obtient, après une campagne de 14 jours, la capitulation de l’armée germano-bulgare.
- Il devient Inspecteur général des troupes d'Afrique du Nord en 1921.
- Le 19 février 1921, 50 années de service lui valent la dignité de maréchal de France.
- Le 19 mars 1933, à Gabès, il est gravement blessé dans un accident d'automobile alors qu'il allait étudier une liaison Tunisie-Maroc par le Sud 
il a la mâchoire brisée.
- Le 15 novembre 1934,il est élu à l'Académie Française (Fauteuil 14 de 1934 à 1942).
- En 1936, il reçoit Eugène Deloncle, fondateur de la Cagoule, lui donne son accord et délègue un officier supérieur pour le représenter aux conférences du « Conseil supérieur » des cagoulards. Il cautionne l’organisation auprès des grands industriels … verse 1 500 000 Francs …
- En 1942, il s'oppose à la politique de Vichy.
- Avant de mourir, il donnera des ordres pour que sa famille quitte le cortège au cas où des Allemands croiraient devoir assister à ses obsèques.
- Il s'éteint à Saint-Amoncet près d'Albi en juillet 1942.
- Il repose aux Invalides depuis 1947.
photo.png FRANCHET DESPEREY Camera.gif audio.gif
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les sites de NJ
Boîte à outils