FLN

De 1830-1962 ENCYCLOPEDIE de L'AFN
Version du 23 janvier 2013 à 20:27 par Websahib (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : Navigation, rechercher




Quelques documents du FLN


Rappel chronologique de la génése du F.L.N.




  • 1930 : MESSALI HADJ fonde le PPA (Parti Populaire Algérien)
  • Février 1943 : MESSALI HADJ réclame l'autonomie et FERHAT ABBAS crée l'UDMA.
056-_ferhat_abbas_2_.jpg
  • MAI 1945 : A l'appel de FERHAT ABBAS et de MESSALI HADJ soulèvement des nationalistes musulmans à SETIF, GUELMA er KERRATA. 130 Européens sont massacrés. Le général DUVAL, appuyé par le Gouverneur de l'Algérie CHATAIGNEAU et le général CHERRIERE commandant en chef en Algérie, éradique en 3 semaines la révolte. DUVAL écrit dans un rapport : "Si la FRANCE ne fait rien, avant dix ans, tout recommencera et probablement de façon irrémédiable". Le Président du Conseil était alors le général De GAULLE. Les Nationalistes parlent de 48.000 morts, l'armée ne publiera pas de bilan précis. Il y a eu probablement au moins 10.000 morts. Cette révolte prendra officiellement fin le 25 Mai. On était encore sous les lois de la Guerre de 1945. FERHAT ABBAS sera arrété.
  • De ce soulèvement naîtra 2 organisations :
    • Le PPA se transforme en MTLD (Mouvement pour le Triomphe des Libertés Démocratiques)
    • le CRUA (Comité Révolutionnaire pour l'Unité et l'Action).
  • 5 Avril 1949 : AIT AHMED et BEN BELLA attaquent la poste centrale d'ORAN (au nom de l'OS) et volent 3.150.000 francs. Le réseau sera rapidement démantelé.
056-_ben_bella_2_.jpg
  • BEN BELLA, ancien adjudant décoré pour sa bravoure à CASSINO en 1943, bien connu des services de police pour son passé de militant nationaliste et partisan de l'action directe, fut arrété en 1950 et condamné en 1952 à 7 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l'Etat. Il s'évadera la même année de la prison de BLIDA et résidera au CAIRE sous la protection du colonel NASSER.
  • Le 24 Octobre 1954 six hommes se sont réunis au-dessus de BAB el OUED. Ils créent une nouvelle organisation politique, le FLN (Front de la Libération Nationale) pourvue d'une branche armée : l'ALN (Armée de Libération Nationale). Ils décident de passer à l'action malgré l'opposition de MESSALI HADJ jugé trop modéré. Ces fondateurs du FLN sont :
    • BEN BOULAID Mostefa, ancien adjudant de l'armée française
    • RABAH BITAT
    • MOHAMED BOUDIAF
    • LARBI BEN M'HIDI
    • MOURAD DIDOUCHE
    • KRIM BELKACEM
  • Ils iront se faire photographier après la réunion avenue de la Marne. Ils sont en liaison avec les 3 autres chefs historiques qui sont au CAIRE :
    • BEN BELLA
    • KHIDER Mohamed
    • AIT AHMED Hocine
  • Leurs moyens sont limités : 800 hommes, 400 armes individuelles, des bombes artisanales. Ils rédigent un tract à destination de la population Algérienne et décident de la date de l'insurection : la nuit du Dimanche 31 Octobre, que l'on apellera la "Toussaint Rouge".
  • Du côté français, le directeur de la Sureté, Jean VAUJOUR, convoque à CONSTANTINE le 29 Octobre les responsables civils et militaires mais il se heurte au scepticisme de ses interlocuteurs lorsqu'il affirme qu'il se prépare quelque chose dans toute l'Algérie. Septicisme partagé par Pierre MENDES FRANCE (Président du Conseil) et par François MITTERAND (Ministre de l'Intérieur). Roger LEONARD, Gouverneur de l'Algérie, obtient néanmoins la mise en alerte de la 25 ème division DIAP qui pourrait gagner l'Algérie en quelques heures, et nomme Paul CHERRIERE au commandement en chef des troupes en Algérie. CHERRIERE est un fonceur et il dispose de 58.000 hommes.
  • 31 Octobre 1954 : Jean VAUJOUR médite devant une boite de conserve transformée en bombe artisanale, objet que lui a remis le commissaire LAJEUNESSE, des renseignements généraux d'ORAN.
  • Dans la nuit du 31 Octobre au 1er Novemvre 1954 les commandos de l'ALN entrent en action :
Toussaint rouge en Algérie


  • CASSAIGNE : vers minuit, un jeune Pied-Noir de 19 ans, François LAURENT est tué devant la gendarmerie. Il sera la première victime de cette guerre.
  • ALGER : l'usine à gaz, un dépot de pétrole, Radio-Algérie sont attaqués.
  • BOUFARIK : La coopérative d'agrumes est incendiée.
  • BABA-ALI : l'entreprise Cellunaf subit des dommages.
  • TIGZIRT et TIZI-OUZOU : Les gendarmeries sont harcelées.
  • Ici et là des poteaux téléphoniques sont coupés.
  • ARRIS : le car venant de BISKRA, au coeur des Aurès, est arrété dans les gorges de TIGHANIMINE par un commando dirigé par CHIHANI BACHIR, lieutenant de BEN BOULAID. A bord du car, le Caïd HADJ SADOK de M'CHOUNECHE et un couple de jeunes instituteurs récemment arrivés de Métropole : Guy et Janine MONNEROT. Les fellaghas les font descendre de l'autocar. Le Caïd prend leur défense : "ils sont venus instruire nos enfants et vous voulez les tuer !". HADJ SADOK est abattu puis l'instituteur. Son épouse sera violée.
  • BATNA : 2 sentinelles en poste devant la caserne du 9ème RCA sont abattues : Pierre AUDAT et Eugène COCHET.
  • KENCHELA : le lieutenant DARNEAUD, commandant du secteur, est assassiné et 3 gardiens de la paix du commissiarat sont dépouillés de leurs armes.
  • DRA-EL-MIZAN : un agent de police musulman est assassiné : HAROUN Ahmed Ben Amar.
  • Au CAIRE "la voix des Arabes" (BEN BELLA) lance des appels à l'insurection.
  • 2 Novembre 1954 : Le journal communiste, l'Echo Républicain, traite les responsables de l'insurrection de "provocateurs" et "d'agitateurs inconscients". Quelques mois plus tard le PCA (Parti Communiste Algérien) approuvera et aidera le FLN.
