L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience MERCI

Historique Mers El Kébir - Ville

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher




Ecu Mers El Kébir.gif
Algérie drapeau.gif
ALGERIE

Mers El Kébir Nom actuel : ?

Historique

Cadre fond.gif
Vise-rep.gif


Retour
Liste des Villes


Histoire ancienne

Dès la nuit des temps, le site de Mers-el-Kébir a été un abri naturel recherché par les premiers hommes de l'ère néolithique qui vivaient des fruits de la mer.

Puis ce furent les Phéniciens qui s'y établirent, intéressés par la plage de halage et surtout par la colline du Santon qui permettait de surveiller la mer très loin.

C’était Portus Divinus des Romains avant le VIe siècle et la conquête vandale de Genséric. Il y eut alors l’envahissement arabe du VIIe siècle et est devenu le grand port arabe de l’almohade Abd el Mounen au XIIe siècle qui en avait fait son arsenal.

Les sultans de Tlemcen y firent construire une petite ville qui devint le port commercial d’Oran.

Il subit par la suite de nombreuses invasions maures et turques puis portugaises qui assainirent ce lieu devenu au fil des siècles un nid de forban.

Au XVe siècle les Espagnols en firent la base militaire entourée de forts autour du præsidium que devint Oran avant de redevenir Turque au XVIe siècle sous Soliman le magnifique et Barberousse

Présence espagnole

Mers El Khebir Le fort espagnol.jpg

Cette place est construite sur le cap ou promontoire qui forme le Grand Port (en arabe Mersa-el-Kébir) ; elle a l’aspect d’un rectangle long et étroit ; ses murs, de maçonnerie et d’une hauteur suffisante, reposent sur le rocher ; du côté de la terre existent des défenses régulières, des fortifications extérieures et des fossés creusés dans le roc vif.

A l’intérieur, on ne trouve pour ainsi dire pas de bâtisse pouvant servir de caserne à la troupe ; de sorte que la garnison actuelle, qui ne comprend qu’un bataillon, vit presque toute entière sous la tente, exposée aux intempéries des saisons et décimée par les maladies ; les officiers ne sont pas plus favorisés que les soldats.

Mers-el-Kébir ne possède d’autre eau que celle des citernes, suffisante d’ailleurs pour une garnison ordinaire.

Présence française

C'est en 1830 que les Français arrivent à Mers-el-Kébir.

En 1842, le Gouverneur Général en Algérie, le Lieutenant Général Bugeaud (connu pour sa casquette) demandait à son Directeur de l’intérieur Guyot d’aller voir la possibilité de construire un entrepôt et des quais dans la région d’Oran et Mers-el-Kébir.

Commune de plein exercice

La commune a vu le jour sur le plan administratif par une Ordonnance Royale du 31 janvier 1848 et elle a pris définitivement le nom de Saint André de Mers el-Kébir par décret de Napoléon III du 23 mars 1864.

Histoire dans l'histoire

La majorité des personnes qui connaissent ou qui ont entendu parler de Mers-el-Kébir, c'est malheureusement souvent à cause des évènements douloureux qui s'y sont déroulés le 3 juillet 1940 à Mers-el-Kébir un épisode triste de la guerre.

En résumé, la flotte Française qui était abritée dans le port a été attaquée par les Anglais qui craignaient que celle-ci ne tombe aux mains des Allemands (ou des Italiens)

Les Anglais n'eurent aucune perte, mais il y eut du côté Français 1 cuirassé coulé, 1 croiseur de bataille et un cuirassé endommagés, et surtout 1 297 marins tués. A cause de cette action, la Marine Française, dont une partie se saborda à Toulon en 1942, ne prit pas part au combat contre les forces de l'Axe avant 1943.

Le Cimetière marin aujourd'hui

le Ministre de la Défense, s’est empressé de remettre en état la ruine de Mers-el-Kébir, que le Souvenir Français avait si bien entretenu depuis cette date, jusqu’à l’indépendance de l’Algérie en 1962.

La désacralisation du cimetière de Mers-el-Kébir achève la réhabilitation de ce lieu de mémoire (2007).

Après ce savant nettoyage ethnique des Chrétiens, afin de ne pas blesser les musulmans d’Algérie, sur les signes confessionnels de la religion, l’état Français a fait éradiquer les croix chrétiennes de ces soldats


Cliquez sur les photos pour les agrandir

Recherches généaologiques

Liens internes

Mers EL Kébir bombardé par les anglais