Lexique arabo-pieds-noirs

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : Navigation, rechercher

LANGUES | Langue arabe | langue berbère | Lexique arabo-pieds-noirs | Phrases courantes

left

Cet article est en chantier, son contenu pourra évoluer profondément. Vous pouvez le compléter (éditer) ou le commenter (discussion) - En cliquant sur 'historique' vous verrez et pourrez contacter les auteurs! Attention vous devez être Connecté donc Enregistré !

Index alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z ε

A


  • Abaïa : robe de femme
  • Abdan : jamais
  • Abiad : blanc
  • Achaba: contrat de pâturage des chaumes.
  • Achour : impôt sur la récolte de l'orge et du blé.Dîme coranique
  • Achra : dix (chiffre 10)
  • Adrar: montagne.
  • Aga ou Agha : Emprunté du turc aga, « vieillard », puis « chef, seigneur ». Chef supérieur au caïd, et au-dessus duquel était le bachaga.
  • Aguelman : réservoir d'eau naturel.
  • Ahdar : vert
  • Ahmar : rouge
  • Aïd : fête
  • Ain (pl. Aioun) : source. Parfois employé dans le sens de puits.
  • Aman : pardon
  • Amghar : chef de tribu chez les Berbères.
  • Aménoukal : chef de la confédération des Touareg.
  • Arbaâ : quatre (chiffre 4)
  • Arch :terres collectives tribales
  • Ard : terre
  • Asfar : jaune
  • Askri : militaire
  • Aswad : noir
  • Azel : terres domaniales
  • Azrak : bleu
  • Aεzab : célibataire


Début de l'article

B


  • Bab : porte
  • Bachaga ou Bachagha : dignitaire ayant plusieurs aghas sous ses ordres
  • Bahchich : pourboire
  • Baïd : oeuf
  • Bagra : vache
  • Baraka : influence bénéfique de Dieu ou d'un Saint
  • Barra : dehors
  • Bass : assez, ça suffit...
  • Begra : vache
  • Ben : fils
  • Bent : fille
  • Bard : froid
  • Bey : dignitaire turc
  • Bilad : pays
  • Bir : puits
  • Bit : maison, pièce, chambre ...
  • Bled : la grande campagne
  • Bordj :bastion, citadelle
  • Bougra : demain
  • Boustan : jardin


Début de l'article

C


  • Cadi : juge musulman
  • Caïd :chef de circonscription ou de tribu
  • Canoun : brasero servant, en particulier, à la cuisine.
  • Chaaba : ravin.
  • Chaamba : tribu nomade du Sahara septentrional ; adversaires séculaires des Touareg,
  • Chajara : arbre
  • Chaï : thé
  • Chaouch : huissier, planton
  • Charaε : rue
  • Charabia : discours incompréhensible
  • Charikat : société, compagnie...
  • Chèche : voile de toile ou de mousseline
  • Cheikh : chef d'une fraction de tribu ou d'une conférie
  • chams : soleil
  • Cherk : orient, est
  • Chorba: soupe arabe dans le Nord.
  • Chouf (pl. chouaf) : guetteur.
  • Chrab : vin (alcool)
  • Chreb : boire


Début de l'article

D


  • Dahab : or (le métal)
  • Dakik : minute
  • Daraja : bicyclette
  • Dechera ou dechra: subdivision du douar, elle comprend généralement plusieurs foyers (30 ménages en moyenne).
  • Dey : chef de la régence d'Alger
  • Diffa : repas offert aux hôtes
  • Dik : coq
  • Djaj : poulet
  • Djebel : montagne
  • Djenoun : diable en arabe. Génie
  • Djema'a : assemblée de village, de tribu ...
  • Djihad : Guerre sainte
  • Douar: anciennement, un groupement composé de 8 à 10 tentes abritant chacune une famille. Actuellement, le douar est la plus petite délimitation administrative. Ce mot peut être traduit par village ou hameau.
  • Doukan : boutique


Début de l'article

E


  • Emir : chef militaire de haute naissance
  • Enzel : c'est la rente annuelle que donne celui qui exploite un habous. Souvent, les exploitants rachètent ou s'approprient les biens en enzel. De nombreux colons français ont procédé de cette manière pour s'approprier de la terre. Le mot enzel peut également être utilisé pour désigner des terrains qui sont ou étaient en enzel.
  • Erg : région de dunes.