  • 5 Novembre 1954 : MESSALI HADJ, en résidence surveillé aux SABLES d'OLONNES, crée le MNA (Mouvement National Algérien). Pendant 8 ans les 2 organisations seront rivales et on évalue à 4.000 le nombre des victimes des règlements de compte qui s'en suivront.
Début de l'article
  • 6 Novembre 1954 : Un cars est mitraillé près de DELLYS : plusieurs morts.
  • 9 Novembre : le MTLD est interdit.
  • Ces attentats trouvent peu d'écho en Métropole. Ils n'en marquent pas moins le début d'une guerre qui durera 8 ans.
  • A ce moment l'ALGERIE compte 8 millions de musulmans et 1 million d'européens.
  • 29 Novembre 1954 : Premier combat important près d'ARRIS : Les parachutistes du 18ème RCP déplorent 4 tués et 7 blessés. Chez le FLN : 23 morts (dont le chef GRINE) et 18 prisonniers. La justice française exige l'autopsie des cadavres et demande aux appelés qui ont participé aux combats "...s'ils ont bien fait des sommations avant de tirer .... et si l'usage d'un fusil mitrailleur était indispensable...!"
  • 20 Janvier 1955 : Mourad DIDOUCHE, chef historique du FLN, et chef du maquis Nord Constantinois, est tué à CONDE-SMENDOU au cours d'une attaque de poste.
  • 22 Janvier 1955 : Abane RAMDANE, libéré de prison, rejoint le FLN. Il sera assassiné au Maroc en 1957 par ses rivaux.
  • 31 Janvier 1955 : le nombre d'attentats contre des personnes s'élève à 420.
  • 9 Février : BEN BOULAID, chef rebelle, est arrété à BEN GARDANE.
  • 10 Février 1955 : Le navire "ATHOS" débarque de l'armement moderne pour le FLN à NADOR au MAROC Espagnol.
  • 23 Mars 1955 : Rabah BITAT, un des 9 fondateurs du FLN, est arrété.
  • 28 Mars 1955 : L'armée Française reçoit ses premiers hélicoptères lourds et invente les opérations héliportées.
  • 6 Avril 1955 : MESSALI-HADJ est transféré à ANGOULEME.
  • 18-24 Avril 1955: le FLN participe à la conférence du tiers-monde à BANDOUNG. Cette conférence exprime sa solidarité avec l'Algérie combattante.
  • 23 Mai 1955 : Réunion en SUISSE de l'Etat major du FLN. Il décide d'accentuer la lutte anti-MNA en liquidant physiquement les leaders.
  • 7 Juin 1955 : YACEF SAADI est arrété à ORLY. Il relaché par la DST croyant pouvoir l'utiliser comme indicateur (en fait il a donné les noms de gens du MNA)
  • 17 juin 1955 : Vague d'attentats à PHILIPPEVILLE faisant de nombreuses victimes.
  • 20 Juin 1955 : Le PCA décide de s'engager dans la lutte armée à coté du FLN. Paul CABALLERO, secrétaire général du PCA est arrété.
  • 2 Juillet 1955 : Le général MASSU arrive à ALger.
  • 20 Aout 1955 : le FLN se rue à l'attaque de PHILIPPEVILLE, EL HALIA et d'autres villages du Constantinois. 150 Européens assassinés. Le FLN subira de lourdes pertes. Le général AUSSARESSES jouera un rôle primordial dans la défense de PHILLIPEVILLE.
  • 25 Septembre 1955 : DJORF : 150 membres du FLN mis hors de combat. Leur chef CHIHANI BACHIR, est exécuté par ses hommes pour incompétence.
  • 30 Septembre 1955 : la question Algérienne est inscrite à l'ordre du jour de l'ONU. Grève des commerçants musulmans à la veille de cette discussion.
  • 20 Octobre 1955 : ALI la POINTE s'évade et devient l'adjoint de YACEF SAADI.
  • 30 Octobre 1955 : Consigne du FLN aux musulmans : Ne plus boire d'alcool, ne plus fumer, ne plus s'amuser sous peine de mort.
  • 31 Octobre 1955 : le nombre d'attentats FLN franchi le seuil des 1000.
  • 2 Novembre 1955 : BEN M'HIDI prend le commandement de la zone d'Alger, avec comme adjoint YACEF SAADI.
  • 10 Novembre 1955 : BEN BOULAID s'évade et prend le commandement des AURES.
  • 15 Novembre 1955 : Le FLN liquide le "milieu" truand musulman d'Alger.
  • 7 décembre 1955 : FERHAT ABBAS échappe miraculeusement à l'arrestation lors d'un déplacement en voiture dans Alger.
  • 10 Décembre 1955 : Le chef MNA d'Alger est liquidé par le FLN.
  • 12 Décembre 1955 : le FLN dépose une bombe dans 2 cinémas musulmans : 21 blessés.
  • 20 Janvier 1956 : manifestations musulmanes violentes à TLEMCEN
  • 10 Janvier 1956 : Le chef de la Willaya-3 (Grande Kabylie), AMIROUCHE, fait assassiner 1.000 musulmans (hommes, femmes, enfants).
  • 15 Janvier 1956 : BELLOUNIS crée un maquis MNA près de Palestro. Suite à la pression du FLN il s'établit près d'AUMALE.
  • 19 Janvier 1956 : Lors de l'enterrement du docteur BENZERDJEB, combattant FLN abattu par l'armée, les manifestants musulmans molestent des européens.
  • 20 Janvier 1956 : Le 3ème REI anéanti la bande de BEN BOULAID.
  • 21 Janvier 1956 : Accrochage entre l'armée Tunisienne et une centaine de combattants FLN : 30 morts du coté FLN.
  • 15 Avril : premiers meetings en Métropole contre le rappel de réservistes : Avignon, Saintes, Oyonnax, Nimes, Tarbes, Vincennes, Agen, Marseille, Dijon, Gare de Lyon, etc....
  • 21 Avril : FERRHAT ABBAS et AHMED Francis, arrivés au CAIRE, se rallient au FLN.
  • 4 Mai 1956 : Le FLN lance un appel à la grève générale aux travailleurs Algériens en France.
Début de l'article
  • 18 Mai 1956 : PALESTRO : Une compagnie du 9ème RIC tombe dans une embuscade : 23 morts retrouvés affreusement mutilés (ces appelés étaient arrivés depuis 1 semaine en Algérie).
