L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Historique Testour - Ville

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.




Ecu vide.gif
Tunisie drapeau.gif
TUNISIE

Testour Nom actuel : ?

Historique

Cadre fond.gif
Vise-rep.gif


Retour
Liste des Villes

 

Situation

Construite,sur les vestiges du village romain de Tachilla, sur la route reliant Carthage à Tébessa
Petite ville située à 81 km de Tunis, Testour est avant tout une Andalouse.


Histoire ancienne

Testour minaret.jpg

Les Andalous (les Maures) chassés d’Espagne en 1609 fondèrent Testour.

L’architecture de la grande mosquée, édifiée par Mohamed Targarino en 1630, ses ruelles et ses maisons de plus de 600 ans en font l'une des villes les plus anciennes de Tunisie.
Les noms des familles démontrent que les fondateurs de Testour sont des Tagarins venus de Castille et d’Aragon. Les récits de voyages nous indiquent que, pendant près d’un siècle et demi, ils ont continué à parler l’espagnol et à observer certaines traditions comme la pratique de la Corrida.

La Grande Mosquée de Testour est un splendide édifice, unique dans sa conception en Tunisie. Il s’agit d’un monument que les Andalous ont construit selon des techniques espagnoles, comme pour imprimer dans leur mémoire l’événement de leur arrachement de leur ancienne patrie adorée.

Dans les quartiers de la Rhiba , des Tagarins et de la Hara , Testour est encore très imprégnée du cachet andalou que l’on retrouve dans des habitations couvertes par des tuiles parfaitement alignées et comprenant étables et greniers. Les pièces traditionnelles s’ouvrent sur un patio au centre duquel se dresse un bigaradier, symbole d’un goût raffiné. Le patrimoine caractérisé par l’influence hispano-andalouse est encore vivant dans dans les coutumes, les arts et les métiers.

Les morisques ont conservé une certaine autonomie : d’après la tradition orale ils ont préféré la dignité dans la liberté à la richesse dans la soumission, lorsqu’ils quittèrent Khroufa pour échapper à la forte dîme imposée par le Bey et s’installèrent à Testour.

Testour est fière de ses cultures intensives, qui ont tiré profit des techniques andalouses avancées, telle que la noria.

Présence française

  • 1881 12 mai : Signature du Traité du Bardo instaurant le protectorat Français
  • 1956 20 mars : Fin du protectorat - Indépendance