L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Historique Parmentier - Ville

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.




Ecu vide.gif
Algérie drapeau.gif
ALGERIE

Parmentier Nom actuel : ?

Historique

Cadre fond.gif
Vise-rep.gif


Retour
Liste des Villes


Situation

Le centre de colonisation est situé à 22 km de Sidi-Bel-Abbès.
Cette plaine dominée au Nord par l'impossant massif de Tessalah, (1 061 m) est sillonnée par la Mékerra dont le cours prendra le nom de Sig avant de rejoindre la mer.
Le village situé dans les contreforts du Tessalah est dominé par le Djebel Touil (824 m).

Présence française

1830 - 1962 ALGERIE

Centre de colonisation

Parmentier a été créé en 1877 sur 2 578 ha auxquels il convient d'ajouter 668 ha d'un agrandissement en 1894 qui portèrent son territoire à 3 246 ha en plaine et coteaux.
Le village est alimentée par les sources pérennes d' Aïn-el-Hadjar.
En 1900, le village comptait 312 Européens. Il était administré par un adjoint spécial siègeant à la commune-mixte : Monsieur Giraud

Commune de plain exercice

Village Aïn-el-Hadjar rattaché à l'origine à la commune mixte de Mékerra deviendra commune de plein exercice en 1885 dans le département Oran arrondissement de Sidi-Bel-Abbès sous le nom de Parmentier en hommage à Antoine-Augustin Parmentier (17/08/1767 Montdidier/Somme - 1813 Paris) pharmacien militaire en Chef (1795) puis Inspecteur général du service de la santé qui se livra à une série d'expériences sur la pomme de terre (publié en 1773). Grâce à la tenacité du savant, la pomme de terre (réservée à la nourriture du bétail) est devenue un met apprécié et une ressource en cas de disette.

Ce n'est qu'à partir du 23 mai 1928, que Parmentier a une église où se succédèrent les abbés : Giraud, Germain, Collet et Montet.
Le marabout de Sidi Ali Boussidi recueillait la ferveur des musulmans de Parmentier.

En ce début du XXe siècle, quelques petites maisons et leurs dépendances hangars et écuriés étaient groupés de part et d'autre de la route Palissy.
Au centre, quelques auberges, des commerces, des épiceries avec leurs sacs de légumes secs et leurs tonneaux de sardines salées entourés de chaines d'oignons et de nioras, deux boucheries.

En dépit du coût élevé du défoncement et de l'épierrage, le vignoble de Parmentier se développa malgré un climat rude et des gelées printanières.
Les cépages à débourrement tardif : Mourvèdre, Morastel, et d'autres comme Carignan, Cinsaut, Alicante Bouschet étaient appréciés

Au cours des années 1950, Parmentier était un gros village avec sa coopérative, ses ateliers de réparation du matériel agricole.

Depuis 1945, un médecin de Dr Albert Delorme prodiguait ses soins à tous les habitants des fermes et des douars environnants.

Nom actuel

Sidi Ali Boussidi (Wilaya Sidi Bel Abbès)