  • 19 Mai 1956 : 50 rebelles FLN tués au sud de GAFSA en Tunisie. A PHILIPPEVILLE 17 musulmans sont tués par le FLN. L'UGEMA (Union Générale des Etudians Musulmans d'Algérie) lance un mot d'ordre de grève illimitée aux étudiants et les invitent à rejoindre les maquis.
  • 23 Mai 1956 : Les auteurs de l'embuscade de PALESTRO sont acculés dans une grotte : 16 tués.
  • 31 Mai 1956 : Début de construction du barrage à la frontière Marocaine.
  • 6 Juin 1956 : Opération dans l'OUARSENIS contre un maquis communiste. Le Lieutenant déserteur Henri MAILLOT et Maurice ALBAN sont tués.
  • 16 Juin 1956 : Le 3ème RCP bataille dur dans les NEMENTCHAS. 40 rebelles tués. Le colonel BIGEARD est blessé à la poitrine.
  • 19 Juin 1956 : 2 condamnés à mort du FLN sont guillotinés à la prison BARBEROUSSE : Ahmed ZABANE et Abdelkader FERRADJ.
  • 23 Juin 1956 : Le FLN venge les 2 guillotinés en tuant 49 européns en 3 jours. Dans un tract il prévient que pour de chacun de ses combattants guillotiné il tuera 100 français.
  • 5 Juillet 1956: Grève générale des Algériens en France et dans le département d'Alger
  • 20 Aout 1956 : Congré du FLN dans la vallée de la SOUMMAM (Kabylie) près d'AKBOU, organisé par ABANE RAMDANE. Il définit les buts de guerre, fixe les conditions d'un cessez le feu et nomme le FLN comme seul représentant du peuple Algérien.
  • 20 Septembre 1956 : 3 femmes FLN posent des bombes à la CAFETARIA et au MILK BAR rue michelet : 11 morts, 105 blessés graves. Il s'agit de Zohra DRIF, Samia LKDAHRI et Djamila BOUIREB.
  • 22 Septembre 1956 : fin de la rencontre secrète à BELGRADE entre la France et le FLN.
  • 2 Octobre 1956 : Détournement par la France d'un DC-3 transportant plusieurs dirigeants du FLN de RABAT à TUNIS : BEN BELLA, AIT HAMED, BOUDIAF, KHIDER et LACHERAF sont faits prisonniers. En représailles plusieurs dizaines de français sont tués à MEKNES (MAROC).
  • 5 Octobre 1956 : Un détachement du 110ème RI tombe dans une embuscade près d'AFLOU : 38 tués. A BONE, un commando FLN emprunte un taxi et mitraille les passants : 3 morts et 24 blessés.
  • 6 Octobre 1956 : Le général MASSU échappe à un attentat à ALGER. Le commando était composé d'européens communistes et de musulmans.
  • 1er Novembre 1956 : 2ème anniversaire du déclenchement de l'insurrection : grève générale massivement suivie dans l'Algérois et recrudescence du terrorisme. Les premiers attentats à la bombe sont perpétrés à ALGER, premières manifestation violentes des européns.

Une patrouille tombe dans une embuscade près de LACROIX à la fontière Tunisienne. Plusieurs morts et 3 soldats faits prisonniers. Il seront fusillés par le FLN en Mai 1958 provoquant le soulèvement du 13 MAI.

  • 13 Novembre 1956 : Attentats à la grenade à Alger : 58 blessés graves.
  • 4 Janvier 1957 : tract du FLN : "...qui n'est pas avec nous est contre nous..."
  • 7 Janvier : la 10ème division de parachutistes du général MASSU est chargée du maintien de l'ordre à ALGER. C'est le début de la bataille d'ALGER.
  • 8 Janvier 1957 : Les parachutistes investissent la CASBAH et arrètent 1.500 suspects. Leurs interrogatoires (musclés) vont permettre de remonter tout le réseau FLN d'ALGER.
  • 26 Janvier 1957 : Bombes dans 3 cafés du centre d'ALGER : l'OTOMATIC, La CAFETARIA (déjà visée) et le COQ HARDY : 5 morts et 40 blessés graves.
  • 27 Janvier 1957 : les artificiers terroristes sont arrétés : Daniel TIMSIT et Giorgio ARBIB, Daniel MINNE, sa mère et Mme NETER.
  • 29 Janvier 1957 : Le FLN déclenche une grève générale illimitée. L'armée brise la grève en employant les grands moyens : ouverture forcée des magasins, rafle des grévistess,..... La grève sera un échec.
  • 30 Janvier 1957 : 170 membres du FLN tués aux frontières.
  • 10 Février 1957 : Bombes dans les stades de football d'Alger (Municipal et El Biar) : 11 morts et 25 blessés.Les terroristes sont des jeunes femmes : DJOUHER AKHOR (17 ans)et BAYA Hocine
  • 12 Février 1957 : Le communiste YVETON, poseur de bombe, est guillotiné.
  • 15 Février 1957 : Les parachutistes démantèlent la cellule bombe du FLN : 50 bombes récupérées.
  • 17 Fécrier 1957 : BEN M'HIDI, chef de la zone d'ALGER, est arrété par les paras. 90 bombes sont récupérées.
  • 22 Février 1957 : BEN KHEDDA, KRIM BELKACEM, ABANE RAMDANE et DAHLAB, 4 fondateurs du FLN qui se cachaient à ALGER, quittent la ville devenue dangereuse pour eux à bord d'une voiture conduite par la femme d'un médecin algérois communiste. Ils rejoindront le Maroc et/ou la Tunisie.
  • 28 Février 1957 : Embuscade prés de DUPLEIX : le 23ème RI perd 23 tués.
  • Fin Février, l'organisation FLN d'ALGER est pratiquement anéantie.
  • 3 Mars 1957 : Près d'AFLOU : 50 rebelles tués.
  • 4 Mars 1957 : 7 rebelles tués prés de FORT NATIONAL et BEN M'HIDI, un des fondateurs du FLN, est "liquidé" par les parachutistes (qui ont peur que les politiques en fasse "un interlocuteur valable").
  • 18 Mars 1957 : Le maquis MNA de BELLOUNIS, pressé par le FLN, se rallie aux Français.
  • 31 Mars 1957 : Bilan de la 10 ème DP : 1800 arrestations, 800 armes récupérées ainsi que plus de 100 bombes. Les paras ont à déplorer 2 tués. Le nombre de terroristes tués n'est pas indiqué, il serait de l'ordre de 2.000.
