BLANDAN

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : Navigation, rechercher


Back.png Revenir

Jean Pierre BLANDAN

200px

Sergent
du 26e ligne


Date de Naissance : 9 Février 1819

Lieu de Naissance : LYON

Pays de Naissance : France


Date de décès : 11 Avril 1842

Lieu de décès : BOUFARIK

Pays de décès : Algérie


Présentation :
Sergent Blandan est un personnage légendaire connu et honoré autant à Lyon qu'il l'était en Algérie - sergent au 26e de ligne, chef de détachement
Faits marquants : Dates importantes :

11 Avril 1842 - Combat de Béni-Mered

Contexte :
Blandan Jean, Pierre, Hippolyte est né à Lyon le 9 février 1819, fils d'un employé d'octroi de la ville de Lyon, Pierre François Blandan, né à Lons-le-Saunier en 1795 et mort à Lyon en 1857. Engagé volontaire le 24 février 1837, Jean Blandan participe à la campagne d'Afrique à partir de 1838. Engagé pour 7 ans le 14 janvier 1837, Caporal le 6 août 1839, il est nommé sergent le 1er février 1842.

- Le 26e RI débarque à Bône, en septembre 1837. Il participe entre 1837 et 1844 à tous les combats qui se déroulent en Algérie (Constantine, Alger, Oran).

- Le 26e RI fait partie des colonnes qui sillonnent le pays pour harceler l'ennemi et permettre le ravitaillement des places. Expéditions de MEDEA, MILIANA, TLEMCEM, NEDROMA, LALLA-MARNIA et destruction du fort de SEBDOU.

- 11 Avril 1842, il est désigné pour escorter un convoi transportant le courrier entre la garnison de Boufarik et celle de Beni-Mered, au total 22 hommes.
Ils tombent dans une embuscade tendue par 2 à 300 cavaliers arabes (Voir fait d'armes). Le sergent BLANDAN succomba le lendemain à l'hopital. Le bilan fût de 7 morts et 9 blessés.

Obélisque


- Dès que fut connu le fait d'armes de Beni-Mered la municipalité de Lyon fit ériger un monument commémoratif sur les lieux du combat, le gouvernement a autorisé l'érection à Béni-Mered d'un obélisque dont le fût, haut de 22 mètres repose sur une base disposée en fontaine Endommagé par la foudre elle fut restaurée.


- En 1885, le Conseil Municipal de BOUFARIK érigea une statue en l'honneur du sergent BLANDAN.

- Le ler mai 1887 se déroula l'inauguration de la statue du sergent BLANDAN au carrefour de la route d'Alger à Blida en plein centre ville, et il était impossible de ne pas la voir. Le brave sergent BLANDAN aura veillé à la circulation routière du haut de son socle pendant 75 ans.

- Le 3 juillet 1962, le monument avait subi des dommages, en particulier les bas-reliefs.

Démontée, la statue du sergent BLANDAN a été ramenée le 14 décembre 1963 dans la cour de la caserne THIRY à Nancy. Au cour de la cérémonie, les cendres du sergent BLANDAN furent replacées dans le socle du nouveau monument.

- La ville de Lyon avait fait eriger aussi une statue qui fut fondue en 1914 puis remise après guerre.

- Ce fait d'armes fût montré en exemple par BUGEAUD aux troupes d'Afrique. Le petit sergent français a été l'objet d'un culte de la part de la population de Boufarik et figure en bonne place dans la liste des « grands » qui ont consacré leur vie ou versé leur sang pour garder l'Algérie : Le princes d'Orléans, Bugeaud, Clauzel, Rovigo, Changarnier, Canrobert, Mac-Mahon, etc....

Fait d'armes Statue
photo.png BLANDAN Camera.gif audio.gif
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les sites de NJ
Boîte à outils