L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Historique Descartes - Ville

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.




Ecu vide.gif
Algérie drapeau.gif
ALGERIE

Descartes Nom actuel : ?

Historique

Cadre fond.gif
Vise-rep.gif


Retour
Liste des Villes

 

Présence française

1830 - 1962 ALGERIE

Descartes

Descartes avion.jpg


Aïn-Tellout

château-la-Borie Émile Bories en Algérie

A la fin de la guerre et de retour en Algérie, Émile exerce son premier métier de courtier et de commerçant en vin, en relations très étroites avec ses cousins de la famille Margnat à Marseille.

La suite du parcours d’Émile est riche en activités.
Président des docks à vin de Mostaganem, poste qu' il occupera pendant ses dernières années en Algérie, succédant à son père qui en était le Président FONDATEUR en Octobre1950.
A partir de ces docks il pouvait charger un bateau de 300.000 hectolitres en quelques heures au moyen d’un pipeline.

Émile Bories accepte de remplacer de son frère Raymond, à la direction d'Aïn-Tellout et il porta la production de 6.000 hectolitres en 1953 à 9.600 hectolitres en 1959.
Cette remarquable augmentation de production a été rendue possible par la mise en culture de 75 Hectares supplémentaires sur 5 ans.

Ces 75 hectares il lui faudra les épierrer. Il fait alors venir des territoires du Sud, des nomades qu'il installe avec toutes leurs familles sur un terrain vague : 40 hommes, autant de femmes et une quarantaine de bourricots. Il dispose les hommes tout au long du sillon fraîchement ouvert, à 3 m de distance les uns des autres, les femmes attendant en bout de sillon. A chaque passage de la charrue les hommes ramassent les pierres qu'ils chargent dans les « chouaras » de leurs ânes ; un coup sur la croupe de l'âne et celui-ci part rejoindre sa maîtresse qui le déchargera de ses pierres pour en former un mur, un autre coup sur la croupe et l'âne revient vers son maître pour renouveler l'opération et ceci pendant 2 mois. Bientôt s'élèvera un mur qui atteindra 3 m de base, sur 4 m de hauteur. Émile l'appellera la muraille de Chine.

Pas étonnant qu'Émile Bories ait été élu Maire d 'Aïn-Tellout ; Émile apporte son aide et ses connaissances de la langue arabe et des algériens à l'Armée. Sa présence permanente sur le domaine décourage les conflits dans sa circonscription où il jouit en plus d'une estime incomparable, tant auprès de ses ouvriers que de la population.



Recherches généalogiques


Nom actuel

Ben Badis Wilaya Sidi-Bel-Abbès v