Début de l'article
  • 9 Avril 1957 : Arrestation de Djamila BOUHIRED accusé d'avoir déposé une bombe dans un café du centre d'Alger. Les documents qu'elle transporte achève la destruction des cellules terroristes d'Alger.
  • 17 Avril 1957 : ALGER, rue Polignac : 2 paras sont assassinés. 40 appelés parachutistes investissent le bain maure où les tueurs se sont réfugiés : 20 morts et 20 blessés.
  • 2 Mai 1957 : GALLIENI : 42 rebelles tués.
  • 5 Mai 1957 : BELLOUNIS (MNA), qui s'est implanté dans la région d'AUMALE, devient encombrant (enlèvements, collectes d'impots, enrôlements de force,...). Les militaires français finissent par l'éliminer.
  • 6 Mai 1957 : Début d'une opération secrète du 5ème bureau (Colonel GODARD, capitaine LEGER) : les prisonniers FLN sont "intoxiqués" en leur laissant prendre connaissance de (faux) documents indiquant de (faux) mouchards. Une fois relachés ces rebelles dénoncent "les traites" qui à leur tour, sous la torture, dénoncent d'autres "traitres". Les purges qui s'en suivront feront des milliers de victimes parmi les maquisards. Cette affaire durera plus d'un an.
  • 28 Mai 1957 : MOHAMEDI SAID, chef de la willaya-3 fait massacrer la population civile d'un douar proche de MELOUZA : 301 morts et 14 blessés. Les habitants étaient accusés d'être d'obédiance MNA.
  • 29 Mai 1957 : Finale de la coupe de FRANCE à Colombes. Ali CHEKKAL, qui se trouvait à coté du Président COTY, est assassiné. Son agresseur, lynché par la foule, est sauvé par la police. Ali CHEKKAL voulait créer une 3ème force en Algérie, entre le FLN et et les Européens.
  • 1er Juin 1957 : WAGRAM : 35 musulmans tués par le FLN parce que d'obédience MNA.
  • 3 Juin 1957 : 3 bombes FLN, dissimulées dans des poteaux d'éclairage public près d'arrêts de tram, explosent à la sortie des bureaux : 8 morts 88 blessés.
  • 9 Juin 1957 : Bombe placée sous l'orchestre au Casino de la Corniche : 10 morts, 84 blessés.
  • 11 Juin 1957 : Violentes réaction des européens lors des obsèques des victimes : 5 musulmans lynchés.
  • 15 Juillet 1957 : DJAMILA BOUIRED, poseuse de bombes du FLN, est condamnée à mort. Elle sera graciée, épousera son avocat Me VERGES puis en divorcera.
  • 17 Juillet 1957 : Le colonel SI CHERIF, de la willaya-6, se rallie à la France avec ses 300 hommes près d'AIN BOUAF (à l'indépendance il rentrera en France avec une partie de ses hommes).
  • 25 Juillet 1957 : 3 terroristes FLN sont exécutés.
  • 27 Juillet 1957 : En réprésailles le FLN place 8 bombes à ALGER : 3 sont désarmorcées, 2 sautent prématurément avec les poseurs.
  • 28 Juillet 1957 : Le sous-lieutenant BEN CHERIF, du 9ème BTA, déserte avec plusieurs de ses hommes et égorge 14 tirailleurs dont 8 musulmans.
  • 26 Août 1957 : Arrestation mouvementée dans la KASBAH de 2 responsables FLN : KAMEL et MOURAD.
  • 15 septembre 1957 : Achèvement du barrage électrifié à la frontière Tunisienne.
  • 20 Septembre 1957 : l'ONU ré-inscrit la question algérienne à son ordre du jour.
  • 24 Septembre 1957 : Arrestation de Yacef SAADI, chef FLN de la zone d'ALGER et de ZOHRA DRIF. Le colonel JENPIERRE est blessé au cours de l'action.
  • 2 Octobre 1957 : Embuscade au sud d'AFLOU : lourdes pertes au 110ème RIM.
  • 8 Octobre 1957 : Les parachutistes trouvent où se cache ALI la POINTE et son groupe (HASSIBA BENJ, BOUALI, MAHMOUD BOU HAMIDI et PETIT OMAR). Ils refusent de se rendre. Dans les combats qui suivent l'immeuble explose : 24 morts.
  • 15 Octobre 1957 : Arrestation du dernier responsable de la zone d'ALGER : BENHAMIDA Abderhamane
  • 17 Octobre 1957 : Désertion d'une unité saharienne (60 hommes) qui massacrent les 8 méharistes européens.
  • 6 Novembre 1957 : L'avocat HAIT AHCENE, représentant le FLN en Allemagne Fédérale, est tué par la "MAIN ROUGE", en fait par le SDECE.
  • 7 Novembre 1957 : Une équipe de recherche pétrolière est massacrée par le FLN.
  • 26 Décembre 1957 : Violents combats dans l'Est Constantinois. ABANE RAMDANE, organisateur du congrés de la SOUMMAM, est attiré dans un guet-apens au MAROC et exécuté sur ordre du colonel BOUSSOUF.
  • 10 Janvier 1958 : Le 2ème RCP perd 11 hommes dans la zone de la Willaya-4.
  • 11 Janvier 1958 : Des unités du FLN anéantissent, avec l'aide d'armes lourdes basées en TUNISIE, une patrouille : 14 tués, 5 prisonniers et se retranchent dans SAKIET SIDI YOUSSEF.
  • 24 Janvier 1958 : Le 1er REP est au combat à la frontière Tunisienne : 92 rebelles et 5 légionnaires tués.
  • 4 Février 1958 : Suite à la trahison d'un sous-officier, un poste du 8ème RCA est investi par le FLN. Les militaires musulmans sont exécutés, les 15 militaires français emmenés en capitivité. Seuls 3 survécurent, libérés par une opération militaire.
  • 8 Février 1958 : Le commandement aérien de CONSTANTINE décide, avec l'accord du général SALAN et du ministre de la Défense Jacques CHABAN-DELMAS, d'exercer un droit de suite sur la Tunisie. Bombardement de SAKIET SIDI YOUSSEF par 25 avions dont 11 B-26. 70 morts, 80 blessés.
  • 16 Mars 1958 : OUED-FODDA : Une section tombe dans une embuscade : 28 tués affreusement mutilés et 5 disparus.
  • 17 Mars 1958 : Opération d'envergure à la frontière : 122 rebelles abattus, 12 tués du coté français.
  • 20 Mars 1958 : Le 18ème RPC perd 23 tués dans une embuscade.
