L'ENCYCLOPEDIE de l'AFN est en maintenance et se modernise, patience si vous tombez sur une anomalie, MERCI

Cuisine inédite les tayarines

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Aller à : navigation, rechercher
Tous les documents de ce site sont libres d'accès, leur utilisation doit faire mention de l'origine.

Retour



LES TAYARINES.

Je n’ai jamais su si ce succulent plat que préparait ma grand-mère, originaire d’Alsace, était un plat alsacien purement et simplement, ou s’il s’agissait d’un plat alsacien qu’elle avait aménagé à la manière de l’AFN à cause des ingrédients et des épices……toujours est-il qu’elle le préparait pour les estomacs de grands gaillards revenus du travail de la ferme, et qu’il tient sa place !


Il s’agit de pâtes maison que ma grand-mère faisait elle-même. Prenant un petit morceau de pâte jusqu’à épuisement de celle-ci, elle étalait ces « pâtons » jusqu’à ce qu’ils soient le plus fin possible, les roulait sur eux-mêmes, et coupait des tronçons d’un centimètre de large environ. Puis elle les farinait pour qu’ils ne collent pas entre eux, et les faisait cuire à l’eau bouillante salée….. aujourd’hui, on se simplifie la vie, et j’utilise (excuse-moi grand-mère !!) des pâtes fraîches achetées dans le commerce…


Il faut, pour 4 personnes :
- 1 à 1,2 kg de viande de mouton (je dis bien mouton) mais si on trouve que le mouton est trop fort, on peut prendre de l’agneau.
- 2 oignons
- 3 à 4 belles tomates bien mûres, pelées et épépinées et coupées en dés.
- ras-el-hanout, quatre-épices, coriandre, safran et sel.

Faire revenir les morceaux de viande dans l’huile d’olive (prendre différents morceaux poitrine, épaule, bas morceaux, ça varie les goûts), quand ils commencent à dorer, ajouter les oignons en lamelles, et remuer sur feu un peu vif jusqu’à ce que le tout soit bien doré. Prendre garde de ne pas laisser brûler en remuant fréquemment…
Ajouter les épices (environ ½ cuillérée à café de chaque épice, mais c’est selon son goût) et bien mélanger pour que la viande soit imprégnée de ces goûts différents, le sel, les tomates et ½ verre d’eau. Laisser à feu vif jusqu’à l’ébullition, à ce moment-là, baisser le feu et laisser mijoter couvert 1 h 30 pour le mouton, et 1 heure environ pour l’agneau.

Faire cuire les pâtes dans un grand volume d’eau salée, les égoutter et servir ces pâtes nappées de sauce, et la viande.