L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

ARTS LOCAUX MAROC BIJOUX BRACELETS

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.


Retour



LES BRACELETS MAROCAINS

Expression de la sensibilité et de la coquetterie féminine, les bijoux sont un art traditionnel florissant et largement répandu au Maroc depuis plusieurs siècles.

Les bracelets sont avec les fibules les bijoux les plus répandus et les plus portés par les femmes marocaines, par contre les anneaux de cheville ne se voient plus guère que dans le Sud du pays.

Les bracelets, généralement en argent massif, sont tantôt à charnières et fermoirs, tantôt ronds et d’une seule pièce ou bien encore ouverts et leurs motifs sont aussi variés que les tribus ou les lieux géographiques dont ils sont originaires.

Dans le nord du pays on trouve des bracelets blancs et brillants, certains sont torsadés et ceux composés de diagonales en relief argent et or alternés s’appellent poétiquement : lune et soleil.

Mais en fait, les bracelets de réputation sont fabriqués dans le sud du pays. Ils sont surtout en argent et ce sont des bijoux tribaux, chargés de significations et de pouvoirs qui dépassent leur valeur esthétique.

Les quelques illustrations qui suivent montrent la diversité non exhaustive de cet art marocain.


Bracelet or et argent « lune et soleil » (chems oul kmar) porté dans tout le nord occidental du Maroc. C’est avant tout un bracelet citadin (région de Tétouan 19eme siècle)

bracelet1.jpg

Paire de bracelets ZAIANS (Meknès 19eme siècle) en argent et émail. Ces bracelets sont constitués par deux plaques à charnières et fermés par une broche reliée par des chaînettes. Les carrés émaillés bleus sont rivetés par des soleils encadrés de lunes. Chaque carré est séparé par une triple rangée de fils d’argent torsadés.

bracelet2.jpg

Chevillets ou bracelets de cheville (région d’Essaouira 18eme siècle). Le décor floral est en champlevé et les rosaces ont gardé leur dorure d’origine.

bracelet3.jpg

Chevillet KHELKAL : région sud de Goulimine 19eme siècle. C’est le bracelet de cheville du sud marocain. Il comporte un très riche décor géométrique avec des clous rivetés. De plus il porte les symboles traditionnels du triangle représentant l’élément féminin.

bracelet4.jpg

Les deux illustrations suivantes montrent différents bracelets en argent massif du moyen et haut Atlas central. 19eme et début du 20eme siècle.

bracelet5.jpg

bracelet6.jpg