Début de l'article
  • 22 Mars 1958 : Le colonel SI CHERIF inflige des pertes sévères au FLN au djebel BELGROUNE.
  • 14 Avril 1958 : Les footballeurs algériens quittent la France et créent une équipe de foot algérienne. Ils effectueront des tournées sportives de propagande.
  • 25 Avril 1958 : 3 appelés, capturés le 1er Novembre 1956, sont fusillés en Tunisie : Le sergent RICHOMME, les soldats FEUILLEBOIS et DECOURTEIX. La nouvelle sera officialisée par le FLN le 9 Mai.
  • 26 Avril - 5 MAI 1958 : Un bataillon de l'ALN tente de franchir le barrage Tunisien : 680 HLL tués, 87 morts du coté français.
  • 28 Avril 1958 : "KOBUS", le chef de la force "K" est abattu par son adjoint qui rejoint le FLN avec sa tête et 500 hommes. 150 rejoindront les français.
  • 29 Avril 1958 : Tous les cadres de la force "K" qui ont rejoint la Willaya-4 sont exécutés.
  • 12 Mai 1958 : OUED-ZENATI : 70 membres de l'ALN tués.
  • 13 Mai 1958 : Grève générale des européens et manifestations à ALGER. Le Gouvernement Général est envahi puis saccagé. Création d'un Comité de Salut Public mélangeant Militaires, Européens et Musulmans. PFLIMLIN démissionne, De Gaulle arrive au pouvoir.
  • 29 Mai 1958 : GUELMA : L'hélicoptère du colonel Jeanpierre est touché par les tirs de l'ALN. Les 3 occupants sont tués dans le crash. Les combats feront 112 morts chez les français, 800 chez les rebelles.
  • 24 Juin 1958 : Le 6ème RPC tombe dans une embuscade : 13 tués.
  • 10-28 Juillet : L'armée française liquide BELLOUNIS. Son corps sera exposé à BOU-SAADA. La presque totalité de ce maquis est détruit.
  • 24 Aout - 30 Septembre : Le FLN lance une vague d'attentats en Métropole : 82 morts et de multiples sabotages.
Attentats en France 1958
  • 15 Septembre 1958 : Jacques SOUSTELLE échappe à un attentat à PARIS.
  • 17 Septembre 1958 : MESSALI HADJ échappe à un attentat FLN.
  • 18 Septembre 1958 : des plongeurs FLN essaient de miner le JEAN-BART. Ils se noient.
  • 19 Septembre 1958 : création du GPRA (Gouvernement Provisoire de la République Algérienne). FERHAT ABBAS en est le Président.
056-_le_gpra_2_.jpg
  • 25 Septembre 1958 : Abane RAMDAMNE est assassiné à Tunis sur ordre des responsables FLN.
  • 28 Septembre 1958 : Référendum qui approuve la 5ème République. Le FLN en a demandé le boycott. 570 musulmans seront assassinés pour avoir désobéi. C'était la 1ère fois que les femmes musulmanes votaient.
  • 23 Octobre 1958 : De GAULLE propose la paix des braves.
  • 15 Novemvre : Tentative de Putsh interne au FLN. Des officiers, combattants de l'intérieur, essaient d'écarter les dirigeants de l'Extérieur (KRIM BELKACEM, BOUSSOUF, BEN TOBAL). Le colonel LAMOURI, à la tête de cette sédition, sera fusillé avec 50 de ses hommes.
  • 17 Novembre 1958 : Le commandant AZEDDINE, chef de la Willaya-4, est fait prisonnier près de PALESTRO. SALAN essaiera de l'utiliser pour discuter avec plusieurs commandants de willaya, en vain.
  • 6 Janvier 1959 : Le capitaine GRAZIANI est tué à la tête de sa compagnie, en grande kabylie. 294 rebelles sont tués au cours de l'opération.
  • 13 Janvier 1959 : De GAULLE grâcie tous les comdamnés à mort FLN et fait libèrer 7.000 internés. BEN BELLA et ses compagnons sont transférés à l'ile d'AIX.
  • 20 Janvier 1959 : 20 militaires tués au combat.
  • 6 Février 1959 : Première opération du plan CHALLE dans la région de SAIDA : 1.800 rebelles tués
  • 30 Janvier 1959 : De GAULLE renouvelle l'offre de paix en Algérie.
  • 11 Février 1959 : 200 rebelles tentent de franchir le barrage tunisien à MORSOTT : 150 hll tués.
  • 20 Février 1959 : Opération dans l'OUARSENIS : 50 membres de l'ALN tués.
  • 9 au 23 Mars 1959 : FRENDA / OUARSENIS : 180 membres de l'ALN tués.
  • 21 Mars 1959 : Le capitaine Ali HAMBLI demande à bénéficier de la paix des braves et se rend avec 130 hommes. Vingt de ses hommes qui n'étaient pas d'accord sont exécutés.
  • 27 Mars 1959 : BIDON V au SAHARA, prés du MAROC : 9 rebelles tués dont le colonel LOFTI chef de la willaya-5, son adjoint et ses gardes du corps.
  • 28 Mars 1959 : Djebel TSAMEUR au nord de BOU-SAADA : AMIROUCHE, chef de la Willaya-3 (KABYLIE), et SI HAOUES chef de la WILLAYA-6 (SAHARA), sont tués.
  • 2 AVRIL 1959 : Le capitaine SI HAMBLI, récemment rallié, effectue un raid sur GHARDIMOU en TUNISIE.
  • 24 Avril 1959 : Découverte d'un charnier de 37 corps près de TABLAT. Il s'agiraient de purges d'AMIROUCHE.
  • 25 Avril 1959 : Djebel ZERZOUR dans l'OUARSENIS, une bande rebelle est anéantie : 92 tués.
  • 29 Avril 1959 : CHAMPLAIN : 100 membres de l'ALN tués.
  • 5 Mai 1959 : Disparition de SI M'HAMED, chef de la Willaya-4.
  • 24 Juin 1959 : BONE : une bande FLN est accrochée : 45 tués.
  • 8 au 20 Juillet 1959 : Opération "Etincelles" dans le HODNA.
  • 13 Juillet 1959 : Une unité des DRAGONS tombe dans une embuscade : 15 tués dont 3 officiers.
  • 15 Juillet 1959 : Le 11ème BT tombe dans une embuscade : 19 tués.
  • 22 Juillet au 8 Août 1959 : Opération Jumelles.
Début de l'article
  • 1er Août 1959 : Une unité du 18ème RPC tombe dans une embuscade : 29 tués.