F


  • Felfla harra : piment fort
  • Fellah : propriétaire terrien
  • Fellaga : dissidents et parfois simplement pillards, coupeurs de route.
  • Fesguia : grand réservoir public de collecte des eaux. Il peut mesurer quelques centaines de mètres cubes.
  • Firach : lit
  • Flous : argent
  • Fondouk : caravansérail, hotel
  • Fouk : dessus
  • Foul : fève
  • Foum : bouche

G


  • Galil : un peu
  • Gandoura : tunique sans manche qui se porte sous le burnous
  • Galb : coeur
  • Gharb : ouest
  • Gharsa : plantation
  • Ghourbi(ou Gourbi) : habitat peu confortable réalisé avec les matériaux disponibles: souvent de l'argile de la paille, des branchages et de la tôle.
  • Guelta : mare dans un creux de rocher.
  • Guitoun : tente
  • Gouddem : devant
  • Goum : troupe


Début de l'article

H


  • Habous mixtes : c'est un intermédiaire entre les habous publics et les habous privés. Lors de la constitution en habous, les descendants sont chargés de la gestion du bien d'intérêt général. Les habous mixtes ont été abolis en même temps que les habous publics, en 1957.
  • Habous privés : également appelés wakf ou biens de mainmorte, les biens couverts par les « habous » sont inaliénables : ils ne peuvent être ni vendus, ni échangés. Ces œuvres sont parfois l'occasion de litiges entre les héritiers. Depuis le XVIe siècle, des biens sont constitués en habous dans le but de pérenniser le capital et donc la hiérarchie sociale de la famille. Le fondateur bénéficie de l'usufruit du bien-fonds sa vie durant ; son pouvoir économique est conservé intact au sein du groupe familial auquel il appartient. Lorsque la lignée des bénéficiaires vient à s'éteindre, le bien est affecté à des œuvres d'intérêt général que le constituant a toujours eu soin de désigner dans l'acte constitutif, et rentre dans la catégorie des Habous publics (voir ces mots). Les habous privés ont étés abolis en 1957.
  • Habous publics : Établissements publics et œuvres d'intérêt général dotés de revenus importants. Ce sont souvent des établissements de santé ou d'éducation à caractère religieux. Ces établissements proviennent des habous privés. Ils sont gérés par l'Administration des habous. Les habous publics ont été abolis en 1956.
  • Habaz : boulanger
  • Haouz : procédure d'acquisition des terres par les tribus au moment de la délimitation des terres lors de la colonisation.
  • Henchir : terrain ou parcelle. Les henchirs sont souvent des anciens habous que les colons français se sont attribués au moyen de l'enzel. (De nombreux douars du bassin versant portent ainsi le nom du colon. Par exemple le douar henchir Dupoux de la délégation d'Haffouz rassemble les anciennes possessions du colon Dupoux)
  • Houbz : pain
  • Hadma : travail
  • Haf : avoir peur
  • Haïa : vie
  • Haïk : voile des femmes musulmanes
  • Halas : fini
  • Hamada: plateau pierreux
  • Hammam : salle d'eau, bain de vapeur
  • Hamsa : cinq (chiffre 5)
  • Harej : sortir
  • Harka : troupe de guerriers
  • Hissan : cheval
  • Hlib : lait

I


  • Ibzar : poivre noir
  • id : main
  • Imam : officiant musulman

J


  • Jadid : nouveau, neuf
  • Jamad : dur
  • Jamel : chameau
  • Jamil : beau (Jamila : belle)
  • Jar : voisin
  • Jarida : journal
  • Jazaïr : algérie
  • Joundi : soldat


Début de l'article

K


  • Kabab : brochettes
  • Kabir : grand
  • Kabla : avant
  • Kahoua : café
  • Kam : combien
  • Kamoun : cumin
  • Kanoun: impôt payé en espèce par pied d'olivier.
  • karch : ventre
  • Kasbah : forteresse et les maisons qu'elle enferme
  • Kasbour : coriandre en grains
  • Kass : verre
  • Kassir : court
  • Katir : beaucoup
  • Kalb : chien
  • Kel Oulli : gardien de chèvres
  • Khamsa : voir hamsa
  • Khammessat - Khammess : le khamessat est le contrat liant le fellah (propriétaire) à l'exploitant agricole. Le premier apportant la terre, les bêtes de somme, les outils agricoles et les semences reçoit 4/5 des revenus, le khamess, apporte, lui sa force de travail et reçoit 1/5 des profits.
  • Kharadj : impôt sur la terre, payé au bey.
  • Khodja : secrétaire indigène
  • Kif-Kif : pareil, semblable
  • Kitab : livre
  • Kouba : sanctuaire
  • Kouloughli : métis de turc et de femme algérienne
  • Koursi : chaise
  • Ksar (pl. ksour) : village.

