L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Historique Béni Saf - Ville

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.




Ecu Béni Saf.gif
Algérie drapeau.gif
ALGERIE

Béni Saf Nom actuel : ?

Historique

Cadre fond.gif
Vise-rep.gif


Retour
Liste des Villes


Situation

Situé sur la côte, à l’Ouest d’Oran, le village créé en 1870 ( ?) est bâti sur des collines de 90 à 150 mètres d’altitude, coupées de ravins et de falaises creusées par les oueds.

Il s’étale sur plus d’un kilomètre depuis la plage du puits à l’Ouest jusqu’à celle de sidi Boucif à l’Est.

Histoire ancienne

Des Crétois aux arabes, de nombreuses civilisations ont fréquenté le site et y ont laissé leur empreinte. L’intérêt du lieu consistait surtout en la présence d’un gisement important d’hématite, minerai de fer connu et utilisé depuis l’antiquité.

Les côtes oranaises avec l'île de Rachgoun, ont abrité, depuis des périodes les plus éloignées, bien des peuples comme les Acheuléens, les [[Préhistoire#[modifier] Le paléolithique supérieur|Ibéromaurusiens]], les Crétois, les Mycéniens, les Phéniciens, les Numides, les Carthaginois, les Masaesyles, les Massyles


Les Romains créeront Siga, localité très importante selon Pline avec acropole, temple dédié à Saturne, aqueduc, thermes...

Comme ailleurs les Vandales ravagèrent tout en 428.

Les Arabes, lors de leur conquête foudroyante au VIIe et VIIIe siècles se battirent contre les Berbères qui professaient l'idolâtrie, le judaïsme ou le christianisme.

Ils s'y établiront donnant Honaïn comme nom à ce lieu.

Les Espagnols les en chasseront et détruiront tout, laissant le lieu inhabité pendant trois siècles.

Période turque

Les Turcs s'installeront en 1518. Le système d'administration des Turcs n'allait pas au delà de la collecte d'impôts. On rapporte qu'une longue colonne escortait chaque année un Qhadi juriste et juge à l'embouchure de la Tafna.

Période française

ALGERIE 1830 - 1962

Le 20 octobre 1835, les Français installeront une garnison dans l'île de Rachgoun pour empêcher les Anglais d'amener leurs armes.


La côte où va s'implanter Beni-Saf sur 1200 mètres, s'étire en ligne brisée depuis la plage Ouest du Puits jusqu'à la plage Est de Beni-Boucif.

Une rencontre privilégiée d'hommes forts, d'intélligences lucides, d'esprits riches et aventureux, de gens venant de partout avec des spécialités de leur terroir. Tous ces hommes arrivaient jeunes ou murs, portant chacun son expérience, son ingéniosité, son coeur.

Ils avaient eu le courage de s'embarquer vers de terres vierges à défricher, de mines inconnues à exploiter.

Ayant tout à créer, il n'est pas étonnant qu'aient pu surgir en même temps que des maisons ou des jardins, des poètes et des musiciens, des artistes en tout genre.

Avec un pays neuf, pas de tricherie possible. C'est à la vérité qu'on se heurte chaque jour, à la souffrance. Celui qui voulait une maison, au début, devait se la faire ...

A Beni-Saf, les hommes travaillaient dur : la mine, la pêche, la terre et la subsistance à assurer.

Dès les premiers temps de la création de Benisaf , le minerai était extrait par des pêcheurs ou paysans reconvertis en mineurs puis par des sociétés dont la première connue était en 1870 la société Mokta el Haddad.

Un appareillage de chargement de minerai de fer de la Jetée Ouest, bec métallique, installé à l'intérieur du port,a été construit aussi dans les années 1870.

Une Station de Criblage et sa passerelle voisine, installées, depuis la découverte des gisements, sur le pic rocheux, face au quartier Ségla.

Jadis, l'on surnommait Beni Saf la Cité Miniére , c'est en effet grâce à la mine qu'elle fut fondé pendant la présence française.

BENI-SAF, est une ville, un port, des plages, un splendide aquarium, et une douceur de vivre, à quelques 100 Kms de la frontiére algéro-marocaine, dans l'Ouest Algérien.

Beni-Saf le port.jpg



Au détour d'un virage surplombant la Cité des Jardins, cette ville nous fait découvrir un angle de son port de pêche, longtemps réputé pour ses eaux riches en poisson bleu et blanc, et ses exportations vers l'Etranger, de vin et de minerai de fer.

De 1659 habitants recensés en 1876, la population de Beni-Saf comptait en 1962 plus de 20 000 âmes dont un tiers d’européens.



Recherches généalogiques

Liens externes