L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

ARTS LOCAUX MAROC BIJOUX FIBULES

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.

Retour


LES BIJOUX MAROCAINS

LES FIBULES <aide> du latin \"fibula\", épingle de sureté en métal servant à fixer les vêtements </aide>


Les bijoux sont dans toutes les sociétés,le signe visible de la réussite. Ils font briller celles qui les portent et témoignent de leur bonne intégration dans le groupe.

Mais ils ont souvent d’autres fonctions. C’est le cas des fibules qui ont une utilité pratique véritable. Ce sont des attaches rendues indispensables par le vêtement traditionnel non cousu des femmes marocaines.

Les « TIZERRAI » ont donc une fonction de fixation : elles maintiennent le drapé au niveau de la poitrine.

C’est parce qu’elles servent que les fibules sont parmi les bijoux les plus répandus. A raison de deux fibules par vêtement ont peut ainsi mesurer l’importance de leur diffusion.

Toutes les formes se rencontrent : le triangle, la forme arrondie aux bords multilobés, le losange, ou tout simplement une pièce d’argent montée en fibule…….

Ces disparités s’expliquent par le fait que la fibule est avant tout blason ethnique qui diffère donc en fonction de l’origine géographique des femme qui la porte.


En illustration : un couple de fibules « TIZERRAI » en argent gravé et décoré d’une patte de chacal aux propriétés magiques. Ces fibules sont portées exclusivement dans les tribus des « CHTOUKA », situées sur le versant ouest de l’anti-atlas. Entre les deux « CHTOUKA » un exemple d’utilisation d’une pièce d’argent (DOURO du19eme siècle) en fibule dans la région du sud occidental.

fibules.jpg