L


  • Lahma : viande
  • Lalla : madame
  • Lil : nuit

M


  • Maâ : eau
  • Madar : pluie
  • Mahbaz : boulangerie
  • Makhzen : troupe auxiliaire indigène.
  • Majel : citerne souterraine destinée à collecter l'eau de pluie.
  • Malh : sel
  • Malik : roi
  • Marabout : saint, moine. Le tombeau à coupole de ce saint.
  • Masa :soir
  • Maza : chêvre
  • Mcha : marcher, partir
  • Madersa : établissement d'enseignement supérieur musulman
  • Matεam : restaurant
  • Mejba : impôt prélevé en espèce par habitant chez les nomades.
  • Mehari (pl. mehara) : chameau de selle.
  • Melk : La terre qui, quelle que soit son origine (achat, héritage, don, etc....), appartient à une ou plusieurs personnes qui en ont pleine jouissance : liberté de vente, d'hypothèque, de don, de legs. C'est la propriété privée.
  • Mektoub : "c'est écrit"
  • Melk : propriété privée
  • Menzel : ferme agricole
  • Meskin : pauvre
  • Mgharsa : Le travailleur plante des arbres sur le terrain nu du propriétaire. Il touche les revenus de toute la plantation pendant la durée du bail et récupère 50% de la terre plantée à la fin du bail. Gharsa signifie plantation.
  • Mlih : bon , bien
  • Mokhazeni : homme de troupe des makhzens.
  • Mokhazni : troupe de cavaliers
  • Moudir : directeur
  • Mers : port
  • Moustachfa : hopital
  • Moumtaz: parfait
  • Msah : soir
  • Mufti : juge religieux


Début de l'article

N


  • Nadara : lunettes
  • Naham : oui
  • Naεnaε : menthe
  • Nar : feu

O


  • Oued : cours d'eau
  • Ould : enfant de...
  • Ouléma : docteur de la loi
  • Oum : mère
  • ourniya : chanson
  • ousbouε :semaine

P


  • Pataouette : sobriquet donné aux émigrants miséreux qui ne mangeaient que des "patates", plus tard désignait un individu pas très distingué!

Q



R


  • Rabah : forêt
  • Radoua : demain
  • Rajel : homme
  • Raïs : chef
  • Ras : tête, cap
  • Ramadan : carême musulman
  • Rarb : ouest
  • Reg: étendue plate gravillonneuse ou sablonneuse
  • Rezzou : troupe de pillards
  • Rkeb : monter
  • Roumi : chrétien
  • Rouz : riz


Début de l'article

S


  • Sadik/Sahab : ami
  • Saεa : heure
  • Saεat : montre (heure)
  • Sahal : facile
  • Sahel : littoral
  • Salam : salut
  • Sarir : petit
  • saroual : pantalon
  • Sayara : automobile
  • Sbah : matin
  • Sebwaâ : sept (chiffre 7)
  • Seguia : bassin aménagé avec des canaux de collecte des eaux de pluie.
  • Serf : monnaie
  • Setta : six (chiffre 6)
  • Sidi : monsieur
  • Sif : épée
  • Smala : campement militaire
  • Souf : laine
  • Souk : marché
  • Soukkar : sucre
  • Sipahi : cavalier ottoman supplétif ,deviendra "spahi" pour désigner cavalier indigène en Algérie

T


  • Taïb : bon, bien
  • Tajine : plat rond coiffé d'un couvercle pointu
  • Takil : lourd
  • Tarik : route
  • Targui: singulier de touareg
  • Tawil : long
  • Teht : en bas, dessous
  • Tel : région de terres fertiles
  • Tenia : col
  • Tilmas : point d'eau temporaire.
  • Tlata : trois (chiffre 3)
  • Tménia : huit (chiffre 8)
  • Toub : robe d'homme
  • Toubib : médécin
  • Trik : route, chemin
  • Tsaoud : neuf (chiffre 9)
  • Turcos : nom donné aux premiers tirailleurs

U



V



W


  • Wahad : un (chiffre 1)

X



Y



Z


  • Zayara : visite
  • Zaouïa : siège d'une confrérie religieuse
  • Zaman : autrefois
  • Zanka : rue
  • Zhar : fleur d'oranger
  • Zéribas : hutte en roseaux.
  • Zit : huile
  • Zitoun : olive
  • Zouj : deux (chiffre 2)


ε


  • εoulba : boite, paquet
  • εaïn : source, oeil


Début de l'article
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les sites de NJ
Boîte à outils