L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Historique Timimoun - Ville

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.




Ecu vide.gif
Algérie drapeau.gif
ALGERIE

Timimoun Nom actuel : ?

Historique

Cadre fond.gif
Vise-rep.gif


Retour
Liste des Villes

 

Situation

Au confins du Gourara et à l'orée du Grand Erg Occidental, la sebkha de Timimoun (ancien lac salé) recèle de nombreux petits villages nichés dans de minuscules oasis. Ceux situés sur ce que furent les rives du lac s'ornent souvent d'impressionnantes ruines fortifiées : les Ksour

Présence française

Surnommée la ville rouge, ou les constructions en terre d’argile mélangée à la paille, et ou les troncs de palmiers font office de piliers. La ville rouge, n’a rien perdu de sa rougeur entourée de paysages magnifiques.
La palmeraie et son système d’irrigation ancestral, venant des fougaras (conduits souterrains acheminant l’eau vers les oasis), la sebkha et les dépôts de sels, les dunes de sables… sans oublier la chaîne des ksours, forteresses construites pour résister aux envahisseurs.

Les hôtels

  • L'hôtel Oasis rouge (construit en 1912) garde encore des traces de sa beauté d'autrefois.
  • L'hôtel Gourara, édifié en lisière de la ville, au dessus de l'oasis est une remarquable construction de l'architecte français Fernand Pouillon.