  • 11 Août 1959 : Début de l'opération "Pierres Précieuses".
  • 16 Septembre 1959 : De GAULLE annonce le processus d'autodétermination.
  • 17 Septembre 1959 : Nouvel attentat contre MESSALI HADJ
  • 28 Septembre 1959 : Refus du GPRA du processus d'autodétermination et exige l'indépendance totale.
  • Fin Septembre 1959 : Opération "Pierres Précieuses" en petite kabylie.
  • 23 Octobre 1959 : BEN CHERIF, lieutenant déserteur du 9ème BTA, qui avait égorgé en partant une quinzaine de soldats, est capturé par son ancienne unité (BEN CHERIF aura un poste important à l'indépendance...).
  • 9 Novembre 1959 : 3 Soldats et un civil prisonniers au fond d'une grotte sont libérés : Sergent GAFFORY, soldats CINQUINI et FERRERO.
  • 10 Novembre 1959 : De GAULLE récidive avec l'auto-détermination.
  • 15 Novembre 1959 : Congrés du FLN de TRIPOLI.
  • 20 Novembre 1959 : Le GPRA désigne BEN BELLA et ses compagnons de prison pour négocier. De GAULLE refuse.
  • 2 décembre 1959 : Barrage de MALPASSET - sabotage par le FLN (avec l'aide de l'Allemagne de l'Est) et la catastrophe fera 423 victimes. Source : émission du 22 /1/2013 sur Arte ,il faut aller sur Arte replay;et rechercher Le long chemin de l'amitié.C'est a la 42 minute que l'Historien allemand parle du barrage de Malpasset et qu'il attribue sa destruction au FLN . Confirmé dans WikiPedia - [[1]]
  • 25 Décembre 1959 : Bombe FLN rue d'Isly à ALGER : 3 morts, 40 blessés.
  • 24 Janvier 1960 : Grande manifestation des civils Européens et des Unités Territoriales à ALGER. Vers 18h affrontements armés, avec les gardes mobiles dirigés par le colonel Debrosse : 8 gendarmes et 11 manifestants tués, 85 gendarmes et 56 manifestants blessés. Le centre d'Alger est obstrué par des barricades qui dureront 8 jours.
  • 13 Février 1960 : Explosion de la première bombe atomique française au SAHARA.
  • 17 Mars 1960 : Si SALAH, chef de la Willaya-4 (kabylie) contacte les autorités françaises, via le Cadi de MEDEA.
  • 28 Mars 1960 : Rencontre Si SALAH avec des émissaires français à MEDEA.
  • 31 Mars 1960 : Si SALAH et les représentants français se mettent d'accord sur les conditions d'un cessez-le-feu (Si SALAH veut la fin de la domination européenne et préconise une cohabitation des 2 communautés).
  • 24 Avril 1960 : Recrudescence des attentats FLN en FRANCE.
  • 29 Avril 1960 : KRIM BELCACEM est informé via l'ELYSEE, qu'une réunion doit avoir lieu à MEDEA entre Si SALAH et des émissaires français.
  • 6 MAI 1960 : Un bataillon de l'ALN tente de franchir la frontière marocaine du coté d'AIN SEFRA : 75 membres de l'ALN et 12 soldats français tués.
  • 10 Juin 1960 : Un avion militaire décolle d'ALGER avec l'Etat Major de la Willaya-4 : Si SALAH, Si MOHAMED et Si LAKDAR. Rencontre secrète avec De GAULLE à l'ELYSEE.
  • 14 Juin 1960 : Discours télévisé de De GAULLE qui reparle d'offre de paix sans faire allusion à Si SALAH.
  • 25 Juin 1960 : Premiens entretiens de MELUN avec les émissaires du GPRA. Echec des négociations quand le GPRA se rend compte qu'il s'agit de négocier un cessez-le-feu.
  • 25 Août 1960 : Un commando FLN mitraille la plage du CHENOUA : plusieurs morts.
  • 5 Septembre 1960 : Procés "JEANSON" à PARIS (les porteurs de valises du FLN). Discours de De GAULLE : "L'Algérie Algérienne est en route...".
  • 20 Septembre 1960 : Si SALAH, manifestement "laché" par l'ELYSEE, est arrété par son adjoint Si MOHAMED". Il s'en suivra une purge sanglante. Les militaires français qui ont eu à gérer cette affaire seront catégoriques sur ce point : l'ELYSEE a vendu Si SALAH.
  • 5 Décembre 1960 : Débat sur l'Algérie à l'ONU.
  • 9 Décembre 1960 : Voyage de De gaulle En Algérie. Violentes manifestations Européennes. Nombreuses arrestations et internements.
  • 10 Décembre 1960 : Violentes mnifestations pro-FLN incitées par le capitaine BERNARD de la SAU. L'armée française ouvre le feu. De GAULLE déclare aux militaires "... c'est une algérie algérienne qui tous les jours deviendra, par la force des choses, plus algérienne que la veille...."
  • 13 Decémbre 1960 : Bilan des émeutes : 113 morts, 600 européens et 250 musulmans internés. Révocation des fonctionnaires qui ont fait grève.
  • 20 Décembre 1960 : Allocution télévision de De GAULLE : "le OUI au référendum aura por conséquences la naissance d'un état algérien...". Le vote à l'ONU sur le droit à la libre détermination du peuple algérien : 63 voix pour, 8 contre, 27 abstentions.
  • 8 Janvier 1961 : Les français se prononcent à 75% pour le droit à l'autodétermination du peuple Algérien.
  • 25 Janvier 1961 : Me POPIE, avocat libéral et transporteur de fonds FLN est tué par des contre-terroristes à ALGER.
  • 8 Février 1961 : Le référendum, pour la paix (à tout prix) en Algérie, obtient 56% de "oui" en France. Le "non" l'emporte en Algérie mis en état de siège. Incidents à ORAN : 25 morts.
  • 10 Février 1961 : Création de l'OAS à MADRID par SALAN et LAGAILLARDE.
  • 19 Février 1961 : AIN SEFRA : une bande rebelle est accrochée en rentrant au Maroc : 100 hll tués.
  • 20 Février 1961 : Rencontre en SUISSE entre Georges POMPIDOU et le FLN (BOUMENDJEL, ...)
  • 1er Mars 1961 : Emeutes FLN à ORAN : les européens quittent les quartiers musulmans.
  • 5 Mars 1961 : Nouveau contact entre POMPIDOU et le FLN à LUCERNE en SUISSE.
