L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Discussion:L'Armée d'Afrique

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Révision datée du 9 janvier 2008 à 12:35 par Marino (discussion | contributions) (1964 ??)
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.

--Marino 9 janvier 2008 à 13:35 (CET) O.K mais, je lis sur le site (lien) puis la guerre d'Algérie la verra tirer ses derniers coups. L'indépendance algérienne sonne le glas de l'artillerie d'Afrique, dont les derniers régiments sont dissous en 1964.
Quarante ans plus tard, le 68e RAA reprend le flambeau de cette épopée, en souvenir de laquelle est organisée chaque année une journée du souvenir au régiment. C'est vrai que je ne comprends rien - mais bon je sais lire (histoire de polémiquer...bien sûr !!)


--Coat 9 janvier 2008 à 12:29 (CET) Ce Régiment, le 6.8 n'a jamais été recréé. Il existe depuis sa création en AFN. Il s'est appelé successivement Régiment d'Artillerie, Régiment d'Artillerie Blindée (Chars M4 et HM7 Sherman à Sarrelouis, 1ère DB de 1942 à 1962), Régiment d'Artillerie de Division Blindée (1ère DB), Régiment d'Artillerie Lourde de Division (Trèves en Allemagne) et récemment rebaptisé Régiment d'Artillerie d'Afrique depuis 2004 (La Valbonne). Même si certains Régiments n'avaient pas l'apellation 'Afrique', ils pouvaient être soit Colonial (avec le Croissant et l'Etoile Chérifienne), ou même Métropolitain comme le 25è RA de Thionville qui a combattu au Maroc et en Algérie de 1954 à 1959 et le 24èRA. Je rejoins Michel lorsqu'il propose de changer la phrase car en vérité, l'affectation évoluant très souvent, dénommer de Grandes Unités 'Armée d'Afrique' peut apporter certaines confusions. Les Groupes ayant débarqués en Provence n'étaient pas toutes originaires d'une Armée Africaine comme les Parachutistes et les Commandos Marine des FFL. Je vais en heurter certains mais l'air chanté 'C'est nous les Africains' est une belle 'vrai' légende mais seulement en partie. (à suivre donc) !

  • --Marino 9 janvier 2008 à 10:17 (CET) Bonjour les Militaires - Comme je vous l'ai dit, je trouves mes sources (le plus souvent) dans la Revue P.N.H.A où je suis abonnée et qui est pour cet article en lien externe. Donc je persiste et signe, quand aux dates mentionnées - Mais je suis entièrement d'accord pour pour mentionner que certains Régiments ont été recréés après - pour le 68è R.A.A voir]


--Coat 8 janvier 2008 à 19:02 (CET) ''... Les régiments de L'Armée d'Afrique ont été dissous entre 1960 et 1964..." Il me semble que ceci n'est pas exact car tout au moins en ce qui concerne l'Artillerie d'Afrique, le 68è Régiment d'Artillerie Blindée qui a été reconstitué en Algérie et a combattu en Tunisie au Djebel Zaghouan, puis a débarqué à Fréjus, participé à la reconquête de Toulon et Marseille, remonté la Vallée du Rhône, et participé aux combats autour de Mulhouse et Colmar a été le premier Régiment d'Artillerie Français a avoir tiré sur l'Allemagne vers Mullheim au dessus du Rhin. C'est pourquoi sur le calot d'armes des artilleurs il était cousu une étoile rouge de Rhin et Danube avec un 68 brodé Or. Sur les épaulettes sont actuellement brodés le croissant et l'étoile nord africaine. Il a repris toutes les traditions des Régiments d'Artillerie d'Afrique et donc le 68è RAA (d'Afrique) a pour garnison 01365 La Valbonne, Quartier Bobillot. L'Armée d'Afrique, par tradition n'a donc pas été entièrement démantelée. Pour l'anecdote, le Char Sherman dont j'étais Chef de Pièce en 1956 s'appelait... "Mullheim" (La batterie se composait du Mullheim, du Rosenau, du Karsruhe, du Altkirch, du Mulhouse et du Ronchamp).