L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Historique Hussein Dey - Ville

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Révision datée du 30 septembre 2012 à 00:59 par MORGANA (discussion | contributions) (Catégorie -, Supression liens externes)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.




Ecu Hussein Dey.gif
Algérie drapeau.gif
ALGERIE

Hussein Dey Nom actuel : ?

Historique

Cadre fond.gif
Vise-rep.gif


Retour
Liste des Villes


Histoire ancienne

Hussein-Dey doit son nom au dernier Dey (28e) d'Alger (Chef de la milice turque qui gouvernait la Régence d’Alger, qui après avoir frappé le consul de France Pierre Deval d'un coup de « chasse-mouche » refusa de faire des excuses ce qui déclencha la rupture des relations diplomatiques, le blocus des côtes et la suite...

Le Dey Hussein (ou Husayn ibn al-Husayn ° vers 1765 à Smyrne-Turquie + 1838 à Alexandrie) avait installé une maison de plaisance à proximité des plages dans la banlieue d'Alger. Cette maison de campagne donnera son nom au lieu-dit

Présence française

Au début Hussein-Dey est considérée comme une région à vocations maraîchères, tout était à faire, la vie était dure et le sol ingrat. Il a fallu beaucoup de volonté et de courage à ces hommes humbles (des mahonnais en majorité) venus d'ailleurs pour subsister misérablement d'une culture primaire. Ces terres incultes ont été transformées en potagers puis en jardins maraîchers.

Le centre de colonisation d’Hussein Dey fut créé par décret du 23 mai 1835, prit le nom du dernier souverain de la régence d’Alger, le Dey Hussein et fut placé sous le contrôle de la commune de Kouba.

Hussein-Dey est devenu un grand centre de culture maraîchère. Plus tard, l'accroissement démographique, la recherche de diversifications incitent les responsables économiques à entamer une industrialisation souhaitable. On voit alors surgir de terre de nouvelles constructions publiques, des logements, des écoles.

Il fut érigé en commune de plein exercice par décret du 20 mai 1870.

Industries
Hussein-Dey Moulin Narbonne.jpg


  • C'est en 1862 que Louis Gonzagues Narbonne alors âgé de 34 ans se fixe à Hussein-Dey.
    Il construit et exploite un grand moulin à vapeur de 8 paires de meules. Cette usine agrandie et transformée en moulin à cylindres permet la mouture de 350 à 400 quintaux de blé par jour. C'est la première industrie créée à Hussein-Dey.
  • Créée en 1889 (13 employés) la société Blachère a été réalisée par Monsieur Auguste Blachère rue Thiers à Hussein-Dey.
    Elle se composait d'un atelier de mécanique et de chaudronnerie initialement spécialisé dans la réparation des machines à vapeur.
    C'est en 1912 qu'elle se transforme en Société Anonyme par Auguste Blachère et ses fils Charles et Gustave. Une usine est construite à Nouvel-Ambert sur une surface de 22 000 m² de jardins maraîchers, les effectifs étaient de 600 personnes en 1950.
    Blachère S.A complète sa gamme de matériel de cave qui a fait sa réputation mondiale, ainsi que du matériel d'extraction d'huile d'olive.
  • 1913 - Installation d'un atelier Durafour à Hussein-Dey et réalisation des premières constructions importantes à ossature métallique: Hôtel des postes, Préfecture, Galerie de France, Théâtre de l'Alhambra, etc.
Recensement

Au recensement de 1954, la ville comptait 18 049 Européens et 42 005 Musulmans ; en 1958 le nombre d’habitants atteignait les 85 000 âmes (dont 66 000 Musulmans).

En 1962, Hussein Dey était devenu un arrondissement du grand Alger avec Kouba, Maison Carrée, Birmandreis, El-Biar, Bouzariah et Saint Eugène .