Début de l'article
  • 31 Mars 1961 : Bombe OAS au domicile du maire d'EVIAN qui est tué. Le GPRA annule son arrivée à EVIAN.
  • 5 Avril 1961 : Le FADD (mouvement tendance MNA crée par le SDECE) élimine des responsable FLN de la région parisienne et plastique des cafés connus pour leurs sympathie FLN.
  • 7 Avril 1961 : Ouverture de la conférence d'EVIAN. La FRANCE, qui voulait imposer le MNA à la conférence, cède devant la menace de départ du FLN.
  • 10 Avril 1961 : Suspension des opérations militaires unilatéralement par la France.
  • 22 Avril : Putsh d'Alger: (CHALLE, JOUHAUD, SALAN, ZELLER). Le 1er REP investit ALGER sans grande difficulté.
  • 26 Avril 1961 : Echec du Putsh, CHALLE se rend, SALAN, JOUHAUD, ZELLER entrent en clandestinité. Arrestation et internement de 400 civils et militaires.
  • 19 Mai 1961 : 19 plasticages OAS à Alger.
  • 20 Mai 1961 : Ouverture des pourparlers d'EVIAN. Re-décision d'une trève unilatérale française et libération de 6.000 internés FLN.
  • 31 Mai 1961 : Assassinat par l'OAS du commissaire GAVOURY à ALGER. Bilan du moi de Mai : 1.200 HLL hors de combat.
  • 13 Juin 1961 : Négociations d'EVIAN rompues à cause du SAHARA.
  • 1er Juillet 1961 : Grève générale ordonnée par le FLN en Algérie.
  • 11 Juillet 1961 : Manifestations pro-FLN : 80 manifestants tués, 250 blessés.
  • 14 Juillet 1961 : recrudescence des attentats OAS.
  • 18 au 22 Juillet 1961 : La TUNISIE attaque la base navale de BIZERTE : 650 morts, 1.500 blessés chez les Tunisiens.
  • 20 au 28 Juillet : nouveaux entretiens France/FLN au chateau de Lugrin. Ajournement à cause du SAHARA.
  • 21 Juillet : Accrochage près de BOUIRA (22ème BCA) : Parmi les blessés, Si SALAH enchainé. Un communiqué déclarera qu'il est mort en combattant.
  • 6 au 26 Août 1961 : Début du 4ème congrés FLN à TRIPOLI auquel assiste 2 européens : LOCUSOL (qui sera tué par l'OAS) et CHAULET. BEN KHEDDA remplace FERHAT ABBAS à la tête du GPRA.
  • 8 Août 1961 : Si MOHAMED (affaire Si SALAH) est tué par le 11ème Choc.
  • 16 Août 1961 : Fin de la trêve unilatérale.
  • 5 Septembre 1961 : De GAULLE cède sur le SAHARA.
  • 8 Septembre 1961 : Attentat de PONT sur SEINE contre de GAULLE.
  • 22 Septembre 1961 : Prise en main psychologique de la population Européenne par l'OAS : Grands concerts de casseroles la nuit dans les grandes villes d'Algérie, minutes de silence, embouteillages, etc....).
  • 17 Octobre 1961 : Importante manifestation pro-FLN à PARIS contre le couvre-feu instauré pour les seuls algériens. 25.000 personnes avec drapeaux verts et blancs etc... Heurts avec la police : une centaine de morts et 11.000 arrestations.
  • 1er Novembre 1961 : Manifestations pro-FLN pour commémorer l'anniversaire du début de l'insurrection.
  • 4 décembre 1961 : Arrestation d'Abdheramane FARES (il deviendra président de l'exécutif provisoire après les accors d'EVIAN).
  • 9 Décembre 1961 : Reprise des négociations FLN-FRance aux ROUSSES dans le JURA.
  • 12 Décembre 1961 : De GAULLE fait relacher 2.500 prisonniers FLN.
  • 28 décembre 1961 : 21 militaires tués dans une embuscade.
  • 27 Janvier 1962 : reprise des négociations avec le FLN.
  • 8 Février 1962 : manifestation syndicale et politique à Paris pour la paix en Algérie : 8 morts et 100 blessés au métro Charonne.
  • 11 au 18 Février 1962 : Pourparlers des ROUSSES dans le Jura.
  • 14 Février 1962 : sanglants combats à ALGER et ORAN entre gendarmes et OAS.
  • 18 Février 1962 : 2 avions T6 basés près d'ORAN bombarde le FLN à OUJDA au MAROC. Les pilotes rejoignent l'OAS.
  • 22 Février 1962 : attentats FLN à ALger : 23 morts.
  • 25 Février 1962 : Les attentats FLN et OAS à ALGER font 70 morts.
  • 1er MARS 1962 : Le FLN massacre affreusement la famille qui gardait le stade de LA MARSA (les enfants ont la tête écrasée contre le mur). L'OAS fait exploser à ORAN 2 voitures piégées dans les quartiers musulmans : 23 morts, 32 blessés.
  • 2 MARS 1962 : Des commandos OAS pénètrent dans les prisons d'ORAN et d'ALGER et exécutent les détenus FLN.
  • 5 Mars 1962 : l'OAS fait exploser 130 charges explosives à ALGER.
  • 7 Mars 1962 : ouverture des négociations d'EVIAN.
  • 16 Mars 1962 : Signature des Accords d'Evian (KRIM BELKACEM et Louis JOXE)
    • Un cessez-le-feu applicable le 19 mars à 12h
    • Un programme commun d'intentions proposées à ratification par référendum (8 Avril en France et 1er Juillet en Algérie).
  • 19 Mars : Cessez-le-Feu officiel en Algérie. FARES est libéré de prison pour devenir Président de l'exécutif provisoire en Algérie.
  • 20 Mars 1962 : Grève générale OAS à ALGER et ORAN.
  • 21 Mars 1962 : Affrontement à SAINT DENIS du SIG entre Harkis et FLN : 100 morts de part et d'autre.
Début de l'article
  • 22 Mars 1962 : l'OAS tire 6 obus de mortier sur le bas de la CASBAH: 24 morts, 50 blessés. Les condamnés FLN sont amnistiés. Une patrouille blindée de la gendarmerie mobile est attaquée en plein centre d'ALGER : 18 gendarmes tués, 25 blessés.
  • 23 Mars 1962 : Hold up OAS à ORAN : 2 milliards de francs (anciens) dérobés. BAB EL OUED : le désarmemnt de plusieurs patrouilles par l'OAS tourne à l'affrontement faisant plusieurs morts parmi les militaires.

