L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Historique Birmandreis - Ville

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.




Ecu Birmandreis.gif
Algérie drapeau.gif
ALGERIE

Birmandreis Nom actuel : ?

Historique

Cadre fond.gif
Vise-rep.gif


Retour
Liste des Villes

 

Présence française

Centre créé en 1835.

Puis commune de plein exercice à 7km au sud d’Alger établie sur une superficie de 940 hectares Birmandreis sera en 1961, le huitième arrondissement du Grand Alger.

L’appelation proviendrait de la déformation française de son nom arabe « Bir Mourad Reïs », le puits de Mourad le capitaine, célèbre renégat flamand qui opéra jusque sur les côtes d'Irlande.

L'endroit réputé pour son climat sain, un sanatorium sera installé en 1898. Le nouveau sanatorium est organisé dans la commune dans la propriété de M. DESCHAMPS. Ouvert le 20/11/1898 sous la direction médicale de M. le Docteur SOULIE sous directeur de l'Institut Pasteur d'Alger avec M. DUFOUR pour assistant.
Cet établissement situé dans un passage sain et pittoresque est pourvu de tout le confort désirable.


Sur le territoire de la commune, le ravin de la femme sauvage est un site très connu.

A l’indépendance de l’Algérie, la vierge qui se trouvait à l’église de Birmandreis a été rapatriée en France et installée en gironde, dans une grotte à proximité de l’église de Saint Jean d’Illiac.

Recherches généalogiques