A midi bouclage total de BAB EL OUED par l'Armée. Affrontement toute la journée avec intervention des blindés et de l'aviation : 15 tués et 77 blessés chez les forces de l'ordre, 18 tués et 58 blessés chez les civils. BAB el OUED restera bloqué plusieurs jours, nombreuses arrestations.

  • 25 Mars 1962 : Arrestation à ORAN du général JOUHAUD, du lieutenant de vaisseau GUILLAUME (Le CRABE TAMBOUR) et du commandant GAMELIN.
  • 26 Mars : A Alger, fusillade de la rue d'ISLY : Les manifestants Européens marchent sur BAB EL OUED encerclé. Le cortège précédé de drapeaux tricolores chante la Marseillaise quand une unité du 4ème RTA ouvre le feu : 46 ou 80 morts selon les estimations, 200 blessés. 8 de ces tirailleurs seront égorgés ultérieurement, d'autres seront décorés de la croix de la valeur militaire avec citation.
  • 2 Avril 1962 : début de l'exode massif des Pieds Noirs.
  • 8 Avril 1962 : Référendum en Métropole (seulement) sur les accords d'Evian : 91 % de OUI.
  • 10 Avril 1962 : Mise en place d'une force locale "ATO" composée de musulmans armés.
  • 11 Avril 1962 : Fin du maquis OAS de l'OUARSENIS, attaqué conjointement par le FLN, l'Armée Française et l'Aviation : quelques tués et 50 prisonniers.
  • 12 Avril 1962 : début des enlèvement massifs d'européens. On en comptera au total 6.000.
  • 14 Avril 1962 : GERYVILLE : accrochage entre l'armée française et le FLN : 2 militaires et 26 FLN tués.
  • 20 Avril 1962 : SALAN et le capitaine FERRANDI sont arrétés à alger.
  • 30 Avril 1962 : Désertions et attentats se multiplient.
  • 2 Mai 1962 : Voiture OAS piégée sur le port d'ALGER : 60 musulmans tués et 135 bléssés.
  • 14 Mai 1962 : Mitraillage de cafés européens par le FLN à ALGER : 17 morts.
  • 15 Mai 1962 : Riposte de l'OAS : 56 musulmans tués.
  • 27 mAI 1962 : Réunion à TRIPOLI, en LYBIE, du CNRA (instance dirigeante du FLN) pour entériner les accords d'EVIAN et mettre au point un programme de Gouvernement. L'atmosphère y est tendu, les ambitions écltent au grand jour, les luttes pour le pouvoir prennent le pas sur tout le reste, les débats sont "crus". BEN BELLA s'en prend en termes grossiers à BEN KHEDDA et au colonel Salah BOUBNIDER, BOUDIAF quittera la réunion avant l'heure, etc...
  • 14 Juin 1962 : Le général KATZ échappe à un attentat OAS, le général GINESTET est tué à sa place. Assassinat du colonel MABILLE par l'OAS.
  • 15 Juin 1962 : La mairie d'Alger est ravagée par une bombe OAS : 40 victimes.
  • 17 Juin 1962 : Accord SUSINI-FLN (Chouki MOUSTEFAI)
  • 19 Juin 1962 : SALAN se rallie aux accords SUSINI.
  • 20 Juin 1962 : 1800 auxiliaires musulmans remplacent 1.500 gardiens européens. Dispute au FLN sur l'accord avec SUSINI.
  • 30 Juin 1962 : BEN BELLA se désolidarise avec le GPRA.
  • 1er Juillet 1962 : Référendum "bidon" en Algérie, approuvé à 99 %. MESSALI HADJ dissous le MNA et le remplace par le PPA.
  • 3 Juillet 1962 : De GAULLE reconnait l'indépendance de l'Algérie. Désertions massives de musulmans de l'armée française.
  • 5 juillet 1962 : Proclamation de l'Indépendance par BEN KHEDDA qui sera le 1er président.
  • Massacre de civils européens sans défense à ORAN (2.000 morts et disparus) pendant que l'armée française reste l'arme aux pieds sur ordre du général KATZ. Une exception : le lieutenant Rabah KELIFF, d'origine musulmane, qui avec ses 300 hommes libère 400 européens enlevés.
  • Amnistie générale .... pour le FLN seulement.
  • 8 Juillet 1962 : Début des massacres organisés de HARKIS (plus de 100.000 morts) dans des conditions atroces : certains seront écrasés par des camions, d'autres égorgés, d'autres seront employés avec leurs familles au déminage des frontières, etc....). HELIE de SAINT MARC dira dans son livre "les champs de braises" : "... on a beaucoup parlé de la rafle du Veld'hiv, on a passé sous silence le génocide des HARKIS....".
  • 17 Juillet 1962 : Le consul de France de France en Agérie est sodomisé sur la plage de Sidi FERRUCH.
  • 23 Juillet 1962 : Fusillade dans le centre d'Alger : nombreux morts parmi les européens.
  • 27 Juillet 1962 : BEN BELLA et BOUMEDIENNE destituent BEN KHEDDA.
  • 30 Juillet 1962 : Mohamed BOUDIAF est arrété à M'SILA. Relaché il vivra en exil en France avant de revenir en Algérie comme Président et y sera assassiné.
  • 20 Août au 30 Septembre 1962 : Combats entre Willayas dans les Aurès et en KABYLIE : 1.500 morts.
  • 10 Octobre 1963 : Nationalisation de tous les biens français.
  • 15 Novembre 1963 : dissolution du 11ème CHOC , soupçonné de sympathies OAS.
  • 3 Janvier 1964 : Assassinat de Mohamed KHIDER à MADRID.
  • 13 MAI 1964 : La France quitte REGGANE et COLOMB-BECHARD.


BILAN des PERTES en ALGERIE
Pertes militaires francaises Tués Blessés
Au combat 23.400 35.600
Accident 7.900 29.400
maladie 1.100
Disparus 900
Déserteurs 10.000
Pertes civiles Européennes 5.000 7.500
Pertes civiles musulmanes 166.000 14.000
Européens enlevés disparus 4.000
Musulmans enlevés disparus 13.600
Pertes FLN 160.000 tués
le FLN parle d'1 million de morts
Tués par l'OAS 1.800
Blessés par l'OAS 5.000
Plasticages 12.300
Membres de l'OAS tués 100
Membres de l'OAS emprisonnés 2.000
Début de l'article
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Aidez-nous !
Chantier
Accès direct
Rédacteurs
Les sites de NJ
Boîte à outils